Manchester City Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Manchester United Football Club, un autre club de football basé à Manchester et rival de celui-ci.
Manchester City
Logo du Manchester City
Généralités
Nom complet Manchester City Football Club
Surnoms City
The Citizens
The Skyblues
The Blues
Noms précédents (1880-1887) West Gorton St Mark's
(1887-1894) Ardwick AFC
Fondation 1880
Statut professionnel Professionnel
Couleurs Bleu ciel et blanc
Stade Etihad Stadium
(47 405 places)
Siège City of Manchester Stadium,
Manchester M11 3FF
Championnat actuel Championnat d'Angleterre
Président Drapeau : Émirats arabes unis Khaldoon Al Mubarak
Entraîneur Drapeau : Chili Manuel Pellegrini
Joueur le plus capé Drapeau : Angleterre Alan Oakes (561)
Meilleur buteur Drapeau : Angleterre Eric Brook (178)
Site web Site officiel (Anglais)
Site officiel (Français)
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Angleterre (4)
Coupe d'Angleterre (5)
Coupe de la Ligue (3)
Community Shield (4)
International[1] Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2014-2015 de Manchester City
0

Le Manchester City Football Club est un club de football basé à Manchester et fondé en 1880 sous le nom de St. Mark's (West Gorton). Le club devint le Ardwick Association Football Club en 1887 avant de prendre son nom actuel en 1894. Surnommée City, The Citizens, ou encore, The Skyblues (Les Bleus Ciel), l'équipe professionnelle évolue depuis 2003 au City of Manchester Stadium. Le Derby de Manchester cristallise la rivalité entre les deux grands clubs de la ville, Manchester City et Manchester United. La devise Superbia in proelia, inscrite en latin sur le blason du club, signifie La fierté dans la bataille.

Le club connait sa période la plus faste de la fin des années 1960 jusqu'au début des années 1970. City remporte alors le Championnat d'Angleterre, la Coupe d'Angleterre, la Coupe de la Ligue et la Coupe des coupes, avec Joe Mercer et Malcolm Allison à la tête de l'équipe et des joueurs comme Colin Bell, Mike Summerbee ou Francis Lee.

Le déclin du club l'a conduit à deux relégations en trois ans au cours des années 1990, voyant ainsi City passer la saison 98-99 au troisième échelon du football anglais pour la seule et unique fois de son histoire. Le club a depuis regagné sa place au sein de l'élite, division qui fut la sienne durant la majeure partie de son histoire. Depuis 2008 et l'arrivée du président actuel Khaldoon Al Mubarak, le club dispose de moyens financiers considérables lui permettant un recrutement ambitieux.

Après 35 ans sans le moindre trophée, Manchester City remporte la FA Cup en 2011. La saison suivante, le club remporte la Premier League, le premier titre en championnat depuis 44 ans. En 2014, Manchester City gagne la League Cup et un second titre de champion d'Angleterre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

St. Marks (West Gorton) en 1884 - les origines de la présence d'une Croix de Malte sont encore inconnues à ce jour[2].

Il est largement convenu que le Manchester City F.C. a été fondé sous le nom de St. Mark's (West Gorton) en 1880 à Gorton, un district de l'est de Manchester, par Anna Connell et deux bedeaux de l'église Saint-Marc (St. Mark's Church). La volonté première des fondateurs étant de contenir la délinquance locale en fournissant une activité aux jeunes hommes, une équipe de cricket est originellement crée en 1875. Cependant, les matchs ne pouvant se disputer l'hiver venu, il est décidé de trouver une activité complémentaire, praticable en toute saison. C'est ainsi que naît l'équipe de football de St. Mark's (West Gorton), sous l'impulsion des responsables de l'église William Beastow et Thomas Goodbehere[3]. En 1887 le club migre vers un nouveau terrain à Hyde Road, dans le quartier de Ardwick, juste à l'est du centre-ville, et est alors renommé Ardwick A.F.C.. En 1892, le club rejoint la Football League comme membre fondateur de la Second Division. La saison 1893-94 est marquée par des troubles financiers qui ont menés à une réorganisation interne du club. Le Ardwick A.F.C. est alors réformé en tant que Manchester City F.C..

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

L'équipe de Manchester City victorieuse de la FA Cup 1904

City gagne son premier titre en remportant la Second Division en 1899, titre qui lui vaut sa première accession au plus haut niveau du football anglais, la First Division. Le premier titre majeur du club est remporté le 23 avril 1904, en battant les Bolton Wanderers 1-0 à Crystal Palace en finale de la FA Cup[4]. City manque de peu cette saison-là le doublé coupe-championnat, en finissant parmi les premiers poursuivants au titre de Champion d'Angleterre. Durant les saisons qui ont suivis le triomphe en FA Cup, le club est accusé à plusieurs reprises d'irrégularités financières. Ces accusations culminent en 1906 avec la suspension de dix-sept joueurs, y compris le capitaine Billy Meredith, qui est parti en conséquence rejoindre les rivaux de Manchester United[5]. En 1920, la tribune principale de Hyde Road est détruite dans un incendie, et en 1923 le club déménage vers son nouveau stade de Maine Road à Moss Side[6].

Dans les années 1930, Manchester City atteint deux années de suite la finale de la FA Cup, perdant contre Everton en 1933 et gagnant contre Portsmouth en 1934[7]. En 1934, lors d'un match de coupe face à Stoke City, Manchester City a battu le record d'affluence pour un club de l'histoire du football anglais avec un total de 84'569 supporters présents à Maine Road, record qui est encore d'actualité à ce jour[8]. Le club est champion de First Division pour la première fois en 1937, mais est relégué la saison suivante, bien qu'il ait marqué plus de buts que tous les autres clubs de la division[9]. Vingt ans plus tard, une équipe de City inspirée par un système tactique connu sous le nom de Revie Plan (du nom du joueur Don Revie, qui tenait le rôle le plus important dans ce système) atteint une nouvelle fois la finale de la FA Cup deux années de suite, en 1955 et 1956. Et comme dans les années 1930, City perd la première, contre Newcastle United, avant de remporter la seconde. Cette finale de 1956, dans laquelle Manchester City a battu Birmingham City 3 à 1 est l'une des plus fameuses de tous les temps, le gardien de City, Bert Trautmann, continuant de jouer après s'être, sans le savoir, cassé la nuque[10].

L'âge d'or des années 1970[modifier | modifier le code]

Suite à une nouvelle relégation en Second Division en 1963, le futur s'annonçait morne avec notamment le record de la plus faible affluence à domicile avec seulement 8'015 spectateurs contre Swindon Town en janvier 1965[11]. Durant l'été 1965, un duo d'entraîneurs formé de Joe Mercer et Malcolm Allison est engagé. Pour la première saison sous leurs ordres, Manchester City remporte le titre de Second Division et enregistre des recrues de poids avec Mike Summerbee et Colin Bell[12]. En 1967-1968, seulement deux ans après le retour en First Division, le club est sacré Champion d'Angleterre pour la seconde fois de son histoire, à la faveur d'une victoire 4 à 3 décrochée sur le terrain de Newcastle lors de l'ultime journée de la saison[13]. City gagne ensuite plusieurs trophées, tel que la FA Cup 1969, avant d'acquérir son premier succès européen en remportant la Coupe des coupes en 1970, face au Górnik Zabrze, 2-1 à Vienne[14]. City remporte également la Coupe de la Ligue cette saison-là, devenant la seconde équipe anglaise à remporter un trophée européen et un trophée national la même saison.

Le club continue de courir après les honneurs durant les années 1970, finissant à un point du champion à deux occasions et atteignant la finale de la Coupe de la ligue en 1974[15]. L'un des matchs les plus mémorables de cette période pour les fans de City, est le dernier match de la saison 1973-1974 contre le rival de toujours, Manchester United, qui se devait de gagner pour rester dans l'élite. Le Skyblue et ancien joueur de United Denis Law marque d'une talonnade le but de la victoire 1 à 0 à Old Trafford et confirme ainsi la relégation de United[16],[17]. Cette période remplie de succès est ponctuée par la victoire en Coupe de la Ligue en 1976, en battant Newcastle United en finale 2-1.

Déclin et stagnation[modifier | modifier le code]

Une longue période de déclin suit le succès des années 1960 et 1970. Malcolm Allison fait son retour au club en 1979, six ans après l'avoir quitté, mais dépense de larges sommes d'argent sur des transferts ratés, comme celui de Steve Daley en provenance de Wolverhampton pour une somme record de 1 437 500 £[18]. S'ensuit une succession d'entraîneurs, sept dans les seules années 1980. En 1981, City parvient malgré tout à atteindre la finale de la FA Cup sous les ordres de John Bond, mais s'incline 3 à 2 à Wembley contre Tottenham Hotspur. Le club est relégué deux fois, passant à chaque fois deux saisons à l'étage inférieur (1983-85 et 1987-89), puis termine cinquième sous le commandement de Peter Reid, au début des années 1990[19]. Un répit malheureusement momentané puisque le porte monnaie du club, durant les quinze années qui suivent, n'en finit plus de faner. City est membre fondateur lors de la création de la Premier League en 1992, mais, après avoir fini neuvième pour sa première saison, le club connaît trois saisons de lutte pour le maintien avant d'être finalement relégué en 1996. Cette mauvaise période atteint son paroxysme lorsqu'à la fin de la saison 1997-98, après deux années en Second Division, City tombe au point le plus bas de son histoire et devient le deuxième club vainqueur d'un trophée européen à être relégué en troisième division de son pays, après le club allemand 1. FC Magdebourg.

Après la relégation, le club subit un bouleversement hors-terrain, le nouveau président David Bernstein introduisant une grande discipline fiscale[20]. Avec Joe Royle aux commandes, City obtient sa promotion dès la première année de manière dramatique durant les play-off contre Gillingham. Une seconde promotion l'année suivante ramène City au plus haut niveau, mais la relégation attendait le club en fin de saison. Kevin Keegan est nommé comme nouvel entraîneur et le club fait de nouveau immédiatement l’ascenseur vers l'élite, remportant son championnat et battant le record du nombre de points acquis (99) et de buts marqués (108) sur une saison par le club[21]. La saison 2002-03 est la dernière à Maine Road, avec notamment une victoire 3-1 dans le derby contre Manchester United, mettant un terme à treize années sans succès[22]. City se qualifie également en Coupe de l'UEFA grâce au prix du fair play UEFA, faisant son retour en compétition européenne après 25 ans d’absence.

Au début de la saison 2003-2004, le club déménage au nouveau City of Manchester Stadium. En mars 2005, Kevin Keegan quitte le club, et Stuart Pearce prend l’intérim : 8 matchs pendant lesquels City demeure invaincu, manquant de peu une qualification européenne. Pearce est récompensé par une titularisation définitive en tant qu’entraîneur. La saison 2005-2006 commence brillamment pour City, l’équipe figurant dans les six premiers jusqu’en novembre, mais chute en seconde partie de saison pour finir à la 15e place. Pendant la saison 2006-2007, City ne parvient guère à marquer des buts, en particulier à domicile. Ainsi, en inscrivant seulement dix buts au City of Manchester Stadium (avec deux penaltys manqués lors des deux derniers matchs), le club établi le record du plus faible nombre de buts inscrits à domicile à ce niveau (battant les 11 buts de Arsenal en 1912-13). City finit néanmoins à la 14e place, mais les troubles de cette saison aboutirent au licenciement de Stuart Pearce et de son staff.

Son successeur, Sven-Göran Eriksson, arrive en juillet 2007, un an après avoir démissionné de son poste de sélectionneur de l’équipe d’Angleterre, et devient ainsi le premier entraîneur étranger de City[23]. City remporte les trois premiers matchs de la saison, dont un derby contre Manchester United, sans encaisser de buts, mais est arrêté par Arsenal au quatrième match. Toutefois, l’équipe remporte dix matchs à domicile consécutifs, du match d’ouverture contre Derby County le 15 août, à la défaite contre Tottenham, 2-0 en Coupe de la Ligue le 18 décembre, soit quatre mois plus tard. Après cela, et en dépit du doublé dans le derby contre Manchester United, les performances sont bien plus faibles en seconde partie de saison. Quand il devient clair, alors qu’il ne reste que deux matchs à disputer, que le président Thaksin Shinawatra a l’intention d'évincer Eriksson à la fin de la saison, deux des plus grands groupes de supporters expriment leur mécontentement face à la décision du président du club, le prévenant qu’il risquait de s’aliéner les supporteurs. Au sein de cette agitation, City a perdu son dernier match de la saison à Middlesbrough Football Club 8-1, mais se qualifie une fois encore en Coupe UEFA grâce au prix du fair play UEFA. Eriksson prend part à la tournée en Thaïlande et à Hong Kong à la mi-mai, mais est officiellement licencié le 2 juin 2008[24]. Deux jours plus tard, l'entraîneur gallois Mark Hughes est appointé pour remplacer Eriksson[25].

Les grands moyens[modifier | modifier le code]

Roberto Mancini est l'entraîneur de Manchester City de décembre 2009 à mai 2013
Les supporters de Manchester City envahissant la pelouse du City of Manchester Stadium après le but victorieux de Sergio Agüero en 2012.
Manuel Pellegrini avec le trophée de la Premier League en mai 2014.

Durant l'été 2008, City est racheté par un fonds d'investissement d'Abu Dhabi, et Khaldoon Al Mubarak devient le nouveau président du club. Les nouveaux propriétaires frappent très vite un grand coup en soufflant la star brésilienne du Real Madrid, Robinho, pour 32,5 millions de livres[26]. Malgré tout, le club est au bord de la relégation fin 2008, à mi-championnat. De nouveaux renforts arrivent au mercato d'hiver (Wayne Bridge, Craig Bellamy, Nigel de Jong et Shay Given) et les résultats s'améliorent. City termine 10e et atteint les quarts de finale de la Coupe UEFA. À l'aube de la saison 2009-2010, les Skyblues se présentent comme un outsider potentiel au Big four, avec le recrutement de Gareth Barry, Kolo Touré, Emmanuel Adebayor, Carlos Tévez et Joleon Lescott pour une somme totale dépassant les 100 millions de livres[27]. Ils commencent le championnat avec 5 victoires en 6 matchs, suivi par une série moins brillante de 10 matchs pour une seule victoire contre Chelsea (2-1), 8 nuls et une défaite. Suite à cette série peu satisfaisante, Mark Hughes est remplacé par Roberto Mancini le 19 décembre, au soir d'une ultime victoire face à Sunderland (4-3), malgré une 6e place provisoire et un parcours convaincant en League Cup[28]. Le technicien italien n'arrive toutefois pas à qualifier les Skyblues pour la Ligue des champions, City étant devancé par Tottenham dans la course à la 4e place.

Durant le mercato 2010, City dépense 150 millions d'euros pour recruter Jerome Boateng, Yaya Touré, David Silva, Aleksandar Kolarov, Mario Balotelli et James Milner. Avec ce recrutement conséquent (auquel s'ajoute l'arrivée d'Edin Džeko en janvier), les Citizens obtiennent la 3e place du championnat, et se qualifient directement pour la Ligue des champions. City atteint la finale de la FA Cup 2011 après avoir disqualifié Manchester United lors de la demi-finale pour la première fois depuis 1975[29]. Ils battent ensuite Stoke City en finale et gagnent leur premier trophée depuis la Coupe de la ligue de 1976. La même semaine, le club se qualifie en Ligue des champions pour la première fois depuis 1968 en gagnant 1 à 0 face à Tottenham[30]. Lors de la dernière journée du championnat, City dépasse Arsenal au classement et finie troisième, s'assurant ainsi une qualification directe pour la Ligue des champions. Au cours de cette saison, City a battu le record de dettes créées par un club de football en un an[31].

Le mercato 2011 est une nouvelle fois marqué par un recrutement important. Gaël Clichy, Samir Nasri et Sergio Agüero sont les principales arrivées de l'inter-saison et City prend les commandes de la Premier League avec une victoire 5-1 à White Hart Lane face à Tottenham Hotspur. Le club s'offre même une revanche de prestige lors de la 9e journée de championnat, avec une victoire 6-1 à Old Trafford, face à son voisin et adversaire pour le titre Manchester United. En C1, le club termine 3e de son groupe derrière le Bayern Munich et Naples et se retrouve en Ligue Europa face au FC Porto. Grand favori de la compétition, les skyblues s'inclinent cependant dès le tour suivant, en huitième de finale, face au Sporting Portugal. Malgré de bonnes performances tout au long de la saison, City se retrouve avec huit points de retard derrière le leader United à six journées de la fin. Grâce à plusieurs faux pas du voisin rouge, Manchester City remonte à trois points du rival, ce qui transforme le derby de la 36e journée de Premier League en véritable finale. En s'imposant 1-0 d'un but du capitaine Vincent Kompany, Manchester City revient ainsi à égalité de points, mais prend la tête à la faveur de la différence de buts (+53 pour United contre +61 pour City). Toujours à égalité lors de la dernière journée, il suffit à City de prendre autant ou plus de point que son rival pour s'adjuger le titre face à une équipe de Queens Park Rangers au bord de la zone de relégation. Malgré cela, City est mené 2 à 1 à la fin du temps règlementaire, mais deux buts dans le temps additionnel, dont un à la 95e minute, leur offre finalement le titre de champion d'Angleterre, le premier en 44 ans. City devient ainsi la cinquième équipe à gagner la Premier League depuis sa création en 1992. Le match est aussi notable pour la suspension de douze matchs qu'a reçu l'ancien skyblue Joey Barton après avoir commis trois incidents punissables d'un carton rouge sur trois joueurs de City en quelques secondes, ce qui l'a forcé à s'exiler du football anglais pour une saison[32].

Après une saison que beaucoup voyaient comme le tremplin qui allait lancer Manchester City, l'exercice 2012-2013 n'a pas été aussi réussie que les deux premières saisons complètes de Mancini. Le marché des transferts a été calme et le club n'a enregistré aucun nouveaux joueurs avant le dernier jour des transferts, avec quatre arrivées en moins de 10 heures. City ne parvient pas à maintenir sa forme de la saison 2011-2012 et peine à impressionner, terminant malgré tout deuxième derrière le voisin United. En Ligue des champions, le club se fait à nouveau éliminer durant les phases de groupe, confirmant ainsi la réputation de Mancini comme meilleur entraîneur en championnat domestique qu'en compétition européenne. Les skyblues ont tout de même atteint la finale de la FA Cup, mais la défaite face au relégué Wigan Athletic sera celle de trop pour le manager italien qui, un an après avoir remporté le championnat, est licencié du club pour manque de résultats[33]. La presse a relayé que Mancini avait perdu la confiance de ses joueurs, précisant que la direction du club avait été influencée par les plaintes de certains d'entre-eux pour prendre leur décision finale[34],[35].

Le 30 mai 2013, Manuel Pellegrini déclare avoir trouvé un accord avec Manchester City et, le 14 juin 2013, le club officialise son arrivée pour un contrat d'une durée de trois ans. Pour sa première saison au club, l'entraîneur chilien remporte la League Cup ainsi que la Premier League, devenant le premier entraîneur non-européen à remporter le championnat d'Angleterre. Pellegrini arrive aussi à qualifier le club en huitième de finale de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire, mais se fait éliminer à ce stade de la compétition par le FC Barcelone. Du à son succès en Premier League, le club est appelé à participer au Community Shield 2014, à Wembley face à Arsenal. Disposant d'un effectif dépourvu d'un bon nombre de ses stars[36], Pellegrini s'incline 3 à 0 face au club d'Arsène Wenger[37].

Au cours de la saison 2014-2015, le club connaît des difficultés en Ligue des champions, cumulant seulement deux points après quatre matchs joués. Les skyblues parviennent tout de même à se qualifier pour les huitièmes de finale en gagnant leur deux derniers matchs face au Bayern Munich et à l'AS Roma mais se fait éliminer par le FC Barcelone dès le tour suivant.

Logos et couleurs du club[modifier | modifier le code]

Couleurs[modifier | modifier le code]

Apparition du bleu clair[modifier | modifier le code]

Alors que Manchester City est devenu quasiment synonyme avec la couleur bleu clair dans le football anglais, le club a attendu presque deux décennies avant d'utiliser cette couleur de manière constante. En effet, lors des premiers matchs de l'équipe, le club jouait dans un ensemble noir et blanc avec comme symbole une croix pattée sur la gauche du torse. La première utilisation du bleu vient en 1887 avec un maillot blanc raillé de bleu foncé, et le bleu clair fait sa première apparition en 1890 sur un maillot à moitié blanc et à moitié bleu clair. Le club utilise ensuite un maillot blanc avec des chaussettes bleu foncé qui continueront à être utilisées jusqu'à dans les années 1950.

En 1894, le club fait faillite et est renommé en tant que Manchester City Football Club, et avec cela vient le premier maillot entièrement bleu ciel et le retour du short blanc. Bien que le club joue en 1895 avec un short et des chaussettes noires, le short blanc combiné avec un maillot bleu clair devient la marque de fabrique du club, et il faut attendre 65 ans pour voir le club utiliser une autre couleur.

Maillots domiciles[modifier | modifier le code]

Depuis que le club a adopté le maillot bleu et le short blanc, ses maillots sont restés dans un design assez uniforme, gardant des maillots aux ornements subtiles et sans rayures vives. City a gardé la combinaison maillot bleu clair, short blanc et chaussettes bleu foncé pour environ 75 ans de son histoire[38], et cet ensemble différencie Manchester City des autres clubs portant du bleu clair car aucun autre club anglais n'utilise cette combinaison. Comme la plus part des clubs, les années 1990 voient les fabricants tenter des innovations en gravant des motifs sur le maillot ou en réinventant totalement son design afin de briser la monotonie des couleurs utilisées. Un ornement marron fait son apparition sur les chaussettes durant les années 1960, et depuis le milieu des années 1970 jusqu'au milieu des années 1980, le club porte un ensemble totalement bleu clair, une combinaison qui est ensuite réutilisée notamment pour les saisons 2006-2007 et 2011-2012 bien que les fans y voient principalement les couleurs de Coventry City.

Principaux maillots utilisés à domicile par Manchester City
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1884
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1887
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1894 à 1895
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1951 à 1955
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1976 à 1977
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1999 à 2000
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Maillot actuel
Maillots extérieurs[modifier | modifier le code]

Les couleurs traditionnelles des maillots extérieurs de Manchester City sont le marron, ou, datant des années 1960, rouge et noir; cependant, ces dernières années plusieurs couleurs différentes ont été utilisées. Un des maillot extérieurs les plus réputé est le noir rayé de rouge des années 1960, basé sur les couleurs du Milan AC. L'idée d'utiliser ces couleurs est venue de l'entraîneur assistant de l'époque, Malcolm Allison, qui pensait qu'adopter les couleurs du Milan AC pourrait amener le club vers la gloire[39]. Un autre maillot réputé est celui utilisé lors des Play-Off de deuxième division en 1998, de couleur bleu foncé et jaune fluo[40]. Il est considéré comme porte-bonheur, le club ayant réussi à remonter une avance de deux buts dans les arrêts de jeu avant de battre Gillingham aux tirs aux buts et de s'assurer ainsi la promotion en Premier League tout en portant ce maillot[40].

Principaux maillots utilisés à l'extérieur par Manchester City
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1936 à 1937
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1955 à 1956
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1968 à 1970
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1992 à 1994
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 1998 à 1999
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
De 2006 à 2007
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Maillot actuel

Symboles[modifier | modifier le code]

Manchester City adopte son logo actuel en 1997, le logo précédent ne pouvant pas être enregistré en tant que marque. Il est directement inspiré du blason de la ville de Manchester. Il représente un bouclier devant un aigle doré. Sur la partie supérieure du bouclier se trouve un bateau qui représente le Manchester Ship Canal, et dans sa partie inférieure, trois diagonales y sont dessinées afin de rappeler les trois rivières traversant la ville. À la base du logo se trouve la devise "Superbia In Proelio", qui signifie "Fierté dans le combat". Les trois étoiles au-dessus du logo ne sont qu'ornementales[41].

Le club porte précédemment deux autres logos sur leur maillot. Le premier, introduit en 1970, est basé sur un design utilisé sur les documents officiels du club depuis le milieu des années 1960. Il consiste en un badge rond dans lequel se trouve le bouclier du logo actuel à l'intérieur d'un autre cercle dans lequel le nom du club est écrit en arc de cercle. En 1972, une variation de ce logo est introduite dans laquelle la partie inférieure du bouclier est remplacée par la rose du Lancashire. À l'occasion des finales de coupes, le logo du club est remplacé par le blason de Manchester afin de représenter la ville dans des évènements majeurs[42]. Pour la finale de la FA Cup 2010-2011, le club n'utilise pas le blason de la ville mais le fait intégrer à l'intérieur des numéros des joueurs[43].

ManCity crest 1976 1981.png ManCity crest 1970 1972.png ManCity crest 1972-1976.png ManCity crest 1976 1981.png ManCity crest 1972-1976.png Logo Manchester City.svg
Le blason utilisé pour
les finales de coupes
(1926-2011)
Premier logo présent
sur les maillots
(1970-1972)
Logo du club
(1972-1976)
Logo du club
(1976-1981)
Logo du club
(1981-1997)
Logo actuel
(depuis 1997)
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sponsors et équipementiers[modifier | modifier le code]

Période Equipementier Sponsor Maillot
1975–1982 Umbro Aucun
1982–1984 Saab
1984–1987 Philips
1987–1997 Brother
1997–1999 Kappa
1999-2002 Le coq sportif Eidos
2002-2003 First Advice
2003-2004 Reebok
2004-2007 Thomas Cook
2007-2009 Le coq sportif
2009-2013 Umbro Etihad
2013-2019 Nike

Manchester City a toujours maintenu un lien très proche avec Umbro, l'entreprise ayant été formée dans le Cheshire et se trouvant actuellement à Cheadle, dans le Grand Manchester. Umbro a fourni leur premier maillot à Manchester City pour la finale de la FA Cup 1934[44], et en 1975, Umbro devient le premier fournisseur officiel de maillot de Manchester City jusqu'en 1997, une période de 22 ans. En 2009, Umbro redevient l'équipementier du club et les deux partis signent un accord sur 10 ans pour une somme présumée de 6 millions de Livre par an[45],[46].

À la fin de la saison 2011-2012, l'accord est revu à la hausse et porte dès lors à 26 millions de Livre par saison, permettant ainsi à Manchester City de se mettre au niveau des autres clubs jouant le haut de tableau de Premier League, comme par exemple Manchester United et Liverpool qui touchent respectivement 30 et 25 millions de Livre par années grâce à leur contrat d'équipementiers[46]. En mai 2012, Manchester City annonce avoir signé un contrat de six ans avec Nike voyant la firme américaine fournir les maillots du club à partir de la saison 2013-2014[47].

Etihad Airways est le sponsor principal du club, apparaissant au centre des maillots depuis 2009. La valeur du contrat n'a pas été divulguée, mais l'accord est considéré comme étant l'un des plus cher du football moderne[48], et la durée initiale était de trois ans[49]. Le club a eu comme sponsor principal divers types d'entreprises, comme le constructeur automobile Saab, l'entreprise d'électroménager Philips, l'éditeur de jeux vidéo Eidos Interactive, la société de financement First Advice ou encore les compagnies aériennes Thomas Cook et Etihad Airways[50].

Palmarès[modifier | modifier le code]

La liste suivante récapitule les performances de Manchester City dans les diverses compétitions anglaises et européennes. Le palmarès de Manchester City est modeste avec seulement quatre victoires en championnat en plus de 100 ans d'existence. Manchester City détient le record de victoires en deuxième division à égalité avec Leicester City, les deux clubs ayant remporté à sept occasions la compétition. Manchester City est aussi le seul club anglais à avoir été relégué en étant champion d'Angleterre en titre[51].

Le club gagne son seul trophée européen en 1970, en battant Górnik Zabrze en finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes[52].

Palmarès de Manchester City en compétitions officielles

Compétitions nationales Compétitions internationales Compétitions régionales Compétitions jeunes

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Eliaquim Mangala est le transfert le plus cher effectué par le club.

Manchester City dispute son premier match sous le nom de St Mark's (West Gorton) le 13 novembre 1880 face à l'équipe d'une église de Macclesfield. Le match se termine sur une défaite de St Mark's 2 à 1[54].

La victoire la plus large de Manchester City est une victoire 12 à 0 face à Liverpool Stanley, en phase qualificative de la FA Cup le 4 octobre 1890[55]. La victoire 11 à 3 face à Lincoln City en 1895 est le match avec le plus grand écart que Manchester City ait gagné en championnat[56]. Le club enregistre sa pire défaite en championnat le 3 septembre 1906 face à Everton, perdant 1 à 9[55]. La plus grande affluence à domicile est un match de sixième tour de FA Cup contre Stoke City avec 84'569 supporters réunis à Maine Road[57]. Il s'agit également de la plus grande affluence pour un club de football anglais[58].

Durant la saison 2001-2002, Manchester City bat le record de points gagnés sur une saison avec 99 points en deuxième division anglaise, et le club égalise les records de buts marqués et de victoires à domicile sur une saison en marquant à 108 occasions et en gagnant 19 matchs à Maine Road[59].

Acheté pour 53 millions d'Euro en août 2014, le français Eliaquim Mangala est le transfert le plus couteux effectué par le club. Il porte également le titre de défenseur le plus cher de l'histoire du football[60].

Classement UEFA[modifier | modifier le code]

Au 12/12/2014, Manchester City est classé à la 14e place[61].

Personnalités historiques[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Billy Meredith est apparu à 394 occasions sous le maillot de Manchester City.
Vincent Kompany est le capitaine de Manchester City depuis 2011.

Membre clef de l'équipe dans les années 1960 aux côtés de Mike Summerbee et Neil Young, Colin Bell est considéré par les supporters de Manchester City comme le meilleur joueur de l'histoire du club[62]. Ancien parachutiste pour la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale, Bert Trautmann rejoint le club en 1949 et, après 15 années passées au club et 545 matchs disputés, il reste dans les mémoires comme étant le meilleur gardien de but que le club ait connu[62]. Sam Cowan est le seul capitaine de Manchester City à avoir participé à 3 finales de FA Cup[62], et est notamment devenu entraîneur du club à la fin de sa carrière de joueur[63].

Alan Oakes détient le record d'apparitions sous le maillot de Manchester City avec 676 matchs entre 1959 et 1976[64]. Il détient également le record d'apparitions en championnat avec 561 rencontres disputées pour City[64].

Le meilleur buteur de Manchester City est Eric Brook avec 177 buts marqués pour le club en 1928 et 1939[65]. Brook co-détient aussi avec Tommy Johnson le record de buts marqué en First Division, l'ancêtre de la Premier League, avec 158 réalisations chacun. L'argentin Sergio Agüero détient plusieurs records de buts, tels que meilleur buteur du club en Premier League avec 66 réalisations, mais aussi meilleur buteur en compétition européenne pour Manchester City avec 14 buts en Ligue des champions et 4 buts en Europa League. Lors de la saison 1928-1929, Johnson marque 38 buts en First Division, le record de but en une saison pour le club[66]. Le 28 janvier 1961, face à Luton Town, Denis Law marque six buts, le plus grand nombre de buts marqués par un seul joueur lors d'un match.

Entre 1904 et 2006, Manchester City a fourni 36 joueurs à l'équipe d'Angleterre[67]. Depuis sa création, Manchester City a fourni onze joueurs à l'équipe d'Écosse[68], faisant du club le 37e fournisseur de cette équipe nationale et le 19e fournisseur parmi les clubs anglais[69].

Joueurs notables de Manchester City
Nom Matchs
Alan Oakes 676
Joe Corrigan 604
Mike Doyle 565
Bert Trautmann 545
Colin Bell 498
Eric Brook 493
Nom Buts
Eric Brook 177
Tommy Johnson 166
Colin Bell 153
Joe Hayes 152
Billy Meredith 148
Francis Lee 139
Numéro retiré[modifier | modifier le code]

Le numéro 23 a été retiré et n'est plus porté depuis 2003. Il s'agissait du numéro de l'international camerounais Marc-Vivien Foé, en prêt à Manchester City pour la saison 2002-2003. Il est décédé le 26 juin 2003 d'une crise cardiaque sur le terrain de Gerland, à Lyon, alors qu'il disputait une demie finale de Coupe des Confédérations avec sa sélection nationale[70].

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1880 en tant qu'Ardwick Association Football Club, le club a connu plus de 40 entraîneurs. Les McDowall détient le record de longévité en ayant travaillé pour le club de 1950 à 1963[71], et Joe Mercer est l'entraîneur ayant remporté le plus de trophées avec le club, remportant en tout 4 compétitions entre 1965 et 1971[72]. Steve Coppell est l'entraîneur ayant connu le mandat le plus court, démissionnant 1 mois après son arrivée pour cause de maladie[73].

Le club a longtemps été entraîné uniquement par des britanniques, mais en 2007, le suédois Sven-Göran Eriksson est engagé et devient ainsi le premier entraîneur de Manchester City originaire d'un pays externe au Royaume-Uni. En 2011, Roberto Mancini met fin à 35 ans d'attente en gagnant la FA Cup 2011, le premier trophée du club depuis 1976. L'entraîneur actuel Manuel Pellegrini, en poste depuis juin 2013, est devenu le premier entraîneur non-européen à gagner la Premier League après son succès lors de l'exercice 2013-2014[74].

Joe Mercer Way, proche de l'Etihad Stadium.
Manuel Pellegrini, l'entraîneur actuel de Manchester City.
Entraîneurs notables de Manchester City
Nom De À Joués Gagnés Nuls Perdus % de gagné Honneurs et trophées
Drapeau : Écosse Maley, TomTom Maley 1902 1906 150 89 22 39 59.33 Premier entraîneur non-anglais
FA Cup 1904
Drapeau : Angleterre Wild, WilfWilf Wild 1932 1946 352 158 71 123 44.89 FA Cup 1934, Champion de première division 1936–37
Drapeau : Écosse McDowall, LesLes McDowall 1950 1963 592 220 127 245 37.16 FA Cup 1956
Drapeau : Angleterre Mercer, JoeJoe Mercer 1965 1971 340 149 94 97 43.82 Champion de première division 1967-68, FA Cup 1969, Coupe de la Ligue 1970,
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1969-1970
Drapeau : Angleterre Book, TonyTony Book 1974 1979 269 114 75 80 42.38 Coupe de la Ligue 1976
Drapeau : ItalieMancini, RobertoRoberto Mancini 2009 2013 191 113 38 40 59.16 FA Cup 2011, Champion de Premier League 2011–12, Community Shield 2012
Drapeau : ChiliPellegrini, ManuelManuel Pellegrini 2013 Présent 57 41 6 10 71.93 Premier entraîneur non-européen
Coupe de la Ligue 2014, Champion de Premier League 2013–14

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif actuel de Manchester City[75].

Effectif actuel de Manchester City Football Club
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[76] Nom Date de naissance Sélection[77] Club précédent Contrat
Gardiens
1 G Drapeau de l'Angleterre Hart, JoeJoe Hart 19/4/1987 (28 ans) Angleterre Shrewsbury Town 2006-2019
13 G Drapeau de l’Argentine Caballero, WillyWilly Caballero 28/9/1981 (33 ans)
Malaga CF 2014-2017
29 G Drapeau de l'Angleterre Wright, RichardRichard Wright 5/11/1977 (37 ans)
Preston North End 2012-2015
Défenseurs
3 D Drapeau de la France Sagna, BacaryBacary Sagna 14/2/1983 (32 ans) France Arsenal FC 2014-2017
4 D Drapeau de la Belgique Kompany, VincentVincent Kompany Capitaine 10/4/1986 (29 ans) Belgique Hambourg SV 2008-2019
5 D Drapeau de l’Argentine Zabaleta, PabloPablo Zabaleta 16/1/1985 (30 ans) Argentine Espanyol Barcelone 2008-2017
11 D Drapeau : Serbie Kolarov, AleksandarAleksandar Kolarov 10/11/1985 (29 ans) Serbie Lazio Rome 2010-2018
20 D Drapeau de la France Mangala, EliaquimEliaquim Mangala 19/2/1991 (24 ans) France FC Porto 2014-2019
22 D Drapeau de la France Clichy, GaëlGaël Clichy 26/7/1985 (29 ans) France Arsenal FC 2011-2017
26 D Drapeau de l’Argentine Demichelis, MartinMartin Demichelis 20/12/1980 (34 ans) Argentine Atlético Madrid 2013-2015
- D Drapeau de la Belgique Denayer, JasonJason Denayer 28/6/1995 (20 ans) Belgique Espoirs Formé au club
Milieux de terrains
6 M Drapeau du Brésil Fernando, Fernando 25/7/1987 (27 ans) Brésil -20 ans FC Porto 2014-2019
8 M Drapeau de la France Nasri, SamirSamir Nasri 26/6/1987 (28 ans) France Arsenal FC 2011-2019
15 M Drapeau de l'Espagne Navas, JesusJesus Navas 21/11/1985 (29 ans) Espagne Seville FC 2013-2017
21 M Drapeau de l'Espagne Silva, DavidDavid Silva 8/1/1986 (29 ans) Espagne Valence CF 2010-2019
25 M Drapeau du Brésil Fernandinho, Fernandinho 4/4/1985 (30 ans) Brésil FC Shakhtar Donetsk 2013-2017
42 M Drapeau : Côte d'Ivoire Touré, YayaYaya Touré 13/5/1983 (32 ans) Côte d'Ivoire FC Barcelone 2010-2017
- M Drapeau de l’Argentine Zuculini, BrunoBruno Zuculini 2/4/1993 (22 ans) Argentine U20 Racing Club
- M Drapeau du Portugal Lopes, MarcosMarcos Lopes 28/12/1995 (19 ans) Portugal Espoirs 0 Formé au club
- M Drapeau du Ghana Adjei-Boateng, BismarkBismark Adjei-Boateng 10/5/1994 (21 ans)
Formé au club
Attaquants
10 A Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Džeko, EdinEdin Džeko 17/3/1986 (29 ans) Bosnie-Herzégovine VFL Wolfsburg 2010-2018
14 A Drapeau : Côte d'Ivoire Bony, WilfriedWilfried Bony 10/12/1988 (26 ans) Côte d'Ivoire Swansea City 2015-2019
16 A Drapeau de l’Argentine Agüero, SergioSergio Agüero 2/6/1988 (27 ans) Argentine Atlético Madrid 2011-2019
35 A Monténégro Jovetić, StevanStevan Jovetić 2/11/1989 (25 ans) Monténégro Fiorentina 2013-2018
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Espagne Jose Cabello
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Espagne Xabier Mancisidor



Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés pour la saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Joueurs prêtés
no  P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
24 D Drapeau de l'Angleterre Facey, ShayShay Facey 7/1/1995 (20 ans) Angleterre U20 Drapeau : États-Unis New York City 1.1.2016
- D Drapeau de l'Espagne Tasende, José ÁngelJosé Ángel Tasende 4/1/1997 (18 ans) Espagne U17 Drapeau : États-Unis New York City 1.1.2016
10 M Drapeau de l'Irlande Byrne, JackJack Byrne 24/4/1996 (19 ans) Irlande U21 Drapeau : Pays-Bas Cambuur 30.6.2016
- A Drapeau du Ghana Donyoh, GodswayGodsway Donyoh 14/10/1994 (20 ans) - Drapeau : Suède Falkenbergs FF 1.1.2016

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Hyde Road, Maine Road et City of Manchester Stadium.

Manchester City a joué dans cinq stades différents entre 1880 et 1887, avant de s'installer à Hyde Road pour 36 ans. Après un incendie ayant détruit la tribune principale en 1920, le club se cherche un nouveau site et déménage à Maine Road, un stade de 52 000 places, en 1923. Cette enceinte bat le record d'affluence pour un stade anglais le 3 mars 1934 en accueillant 84 569 spectateurs pour le match de coupe d'Angleterre opposant Manchester City à Stoke City.

Depuis la fin de la saison 2002-2003, le club évolue à domicile au City of Manchester Stadium, stade de 48 000 places construit à l'occasion des Jeux du Commonwealth 2002. Le stade est renommé en 2011, Etihad Stadium suite à l'achat par le sponsor principal du club Etihad Airways du nom de celui-ci pour 170 millions d'euros sur une dizaine d'années[78]. Durant la saison 2013-2014, le club annonce que le stade va être agrandi en deux parties afin d'atteindre une capacité d'environ 60'000 personnes. La première partie, dont les travaux auront lieu au cours de la saison 2014-2015, consiste à ajouter un étage de 6000 places au-dessus de la tribune sud. La deuxième partie est similaire mais à l'opposée du stade, sur la tribune nord. Le bureau d'ingénieur qui s'occupe de la conception du projet est le même que celui qui s'est occupé de la conception de l'Etihad Stadium[79].

Image panoramique
Panorama du City of Manchester Stadium.
Voir le fichier

Centres d'entraînement[modifier | modifier le code]

La City Football Academy, situé à quelques pas de l'Etihad Stadium.

De 2001 à 2014, les joueurs de Manchester City s'entraînent au Carrington Training Center, à Trafford, où le rival Manchester United possède lui aussi un centre d'entraînement. Le terrain est adjacent à un sentier public où les fans et photographes pouvaient venir assister aux entraînement[80]. Lors des dernières années d'exploitation du centre d'entraînement, le club a fait installé un tarp de deux mètres de haut tout autour du complexe sportif, voyant ainsi le public et les photographes grimper sur des arbres ou des échelles afin d'observer les entraînement.

Les alentours du City of Manchester Stadium étant rempli de terrains vagues, dès le rachat du club en 2008, les nouveaux propriétaires sondent les environs afin d'y implanter des infrastructures utiles pour le club[81]. En juillet 2011, le club révèle que les terrains vagues seront transformés en un camp d'entraînement et de formation du nom d'Etihad Campus[82]. Le contrat de construction est signé le 14 septembre 2012 après que le projet soit approuvé par 97% des résidents locaux[83], et les travaux commencent directement le même mois.

En décembre 2014, Manchester City emménage dans le nouveau centre d'entraînement appelé City Football Academy, considéré par beaucoup comme une installation de classe mondiale[84],[85].

Soutien et image[modifier | modifier le code]

Supporters[modifier | modifier le code]

Des supporters de Manchester City effectuant le Poznań.

Manchester City a toujours eu une grande base de fans par rapport à leur succès sur le terrain. Depuis que le club joue au City of Manchester Stadium, la moyenne de fréquentation des matchs à domicile a toujours été dans le top six anglais[86], tournant autour de plus de 40'000 spectateurs par match. Même dans les années 1990, lorsque le club a été relégué deux fois en trois saisons et jouait en troisième ligue anglais, la moyenne était située dans les 30'000 supporters par match, la moyenne de la ligue étant de 8'000[87]. Des recherches effectuées en 2005 estimèrent la base de fans de Manchester City à approximativement 886'000 personnes dans le Royaume-Uni, et s'éleverait à plus de 2 millions dans le monde entier. Actuellement, avec le rachat du club par Sheikh Mansour et le succès récent du club, le nombre aurait énormément augmenté, bien qu'aucun chiffre ne puisse être donné[88].

Tiffo des supporters de Manchester City en 2012

Le club de supporter officiel de Manchester City est le Manchester City FC Supporters Club (1949), formé de la fusion de deux organisations existantes en 2010 : le Official Supporters Club (OSC) et le Centenary Supporters Association (CSA)[89]. L'hymne officiel des supporters et du club est une converture de "Blue Moon", écrite par Richard Rodgers et Lorenz Hart en 1934. Les supporters de City ont tendance à croire que l'imprévisibilité est un trait inhérent de leur équipe, et utilisent le terme "typical City" pour désigner les résultats inattendus[90],[91]. Parmi les événements qualifiés, il y a notamment le fait que City est le seul club anglais à avoir été relégué une saison après avoir été champion d'Angleterre, la seule équipe à avoir marqué et concédé plus de 100 buts la même saison (1957-1958)[92], ou plus récemment le fait d'avoir été la seule équipe à avoir battu Chelsea durant la saison 2004-2005, saison durant laquelle City a été éliminé de la FA Cup par Oldham Athletic, une équipe de troisième division anglaise.

Vers la fin des années 1980, les fans de Manchester City ont lancé une tendance en amenant des objets gonflables aux matchs, principalement des bananes géantes. Une explication contestée veut que, lors d'un match face à West Bromwich, des chants de fans appelait à l'entrée en jeu de Imre Varadi, le nom du joueur changeant à "Imre Banana" au fil des chants. Des rangées de sièges remplies de supporters gonflables était un spectacle fréquent durant la saison 1988-1989 alors que la folie des objets gonflables s'était étendue à d'autre clubs (des poissons gonflables ont été aperçu à Grimsby Town par exemple), et le phénomène a atteint son apogée lors d'un match face à Stoke City le 26 décembre 1988, le match ayant été qualifié de fête costumée par des fanzines[93]. En août 2006, le club est devenu le premier à être officialisé "gay-friendly" vis à vis de ses employés lors d'une campagne lancée par le groupe Stonewall (en)[94]. En 2010, les supporters de City ont adopté une danse baptisée le "Poznań" en l'honneur des fans du club polonais Lech Poznań[95],[96].

De nombreuses personnalités musicales originaires de Manchester ont supporté ou supportent l'équipe de City. Parmi elles, les frères Gallagher, du groupe Oasis, originaires de Burnage, proche de l'ancien stade Maine Road, ont toujours clamé haut et fort leur soutien à l'équipe de Manchester City[97]. Parmi les musiciens fans de City, on peut également citer Ian Curtis[98], le groupe Happy Mondays ou encore Johnny Marr[99].

Rivalités[modifier | modifier le code]

Manchester United[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Derby de Manchester.
Wembley avant le coup d'envoie du match gagné 1 à 0 par Manchester City face à Manchester United en demi-finale de la FA Cup 2011.

La plus grande rivalité de Manchester City se joue contre Manchester United lors du Derby de Manchester. Avant la Seconde Guerre mondiale, quand les voyages pour aller voir les matchs à l'extérieur se faisaient rares, beaucoup de fans de football basés à Manchester allaient régulièrement voir des matchs des deux équipes, même en se considérant "supporters" d'un seul des deux clubs. Cette pratique a continué au début des années 1960, mais, alors que le prix des places grimpait et que les voyages étaient plus faciles, aller voir jouer les deux équipes était devenu inhabituel et la rivalité entre les deux clubs s'est alors mise à grandir. Un stéréotype connu veut que les supporters de City viennent de la ville de Manchester même alors que les supporters de United viendraient d'ailleurs. En 2002, une étude effectuée par des chercheurs de l'Université métropolitaine de Manchester a démontré qu'une plus grande proportion des détenteurs d'abonnement de Manchester City étaient basés à divers codes postaux de Manchester (40 % pour City, 29 % pour United), le pourcentage bas des Red Devils étant surtout dû au fait que les abonnés étaient plus nombreux chez United (27'667 comparé aux 16'481 de City). Depuis le début de la collecte de données en 2001, le nombre d'abonnés pour les deux clubs a considérablement augmenté, principalement grâce à l'expansion d'Old Trafford et au déménagement de City pour le City of Manchester Stadium[100].

Autres rivalités[modifier | modifier le code]

Une recherche sur les rivalités dans le football menée en 2003 démontre qu'une partie des supporters de Manchester City voient le Liverpool Football Club et les Bolton Wanderers comme des rivaux. La recherche démontre aussi que les fans d'Oldham Athletic, Stockport County, Bolton Wanderers et Manchester United mettent Manchester City dans leur top 3 des principaux rivaux de leur club respectif[101]. Durant son histoire, le club a aussi maintenu une rivalité saine avec Tottenham Hotspur, un club d'un niveau similaire à Manchester City, surtout lors des récentes saisons, où les deux clubs ont dû se battre afin de décrocher une place en Ligue des champions[102]. Cette rivalité a engendré plusieurs matchs mémorables dans le passé, tel que la remontée de Manchester City 3 à 4 en FA Cup[103], la finale de la FA Cup 1981 et le match surnommé le "ballet sur glace", que les fans de Manchester City considèrent comme l'une des meilleures performance de leur club[104],[105].

Manchester City dans la culture populaire anglaise[modifier | modifier le code]

Manchester City et ses fans ont été dépeint dans un bon nombre de musiques, pièces d'art et programmes télévision. Laurence Stephen Lowry était un supporter de Manchester City qui trouvait son inspiration grâce aux fans du club. Le groupe de musique Oasis a utilisé une vidéo d'animation inspirée de Going to the match de Lowry pour le clip de leur musique "The Masterplan".

Le film "Jimmy Grimble" est une fiction qui s'intéresse à un jeune supporter de Manchester City rêvant de jouer pour son club[106]. À la télévision, plusieurs supporters de Manchester City fictifs ont été interprété avec divers maniérismes et personnalités. Gene Hunt de la série Life on Mars est un policier de pacotille, alors que les personnages comiques de Young Kenny dans Phoenix Nights et Dave dans The Royle Familiy portent tous les deux occasionnellement des maillots de Manchester City.

Un film-documentaire suivant la saison 2009-2010 de Manchester City appelé Blue Moon Rising[107] est sorti en 2010 en Angleterre. Le film suit principalement un groupe de supporters dans leur Renault Espace à travers l'ensemble de la saison en détaillant les hauts et les bas du club alors que le documentaire comprend aussi des interviews de fans, joueurs et membres du staff. Durant cette saison, le club rate de près la quatrième place en perdant 1 à 0 face à Tottenham et se fait éliminer de la League Cup par Manchester United en demi-finale. Par coïncidence, la saison suivante voit Manchester City se qualifier pour la Ligue des champions en battant Tottenham 1 à 0, et le club bat ensuite Manchester United en demi-finale de la FA Cup avant de gagner son premier titre majeur depuis 35 ans en battant Stoke City en finale.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

La société faîtière du Manchester City Football Club, Manchester City Limited, est une société à responsabilité limitée, avec environ 54 millions d'actions en circulation. Le club appartient à des privés depuis 2007, lorsque les actionnaires majoritaires ont accepté de vendre leurs parts à UK Sports Investments Limited (UKSIL), une compagnie contrôlée par l'ancien premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra. UKSIL a dès lors fait des offres aux divers actionnaires minoritaires afin d'acquérir leurs parts.

Avant l'arrivée de Thaksin, le club était coté sur le marché indépendant PLUS (anciennement nommé OFEX) depuis 1995[108]. Le 6 juillet 2007, ayant acquis 75% des parts, Thaskin décote le club et l'enregistre en tant qu'entreprise privée[109]. En août, UKSIL détient 90% du club et utilise le Companies Act afin d'extraire les actionnaires restants et d'ainsi posséder la totalité des parts du club. Thaksin Shinawatra devient dès lors président du club et nomme deux de ses enfants, Pintonga et Oak Chinnawat, comme directeurs. L'ancien président du club John Wardle reste dans le conseil d'administration pendant une année avant de voir son contrat résigné suite à l'arrivée d'un ancien de Nike, Garry Cook, au poste de directeur général[110].

Les premières périodes des transferts menées par Thaksin ont vu le club dépenser bien plus que d'habitude[111], versant environ 30 millions de Livre en clauses de transfert[112] alors que le club était réputé pour être l'un des moins dépensiers de Premier League. Le 1er septembre 2008, le groupe basé à Abu Dhabi Abu Dhabi Group Investment and Development Limited rachète Manchester City. L'accord, d'une valeur d'environ 200 millions de Livre, est annoncé le matin du premier septembre, le dernier jour de la période des transferts, et agite ainsi les médias qui laissent présager une offre de City pour le buteur de Manchester United Dimitar Berbatov pour une somme avoisinant les 30 millions de Livre[113],[114]. Quelques minutes avant la fin des transferts, le club engage Robinho, venu du Real Madrid, pour un record britannique de 32,5 millions de Livre[115]. La fortune des nouveaux propriétaire permet au club d'acquérir plusieurs joueurs internationaux durant l'été 2009, dépensant ainsi plus que tous les autres clubs de Premier League[116].

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Khaldoon Al Mubarak est le président de Manchester City depuis 2008.

Le propriétaire de Manchester City est l'Abu Dhabi United Group, groupe créé par Mansour bin Zayed Al Nahyan, le premier ministre des Émirats arabes unis, lors du rachat du club en 2008[113]. Khaldoon Al Mubarak devient président du club dès son rachat, et en 2012, Ferran Soriano, ancien vice-président du FC Barcelone, est engagé par Manchester City en tant que directeur général.

Conseil d'administration de Manchester City
Nom Fonction
Cheikh Khalifa Propriétaire
Khaldoon Al Mubarak Président
Ferran Soriano Directeur général
Tom Glick Directeur commercial
Directeur financier
Manuel Pellegrini Entraîneur
Brian Kidd Entraîneur adjoint
Rubén Cousillas

Budget du club[modifier | modifier le code]

En 2014, le cabinet Deloitte évalue Manchester City comme le sixième club de football pour ce qui est des revenus, avec un gain de 316,2 millions d'euros pour la saison 2012-2013, soit une augmentation de 30,6 millions par rapport à la saison précédente[117].

Les recettes dépendent des revenus des droits de diffusion, peu variables, mais aussi des résultats en compétition. En 2012, la victoire de Manchester City en championnat permet au club de doubler ses revenus ainsi que de se hisser dans les 10 clubs aux plus gros revenus au monde. Les revenus du club ont augmenté de façon exponentiel depuis le rachat du club en 2008, passant de 104 millions d'euros pour la saison 2007-2008[118] à 285,6 millions pour l'exercice 2011-2012[119]. Le site internet du club possède aussi une boutique sur lequel on peut trouver des produits officiels du club (maillots, écharpes) et aussi de nombreux autres produits dérivés[120]. Cette boutique en ligne vient s'ajouter aux deux magasins officiels présents dans la ville de Manchester ainsi qu'à celui basé à Abu Dhabi, en Émirats arabes unis[121],[122].

Recettes de Manchester City depuis 2004 en millions d'euros
Saison Revenus Évolution DFML
2004-2005 90,1 - en stagnation17e
2005-2006 89,4 en diminution0,7 en stagnation17e
2006-2007 84,6 en diminution4,8 NC
2007-2008 104[118] en augmentation19,4 en augmentation20e
2008-2009 101,2[123] en diminution2,8 en augmentation19e
2009-2010 144[124] en augmentation42,8 en augmentation11e
2010-2011 168[119] en augmentation24 en diminution12e
2011-2012 285,6[119] en augmentation117,6 en augmentation7e
2012-2013 316,2[125] en augmentation30,6 en augmentation6e
Légende : DFML = Deloitte Football Money League

Marketing et communication[modifier | modifier le code]

Un avion de la compagnie ETIHAD Airways (UAE) aux couleurs de Manchester City

Etihad Airways, le sponsor principal du club a fait peindre l'un de ses A330 aux couleurs de celui-ci et l'a mis à disposition de l'équipe pour ses tournées internationales, chaque joueur ayant son siège avec son nom et son numéro[78]

Le club est très actif sur internet et participe à de nombreux médias sociaux afin de communiquer avec les fans et la présence de Manchester City sur l'ensemble de ses blogs, forums et réseaux sociaux est décrite comme l'une des plus grandes pour un club de football[126],[127],[128]. Un nouveau site internet simplifié est mis en ligne en juillet 2009[129], supportant les blogs et forums de fans en postant les liens qui sont ensuite listé sur le site officiel de Manchester City[130].

Depuis 2009, le club possède des comptes sur divers réseaux sociaux, tel que Twitter[131], Facebook[132] et Flickr[133]. En juillet 2014, la page officielle de Manchester City sur Facebook compte plus de 14'000'000 d'abonnés. Les fans peuvent rejoindre une carte sur le site officiel du club[134] et ont aussi accès à des vidéos officielles mises en ligne sur la chaîne YouTube du club[135].

En novembre 2014, Manchester City met en ligne une nouvelle application nommée CityMatchDay dans laquelle les fans du club peuvent pronostiquer le onze de départ et le score du match à venir mais aussi avoir accès aux statistiques et aux photos du match[136].

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Équipe féminine[modifier | modifier le code]

Le Manchester City Women's Football Club est le club de football féminin de Manchester City. Fondé en 1988, le club s'affilie à Manchester City en août 2012, et porte ainsi les mêmes maillots que l'équipe première. En 2014, le club remporte la FA WSL Cup et depuis décembre de la même année, l'équipe joue ses matchs à l'Académie Stadium.

Équipes réserve et académie[modifier | modifier le code]

La réserve de Manchester City, surnommée "Elite Development Squad" ou simplement "EDS", évolue en Professional Development League. Elle dispute ses matchs à domicile à Ewen Field, un stade basé à Hyde, dans le Grand Manchester[137]. Depuis 2013, elle est entraînée par l'ancien milieu de terrain d'Arsenal et de l'Équipe de France Patrick Vieira[138].

Équipes affiliées[modifier | modifier le code]

City Football Group[modifier | modifier le code]

Article détaillé : City Football Group.

Créé durant la saison 2013-2014 afin de gérer les intérêts footballistiques de l'Abu Dhabi United Group, le City Football Group est une compagnie possédant de larges parts dans des clubs de football afin de partager des ressources, créer un réseau de formation de jeunes joueurs et de faire du marketing. Le CFG possède des parts dans les clubs suivants :

Le 21 mai 2013, Manchester City annonce avoir conclu un accord avec l'équipe de baseball New York Yankees afin de créer la 20e équipe de Major League Soccer, New York City FC.
Le 23 janvier 2014, Manchester City annonce avoir conclu un accord avec l'équipe de rugby australien Melbourne Storm, achetant le Melbourne Hearts FC avant de le renommer en mai 2014 Melbourne City FC.
Le 20 mai 2014, Manchester City annonce avoir conclu un accord avec le constructeur automobile Nissan afin d'acquérir des parts du Yokohama F·Marinos.

Partage d'installations[modifier | modifier le code]

Recherchant un stade de remplacement pour l'équipe des moins de 21 ans, Manchester City signe un contrat avec Hyde FC pour pouvoir utiliser leur stade pour les matchs de l'EDS. Le partenariat fait renommer le club, anciennement nommé Hyde United, et sauve le club de la faillite grâce au sponsor City in the Community. Manchester City accepte aussi de payer 250'000£ (deux fois la dette du club) afin de rénover leur stade[142].

Partenariat de recrutement et d'entraînement[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, l'AGF Århus invite l'entraîneur de l'Académie et ancien joueur de Århus Scott Sellars à venir visiter leurs installations, après quoi un contrat est signé entre les deux clubs. Århus impressionne avec son centre de formation et accepte une coopération sur les jeunes joueurs. En échange, Manchester City accepte d'y envoyer en prêt les jeunes issus du projet Right to Dream Academy.
Manchester City et le RCD Espanyol ont un accord consistant à envoyer des jeunes joueurs en prêt depuis Manchester City, et l'Espanyol est le premier au courant lors qu'un joueur n'est plus voulu au club anglais.
Manchester City a un partenariat avec la Fédération du Ghana de football qui consiste à faire venir le staff du Ghana au camp d'entraînement de Manchester City afin d'y prendre des conseils.
Un entendement est signé le 9 mai 2012 afin que Gil Vicente partage son réseau de recrutement avec Manchester City, permettant au club anglais d'avoir un meilleur accès aux jeunes talents portugais, alors que l'accord permet aussi à Gil Vicente de bénéficier d'un plus grand réseau de recrutement.
Limerick signe un contrat avec Manchester City afin d'avoir accès au projet Right to Dream Academy, leur permettant de signer de jeunes talents africains dans leur académie.
Manchester City signe un accord avec le Sporting afin d'avoir la priorité sur leur joueurs, spécialement leur jeunes talents.

Académies à l'étranger[modifier | modifier le code]

Le 4 juin 2013, Manchester City annonce un accord sur trois ans avec le club de Premier Soccer League Mpumalanga Black Aces afin de servir d'académie locale pour le club anglais. En retour, le club sud-africain reçoit du soutien technique et la visite de Manchester City. L'accord est trouvé un mois avant la tournée sud-africaine de Manchester City.
  • Drapeau : Ghana Right to Dream Academy (années 2000 - actuel)[148]
Manchester City a un accord avec l'académie Right to Dream qui leur permet de signer les meilleures espoirs une fois qu'ils sont diplômés. Des rumeurs disent que Manchester City aurait acheté l'académie, mais aucune publication n'a été faite.

Clubs de permis de travail[modifier | modifier le code]

Suivant le modèle d'autres clubs anglais, Manchester City a une série d'accords avec divers clubs auxquels ils peuvent prêter des joueurs non-européens afin de leur obtenir un passeport européen. Sans cela, les joueurs devraient vivre cinq ans au Royaume-Uni afin d'obtenir un permis de travail. Les pays de Scandinavie et du Benelux étant la façon la plus rapide pour contourner le système, ils sont donc privilégiés.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) Club History, mcfc.co.uk
  3. (en) Gary James, Manchester City : The Complete Record, Breedon Books Publishing Co Ltd,‎ (ISBN 1859835120), p. 17
  4. (en) Gary James, Manchester City : The Complete Record, p. 32
  5. (en) Gary James, Manchester:The Greatest City, p. 59-65
  6. (en) Maine Road through the ages, BBC Sport, 11 mai 2003
  7. (en) Ward, The Manchester City Story, p. 31-33
  8. (en) FA Cup special: Thrills, spills and a cast of thousands at Maine Road menmedia.co.uk, le 22 avril 2011
  9. (en) England 1937/38, RSSSF
  10. (en) Rowlands, Trautmann – The Biography, p. 178-184
  11. (en) Ward, The Manchester City Story, p. 57
  12. (en) Penney, Manchester City – The Mercer-Allison Years, p. 27-36
  13. (en) Penney, Manchester City – The Mercer-Allison Years, p. 37-56
  14. (en) Gardner, The Manchester City Football Book No. 2, p. 13-22
  15. (en) Gary James, Manchester City : The Complete Record, p. 410-420
  16. Un autre résultat aurait aussi signifié une relégation pour United, mais aucun des deux clubs ne le savait au moment où le match était joué
  17. (en) Ward, The Manchester City Story, p. 70
  18. (en) I wish I could have that time at Manchester City again, The Guardian, le 20 janvier 2009
  19. (en) Gary James, Manchester City : The Complete Record, p. 68
  20. (en) Andy Buckley et Richard Burgess, Blue Moon Rising: The Fall and Rise of Manchester City, Bury, Milo (ISBN 0-9530847-4-4), p. 177
  21. (en) Manchester City : The Complete Record, p. 265
  22. (en) Goater double gives City derby win, RTE
  23. (en) Eriksson named Man City manager, BBC Sport, 6 juillet 2007
  24. (en) Eriksson's reign at Man City ends, BBC Sport, le 2 juin 2008
  25. (en) Manchester City appoint Mark Hughes, Manchester City FC, le 4 juin 2008
  26. (en) Man City beat Chelsea to Robinho, BBC Sport, le 1er septembre 2008
  27. (en) Lescott completes Man City move, BBC Sport, le 25 août 2009
  28. (en) Mark Hughes sacked as Man City appoint Mancini manager, BBC Sport, 19 décembre 2009
  29. (en) Man City 1 – 0 Man Utd, BBC Sport, le 16 avril 2011
  30. (en) Man City 1 – 0 Tottenham, BBC Sport, le 10 mai 2011
  31. Record des dettes pour Manchester City
  32. (en) Barton blow as bad boy is told he must serve ban at new club Marseille, The Daily Mail, le 6 septembre 2012
  33. (en) Club Statement, Manchester City FC, le 13 mai 2013
  34. (en) Player power: Kompany, Hart and Silva threatened to quit Manchester City if Mancini didn't leave, The Mirror, le 4 juin 2013
  35. (en) Ex-City boss Mancini reveals Soriano rift, Manchester Evening News, le 4 juillet 2013
  36. (en) "Players who returned on Monday will not feature", Caroline Oatway, 8 août 2014
  37. (en) "Arsenal hit three past Man City to lift Community Shield", 10 août 2014
  38. (en) Manchester City, Historical Football Kits
  39. (en) Nicking the shirts off their backs, The Guardian, 23 novembre 2005
  40. a et b (en) Everything Under The Blue Moon, David Clayton, p. 56, ISBN 1-84018-687-9
  41. (en) www.logoguru.co.uk "History of 20 EPL Club Logos of 2010"
  42. (en) David Clayton, Everything Under the Blue Moon, Mainstream Publishing,‎ (ISBN 1-84018-687-9), p21.
  43. mcfc.co.uk "Cup final shirt to feature coat of arms"
  44. (en) Umbro - about, Umbro.com
  45. (en) Manchester City announce 10-year Umbro kit deal, The Daily Mail, 4 juin 2009
  46. a et b (en) Manchester City set for bumper £200m kit deal with Umbro, The Daily Mail, 21 novembre 2011
  47. (en) Manchester City Signs Deal With Nike as Team Uniform Supplier, Bloomberg, 4 mai 2012
  48. (en) Manchester City seek sponsorship agreement with Etihad, The Guardian, 10 décembre 2008
  49. (en) Manchester City announce Etihad Airways sponsor deal, Football shirt culture, 24 mai 2009
  50. (en) City signs First Advice deal, mad.co.uk, 18 avril 2002
  51. (en) A brief history of Manchester City, ESPN, 1er juillet 2012
  52. (en) 1969/70: City prove slick in the rain, UEFA
  53. (en) Manchester Senior Cup, Wikipedia
  54. (en) Attitude Blue: Manchester City F.C. and P.L.C., Chris Murray, p. 1, ISBN 0-9520520-9-1
  55. a et b (en) Manchester City – The Complete Record, p511.
  56. (en) James Gary, Manchester City – The Complete Record, Breedon,‎ (ISBN 1-85983-512-0), p509.
  57. (en) FA Cup special: Thrills, spills and a cast of thousands at Maine Road, menmedia.co.uk, 22 avril 2011
  58. (en) List of record home attendances of English football clubs
  59. (en) First Division 2001-2002
  60. Transfert record de Mangala: symbole d'une pratique opaque dans le football, Le Figaro, 12 août 2014
  61. www.eurotopfoot.com
  62. a, b et c (en) 50 Greatest Players, Bluemoon
  63. (en) The Maine Road Encyclopedia, Ian Penney, 1995, p. 49-50, ISBN 1-85158-710-1
  64. a et b (en) Manchester City – The Complete Record, p155.
  65. (en) James Gary, The Official Manchester City Hall of Fame, Hamlyn,‎ (ISBN 0-600-61282-1), p48.
  66. (en) David Clayton, Everything Under the Blue Moon, Mainstream Publishing,‎ , p21.
  67. (en) England Players' Club Affiliations Manchester City, England Football Online
  68. (en) Manchester City, London Hearts
  69. (en) Scotland Players By Club Sorted by Most Players, London Hearts
  70. (en) Man City retire number 23 shirt, BBC Sport, 27 juin 2003
  71. (en) Manchester City – The Complete Record, p246.
  72. (en) Ian Penney, Manchester City – The Mercer-Allison Years, Breedon,‎ (ISBN 1-85983-250-4), p7.
  73. (en) Blue Moon Rising: The Fall and Rise of Manchester City, p132.
  74. (en) Pellegrini celebrates Man City's Premier League win, The Telegraf, 12 mai 2014
  75. (en) www.transfermarkt.co.uk Effectif de Manchester City sur Transfermarkt
  76. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  77. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  78. a et b City la manne du naming
  79. (en) www.mcfc.co.uk "Laing O'Rourke appointed as Etihad Stadium construction partner"
  80. (en) In the Blue corner... Mauler Mario in fourth bust-up as Italian takes on Richards, Daily Mail, 16 décembre 2011
  81. (en) £300m bonanza for 'Middle Eastlands', Manchester Evening News, 5 septembre 2008
  82. (en) City and Etihad announce 10 year partnership, Manchester City FC
  83. (en) Manchester City's Etihad Academy plan approved by council, BBC News, 22 décembre 2011
  84. (en) Manchester City academy: Behind the scenes at the world-class facility, The Independent, 8 décembre 2014
  85. (en) Manchester City reveal new £200m Etihad Campus - the finest training facility in the world... and even Lionel Messi is jealous!, Daily Mail, 8 décembre 2014
  86. (en) "Top 30 English Football Clubs by League Attendances", footballeconomy.com
  87. (en) "Average Attendances – English Football Divisions – 1994/95–2004/05", footballeconomy.com
  88. (en) "Customer Success – Manchester City Football Club", Hewlett-Packard case study
  89. (en) "New era for Manchester City Supporters Club", mcfc.co.uk
  90. (en) "FA Cup preview", ESPN Star Article, 19 décembre 2007
  91. (en) "Typical City!", Page de supporter non-officielle, le 11 janvier 2006
  92. Wallace, Dave (2007). Century City – Manchester City Football Club 1957/58. Leigh: King of the Kippax. ISBN 978-0-9557056-0-1.
  93. (en) The Inflatables Craze, Manchester City Football Club Supporters
  94. (en) Top club backs gay rights
  95. (en) Man City fans are doing the Poznan, The Sun, le 4 février 2011
  96. (en) Poles apart: how fans of Poznan inspired City's unlikely dance craze, The Independent, le 20 avril 2011
  97. (en) Oh brother! Liam and Noel Gallagher awkwardly keep their distance as they watch Manchester City take on West Ham, The Daily Mail, le 11 mai 2014
  98. (en) Joy Division, Pride of Manchester
  99. (en) Talking Shop: Johnny Marr, BBC News, 13 juin 2009
  100. (en) Do You Come From Manchester?, Manchester Metropolitan University Study
  101. (en) Rivalry Uncovered, The Football Fans Census
  102. (en) Premier League Preview: Tottenham Hotspur – Manchester City, Goal, 13 août 2010
  103. (en) Tottenham 3-4 Man City, BBC Sport, 4 février 2004
  104. (en) Manchester City 4-1 Tottenham, Mirror Football
  105. (en) 10 classic City games, MEN Media, 5 avril 2010
  106. (en) Jimmy Grimble, IMDb
  107. (en) MCFC feature film set to score, Manchester City FC, 22 avril 2010
  108. (en) Manchester City plc PLUS market group, 5 février 2007
  109. (en) Thaksin completes Man City buyout, BBC Sport, 6 juillet 2007
  110. (en) Wardle quits City, The Guardian, 10 juillet 2008
  111. (en) Eriksson continues Man City spending, 2 août 2007
  112. (en) Bojinov joins Man City, FIFA, 13 janvier 2008
  113. a et b (en) Manchester City's new owners put national pride before profit, The Guardian, 1er septembre 2008
  114. (en) City takeover confirmed, Sky Sports
  115. (en) Robinho joins City, Manchester City FC, 1er septembre 2008
  116. (en) English Transfer Window Ends With Man City As Biggest Spenders, Goal
  117. (en) Deloitte Football Money League 2014, Slideshare, 22 janvier 2014
  118. a et b (en) Deloitte Football Money League 2009, PDF
  119. a, b et c (en) Deloitte.com, 29 janvier 2010
  120. (en) The official online shop, Manchester City FC
  121. (en) City stores opening time, Manchester City FC
  122. (en) Man City opens store in Abu Dhabi, khaleej times, 2 mars 2011
  123. (en) Real Madrid remains top of the Football Money League as Sterling's slide puts brakes on English clubs, Deloitte.com, 29 janvier 2010
  124. (en) Annual Report, Manchester City
  125. (en) Money Football League 2012-2013
  126. (en) The social media Premiership – the winners and losers, rubberrepublic.com, 17 février 2010
  127. (en) Interview: Why Manchester City Get Social Media, 10 février 2010
  128. (en) Football clubs and social marketing, limerocket.co.uk, 15 mai 2010
  129. (en) Wed Design & Premier League Football: Why Man City’s new site is leading the pack, carbongraffiti.com, 20 juillet 2009
  130. (en) Fan Sites Manchester City FC
  131. (en) [http://twitter.com/mcfc Manchester City FC (MCFC), Twitter
  132. (en) Manchester City FC - Official, Facebook
  133. (en) Manchester City FC - Official, Flickr
  134. (en) Be part of it., Manchester City FC
  135. (en) Manchester City FC, YouTube
  136. (en) Behind the scenes of Manchester City FC’s ambitious new MatchDay app, The next web, 3 novembre 2014
  137. (en) Manchester City reveal Hyde FC partnership, BBC Sport
  138. (en) Manchester City - Patrick Vieira nommé entraîneur de la réserve, Eurosport, le 16 mai 2013
  139. (en) New York Times "New M.L.S. Team Introduces First Employee and Tackles First Hurdle"
  140. (en) Herald sun "The resources and power of Sheikh Mansoor makes this deal a seismic moment for the A-League"
  141. (en) mcfc.co.uk "City seal investment and partnership with Yokohama F Marinos"
  142. a et b (en) The sun "How Man City revived Hyde"
  143. (da) jyllands-posten.dk "AGF indgår samarbejde med Manchester City"
  144. (en) caughtoffside.com "Espanyol And Manchester City To Begin Player And Financial Partnership"
  145. (en) talksport.com "Manchester City set to send youngsters to La Liga side Espanyol"
  146. (en) ghanacossernet.com "Ghana coach Kwesi Appiah to pay a learning visit to Manchester City"
  147. (pt) "Gil Vicente oficializa parceria com o Manchester City"
  148. a et b (en) irishexaminer.com "Limerick’s new scouting network with City"
  149. (en) The Guardian "Manchester City replace United in partnership with Sporting Lisbon"
  150. (en) "Man City announce partnership with South African club", BBC Sport, le 4 juin 2013
  151. (en) "Swedish thumbs up as Djurgarden party at Manchester City today"
  152. (en) "Man City recommend Ghana U20 star to sign for Hacken", le 6 juin 2012
  153. a, b et c (no) "SIF Håper på utvidet samarbeid med City", le 22 novembre 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Buckley, Andy; Burgess, Richard (2000). Blue Moon Rising: The Fall and Rise of Manchester City. Bury: Milo. ISBN 0-9530847-4-4.
  • Gardner, Peter (1970). The Manchester City Football Book No. 2. London: Stanley Paul. ISBN 0-09-103280-6.
  • Inglis, Simon (1987). The Football Grounds of Great Britain (2nd ed.). London: Collins Willow. ISBN 0-00-218249-1.
  • James, Gary (2002). Manchester: The Greatest City. Polar Publishing. ISBN 1-899538-09-7.
  • James, Gary (2005). The Official Manchester City Hall of Fame. Hamlyn. ISBN 0-600-61282-1.
  • James, Gary (2006). Manchester City – The Complete Record. Derby: Breedon. ISBN 1-85983-512-0.
  • James, Gary (2008). Manchester – A Football History. Halifax: James Ward. ISBN 978-0-9558127-0-5.
  • Penney, Ian (2008). Manchester City: The Mercer-Allison Years. Derby: Breedon. ISBN 978-1-85983-608-8.
  • Rowlands, Alan (2005). Trautmann: The Biography. Derby: Breedon. ISBN 1-85983-491-4.
  • Tossell, David (2008). Big Mal: The High Life and Hard Times of Malcolm Allison, Football Legend. Edinburgh: Mainstream. ISBN 978-1-84596-478-8.
  • Wallace, David (2007). Century City – Manchester City Football Club 1957/58. Leigh: King of the Kippax. ISBN 978-0-9557056-0-1.
  • Ward, Andrew (1984). The Manchester City Story. Derby: Breedon. ISBN 0-907969-05-4.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :