Wikipédia:Sélection/Chanson

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sonate pour piano nº 32 de Beethoven

Beethoven pf son 32 title.jpg

La Sonate pour piano no 32 en ut mineur, opus 111, a été composée par Ludwig van Beethoven entre 1820 et 1822. Dernière sonate du compositeur, elle est, avec les Variations Diabelli op. 120 (1823) et les deux recueils de Bagatelles op. 119 (1822) et 126 (1824), une des dernières œuvres pour piano de Beethoven. Son second mouvement, une Arietta à variations, est parfois surnommé « l'adieu à la sonate ».

Beethoven a conçu le plan de ses trois dernières sonates pour piano (op. 109, 110 et 111) au cours de l'été 1820, tandis qu'il travaillait à la Missa Solemnis. La composition de la sonate opus 111 a représenté un travail long et complexe. Bien que l'œuvre n'ait été sérieusement ébauchée qu'à partir de 1819, le fameux premier thème de l’allegro ed appassionato a été retrouvé dans un cahier d'esquisses de 1801, contemporain de la Deuxième Symphonie. L’Arietta résulte, elle aussi, d'un travail de recherche thématique considérable. Les esquisses retrouvées semblent indiquer que c'est à partir du moment où le second mouvement prend véritablement forme que Beethoven abandonne l'idée d'un troisième, la sonate lui apparaissant alors construite de façon idéale.

Maestoso – Allegro con brio ed appassionato
Arietta – Adagio molto, semplice e cantabile

Hey Jude

Hey Jude est une chanson des Beatles parue en single le aux États-Unis, et quatre jours plus tard au Royaume-Uni, avec Revolution de John Lennon en face B. C’est le premier disque des Beatles publié sous leur propre label, Apple Records. Composée par le seul Paul McCartney — mais créditée Lennon/McCartney —, Hey Jude était destinée à soutenir Julian Lennon, le fils de John, lors du divorce de ses parents.

Musicalement, Hey Jude se distingue, après quatre couplets, par une longue coda de plus de quatre minutes (« Na na na nananana nananana Hey Jude... »), ce qui donne à ce titre une durée supérieure à sept minutes ; cette longueur inhabituelle obligea d’ailleurs les techniciens à compresser certaines parties de la chanson, pour pouvoir la faire tenir en entier sur le support d’alors, le 45 tours.

À l’époque de sa sortie, Hey Jude est la plus longue chanson à atteindre la première place du hit-parade britannique, où elle s’installe durant deux semaines, et en passe seize en tout dans les classements. Elle reste également neuf semaines en tête du hit-parade américain, la plus longue durée pour un single du groupe sur ce territoire. Hey Jude est ainsi le plus gros succès mondial des Beatles en 45 tours, numéro un dans onze pays différents, notamment en Australie, au Canada, en Autriche, en Suisse, en Norvège et en France.

Strawberry Fields Forever

Une plaque à l’entrée de l’orphelinat Strawberry Field.

Strawberry Fields Forever est une chanson du groupe britannique The Beatles, parue en 1967. Écrite par John Lennon, elle est cependant créditée Lennon/McCartney, comme tous les morceaux des Beatles composés par l’un ou l’autre.

Fin , Strawberry Fields Forever est la première chanson que les Beatles enregistrent pour leur prochain album, qui ne porte pas encore de nom mais qui deviendra Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band. Toutefois, elle n’y figurera pas, ayant été précédemment publiée en 45 tours « double face A » avec Penny Lane de Paul McCartney. Leur manager Brian Epstein voulait en effet maintenir la popularité du groupe après une inhabituelle période de six mois sans publication inédite. Le single sort ainsi le aux États-Unis et le 17 février au Royaume-Uni. Au mois de , Strawberry Fields Forever est à nouveau publiée sur la version américaine de l’album Magical Mystery Tour.

John Lennon se trouve en Andalousie, sur le tournage du film How I Won the War, lorsqu’il compose la chanson. Parti du thème de la nostalgie et de l’enfance — Strawberry Field était un orphelinat aux environs duquel il jouait étant enfant —, il en fait une chanson introspective et abstraite sur sa vision personnelle du monde qui l’entoure. L’ambiance surréaliste et onirique qui en résulte, augmentée du thème musical rappelant les effets du LSD, fait de Strawberry Fields Forever un des morceaux fondateurs du rock psychédélique. L’enregistrement de la chanson a lieu aux studios EMI de Londres et s’étale sur un mois entier.

All You Need Is Love

All You Need Is Love, surmonté des premières lignes de la chanson Tomorrow Never Knows, sur les murs du Beatles Story Museum, à l'Albert Dock de Liverpool

All You Need Is Love est une chanson des Beatles écrite par John Lennon mais créditée à Lennon/McCartney. La chanson est composée et enregistrée dans le cadre de la participation du groupe à Our World, la première émission en mondovision – c’est-à-dire diffusée en direct par satellite dans le monde entier – de l’histoire, le , pour une audience dont l'estimation varie de 400 à 700 millions de téléspectateurs. Les Beatles, choisis pour représenter la Grande-Bretagne lors de cet événement télévisé organisé par la BBC, interprètent All You Need Is Love en direct du studio n°1 d’Abbey Road, et sortent dans la foulée un single, publié le au Royaume-Uni et dix jours plus tard aux États-Unis, qui se classe numéro un dans de nombreux pays.

All You Need Is Love est une des chansons les plus connues et symboliques de la carrière des Beatles, et devient durablement l’hymne du Flower Power. Elle sera également toujours associée à John Lennon, son auteur, qui n’a pas cessé, jusqu’à sa mort, de promouvoir son message sous toutes les formes possibles. Dans le contexte de sa publication en 1967 – notamment la guerre du Viêt Nam qui fait rage –, la chanson, qui insiste sur les idéaux d’amour, de paix et d’unité véhiculés par la contre-culture, accompagne l'essor du mouvement hippie, et devient la bande sonore du Summer of Love californien. Sa carrière se poursuit depuis plus de quarante ans, ayant notamment été interprétée simultanément dans 156 pays le dans le cadre d’une campagne contre le sida en Afrique.

Tomorrow Never Knows

Une cabine Leslie démontée

Tomorrow Never Knows est une chanson des Beatles, parue sur l’album Revolver, le au Royaume-Uni, et le 8 août aux États-Unis. Elle a été écrite par John Lennon mais créditée Lennon/McCartney, comme toutes les chansons du groupe composées par Lennon et Paul McCartney, en collaboration ou non.

Placée à la toute fin de Revolver, elle est pourtant la première à être enregistrée lors des sessions pour cet album. Par bien des aspects, ce titre révolutionnaire est une pierre de touche dans la carrière des Beatles. Il marque le début de leur période psychédélique et, par son motif rythmique obsédant, peut également être considéré comme précurseur de la musique techno. Influencé par la musique indienne et par ses expériences au LSD, John Lennon construit cette chanson sur un seul accord, le do.

C’est avec Tomorrow Never Knows que le jeune Geoff Emerick effectue ses débuts en tant qu’ingénieur du son du groupe aux côtés du producteur George Martin, le , et il fait, dès le départ, preuve d’une extraordinaire inventivité, pour satisfaire aux demandes de l’auteur de la chanson comme pour améliorer les techniques de prise de son. Une série de boucles sonores réalisée par Paul McCartney est injectée en direct dans le morceau lors d’une fameuse séance de mixage, lui donnant son aspect caractéristique.

Telephone (chanson)

Photo de Lady Gaga jouant du keytar dans une tenue de cuir.

Telephone est une chanson sortie en 2010, enregistrée et écrite par la chanteuse américaine Lady Gaga, issue de son second album The Fame Monster avec la participation de Beyoncé Knowles. Gaga écrit initialement la chanson pour Britney Spears, toutefois, cette dernière refuse finalement d’ajouter le morceau sur son album Circus. Gaga récupère alors la chanson pour son album, invitant Beyoncé Knowles en tant que collaboratrice vocale à la suite de sa propre invitation sur le titre Video Phone de Beyoncé. Le sujet d'inspiration de cette chanson est la peur de suffocation de Gaga, d’être si oppressée par le travail au point de ne plus avoir de temps libre. Gaga explique que dans la chanson, l’interlocutrice du téléphone lui dit de travailler encore plus dur. Musicalement, Telephone est d’un style très diversifié, abordant un genre pop, électronique et dance. La chanson contient également quelques lignes R&B chantées par Beyoncé.

Telephone est apprécié par la critique contemporaine, celle-ci décrivant ce single comme une chanson très entrainante. Le morceau se classe dans les hit-parades de plusieurs pays, principalement en raison des ventes numériques lors de la sortie de The Fame Monster et, par la suite, des ventes physiques, atteignant ainsi de bonnes positions dans les classements en Australie, au Canada, aux États-Unis, en Hongrie, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas, en Suède et même la première place en Belgique, au Danemark, en Norvège et au Royaume-Uni. La chanson est interprétée pour la première fois en direct et en version acoustique lors des Brit Awards 2010, le . La performance est un medley avec Dance in the Dark interprété en hommage au défunt styliste Alexander McQueen. Telephone est également ajoutée au Monster Ball européen, n’étant pas présente dans la partie américaine de la tournée.

Gaga explique que le vidéoclip de cette chanson est une continuation de celui de Paparazzi, et qu’il est aussi présenté comme un court métrage. Il présente Gaga dans une prison de laquelle Beyoncé l’aide à se libérer afin de se venger de son petit copain. Il rend un hommage à la carrière du cinéaste Quentin Tarantino. Le clip est accueilli de manière très mitigée par la critique.

Baby, You're a Rich Man

Attitude typique des Beautiful People lors d'une grande marche pour la paix en 1967 : une manifestante offre une fleur à un militaire.

Baby, You're a Rich Man est une chanson des Beatles. Préparée dans la foulée immédiate des sessions de l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, elle est issue d'un collage de deux ébauches : les couplets composés par John Lennon (commençant par la phrase « How does it feel to be one of the Beautiful People? », qu'il adresse au mouvement hippie), jumelés à l'entêtant refrain « Baby, you're a rich man », signé Paul McCartney. Enregistrée le aux studios Olympic de Londres, elle est la toute première chanson complètement réalisée par le groupe hors des studios EMI d'Abbey Road.

La chanson paraît en juillet 1967 en face B du single All You Need Is Love, qui se classe en tête des hit-parades des deux côtés de l'océan Atlantique. Elle apparaît ensuite sur la version américaine de l'album Magical Mystery Tour, qui devient finalement la version officielle du disque. Elle fait, enfin, partie de la bande-son du dessin animé Yellow Submarine, ce qui lui vaut de figurer, en 1999, sur l'album Yellow Submarine Songtrack. La chanson a fait l'objet de quelques reprises mineures. Elle a surtout été réutilisée dans le générique de fin du film The Social Network, consacré à l'ascension de Mark Zuckerberg et de son réseau social Facebook.

Another Brick in the Wall

Roger Waters en concert en 2006

Another Brick in the Wall est le titre de trois chansons fondées sur trois variations d’un même thème musical, figurant sur l’album The Wall de Pink Floyd, sorti en 1979. Respectivement sous-titrées Part 1, Part 2 et Part 3, elles ont toutes été écrites et composées par Roger Waters. Ces chansons sont importantes dans le concept de The Wall, puisqu’elles bâtissent progressivement le mur derrière lequel s’enfermera Pink, le personnage principal de l’album.

The Sweet Escape (chanson)

Gwen Stefani

The Sweet Escape est une chanson pop écrite par Gwen Stefani, Akon et Giorgio Tuinfort pour le second album de Gwen Stefani, The Sweet Escape, sorti en décembre 2006. Cette chanson comprend des éléments de doo-wop. Le thème des paroles est une dispute entre deux amoureux, qui veulent être heureux. La chanson est conçue sur les bases des chansons du groupe No Doubt. Cette chanson a donné son titre au second album solo de Gwen Stefani. The Sweet Escape a été choisi comme deuxième single pour relancer les ventes de l'album ainsi que pour le lancement de la ligne de vêtement de Stefani.

La chanson a globalement reçu des critiques positives même si cependant la participation d'Akon n'a pas convaincu. Ce titre est le deuxième single extrait de The Sweet Escape. Sorti en janvier 2007, le single est un succès commercial. La chanson s'est classée dans plus de dix hit-parades, entre autres en tête du RIANZ pour la Nouvelle-Zélande. La chanson a été nommée aux 50es Grammy Awards. Un clip vidéo a été produit pour la chanson, dans lequel Stefani essaye de s'échapper d'une prison d'or.

En France, le single physique s'est vendu à un peu plus de 57 100 exemplaires, ce qui le place à la 40e place des singles les plus vendus en 2007.

Revolution (chanson)

Revolution est une chanson des Beatles, composée par John Lennon et publiée dans deux versions différentes en 1968. La première version est enregistrée dès le premier jour des sessions de l’album The Beatles, le . Dans un style blues et lent, harmonisée et arrangée avec des cuivres, cette chanson n’est pas jugée assez commerciale pour paraître en single. Sous l’impulsion de Lennon, une autre version est donc mise en boîte en juillet, cette fois plus rapide, aux sonorités hard rock avec des guitares saturées. Revolution est commercialisée sous cette forme en face B du single Hey Jude le aux États-Unis et le 30 août au Royaume-Uni, alors que la version lente, dénommée Revolution 1, ne paraît que trois mois plus tard, sur la quatrième face de l’album dit « blanc ».

Revolution est la première chanson ouvertement politique des Beatles. Elle s’inscrit dans le contexte politico-social particulièrement agité de 1968, et constitue la réponse de Lennon aux divers groupes révolutionnaires qui demandaient son soutien financier et moral. Le titre est trompeur, parce que le texte n’appelle pas à un soulèvement massif, mais plutôt à une remise en question quant à la façon de révolutionner les choses, qui devrait selon l’auteur se faire sans violence. Toutefois, Lennon a mis un certain temps pour être sûr de son idée : lorsqu’il est question de destruction, il ne s’affirme pas encore tout à fait contre dans la première version de la chanson, Revolution 1

Rain (chanson)

Rain est une chanson des Beatles, principalement écrite par John Lennon avec le concours de Paul McCartney, et publiée en face B du single Paperback Writer. Le disque sort le aux États-Unis, et le 10 juin suivant au Royaume-Uni. Enregistrée durant les sessions de l’album Revolver, Rain est la première chanson à contenir des bandes inversées. Son destin de « face B » d’un 45 tours en fait un titre relativement méconnu, pourtant remarquable et reconnu comme tel.

Son ambiance psychédélique, sa sonorité puissante, ses instruments ralentis, sa voix traînante, ses vocaux inversés et la technologie employée pour l’enregistrer sont en effet annonciateurs de bien des choses à venir dans la carrière du groupe, à commencer par l’album qui sera publié deux mois plus tard.

Love Me Do

The Fabs.JPG

Love Me Do est la première chanson publiée par le groupe britannique The Beatles. Elle est sortie en single le avec P.S. I Love You en face B, figurant ensuite sur leur premier album, Please Please Me, commercialisé le . Elle a été écrite principalement par Paul McCartney, avec la collaboration de John Lennon, et est créditée « Lennon/McCartney ». Ce nom de crédit sera inversé en « McCartney/Lennon » pour le premier album du groupe, puis remis en ordre pour l’album suivant, With the Beatles.

Love Me Do revêt à plusieurs titres une importance considérable dans la carrière des Beatles. C’est cette chanson qui attira l’attention de George Martin lors de leur première audition dans les studios EMI d’Abbey Road, le . C’est elle que les Beatles imposèrent à leur nouveau producteur — qui souhaitait leur faire interpréter pour leur premier 45 tours une chanson qu’ils n’avaient pas composée —, lançant ainsi leur carrière d’auteurs-compositeurs. C’est elle qui marqua leur première percée dans les charts britanniques et leurs premiers passages à la radio. C’est enfin une chanson qui fut interprétée par trois batteurs différents : Pete Best, Ringo Starr, tous deux ayant fait partie du groupe, et Andy White, un musicien de studio.

A Day in the Life

A Day in the Life est une chanson du groupe britannique The Beatles. Elle a été écrite par John Lennon et Paul McCartney. Elle clôture l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band sorti en 1967. Cette chanson est en fait un « collage » de deux morceaux inachevés, l’un de John Lennon et l’autre de Paul McCartney, le dernier morceau étant ajouté au centre de celui de Lennon.

A Day in the Life est très souvent considérée comme le joyau de Sgt. Pepper, en tant que morceau le plus remarquable dans sa conception et le plus riche dans son contenu. La chanson est notable pour ses paroles surréalistes, son aspect musicalement impressionniste, ses techniques de production innovantes et son arrangement complexe incluant un crescendo d’orchestre cacophonique et partiellement improvisé.

Marquée par l’atmosphère psychédélique qui règne autour de la conception de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, A Day in the Life est aussi citée comme liée au genre rock progressif et a fortiori à l’émergence de celui-ci.

Ulysse (ballet)

Mosaïque romaine du IIe siècle av. J.-C. représentant Ulysse.

Ulysse est une œuvre de danse contemporaine du chorégraphe français Jean-Claude Gallotta, créée en 1981 pour huit danseurs. Elle est considérée comme l'une des pièces les plus importantes de Gallotta et constitue une pierre angulaire de la nouvelle danse française qui se développe au début des années 1980. Fidèle à sa volonté de revisiter ses œuvres, Jean-Claude Gallotta a rechorégraphié Ulysse à de nombreuses reprises en en proposant à ce jour quatre versions différentes tant au niveau du choix des interprètes que de la scénographie ou de la musique : Ulysse (1981), Ulysse, re-création (1993), Les Variations d'Ulysse (1995) et Cher Ulysse (2007). La version Les Variations d'Ulysse, qui est une commande de l'Opéra de Paris, est entrée au répertoire du ballet de l'Opéra de Paris en 1995 sous l'impulsion de Brigitte Lefèvre.

No One

No One est une chanson de Alicia Keys tirée de son troisième album studio, As I Am sorti en 2007. Écrit et produit par Keys, Kerry Brothers Jr., et George D. Harry, il est le premier single de l'album et sort en septembre 2007. Ce single, qui est le plus gros succès d'Alicia Keys, arrive en première place de plusieurs classements du hit parade, dont le Billboard Hot 100 pendant cinq semaines consécutives et le Billboard Hot R & B / Hip-Hop Songs durant dix semaines consécutives. No One se classe 42e au Billboard Hot 100 All-Time Top Songs et 14e au Billboard Hot 100 R & B / Hip-Hop Songs. Il s'agit de son deuxième single numéro un aux États-Unis après Fallin’ en 2001. En 2009, la chanson se classe à la sixième place du Billboard Hot 100 consacré aux meilleures chansons de la décennie.

La chanson remporte le prix de la meilleure performance R'n'B féminine et la meilleure chanson R'n'B aux Grammy Awards 2008. Lors de la cérémonie, Alicia Keys la chante en duo avec John Mayer. No One est également la chanson la plus écoutée à la radio américaine en 2008 avec 3,08 milliards d'auditeurs.

Everybody (chanson de Madonna)

Everybody est le premier single de la chanteuse américaine Madonna sorti en octobre 1982. Il apparaît ensuite sur l'album Madonna en 1983.

La chanson de style pop-dance-electro-disco, est un succès dans les discothèques dès sa sortie et se classe numéro 3 au Billboard Hot Dance/Club Play Chart. La chanson est produite par le DJ new-yorkais Mark Kamins et écrite par Madonna.

Le titre est joué pour la première fois à la Danceteria, une boite de nuit new-yorkaise où la démo coproduite avec Stephen Bray est « donnée » à Mark Kamins, le DJ du club. La chanson sort sous forme de vinyle le aux États-Unis. La pochette représente un collage de scènes de rue de New York et jusque-là les auditeurs pensent encore que Madonna est une chanteuse disco noire.

Réalisé avec un petit budget, le clip vidéo de la chanson a permis à Madonna de se faire reconnaître dans tout le pays et de faire la promotion de son disque. Ce clip est tourné lors d'une représentation en direct dans une boîte de nuit, Madonna y chante Everybody accompagnée de ses danseurs devant le public.

Malgré tout, Madonna semble très attachée à cette chanson si bien qu'elle en fait un petit clin d’œil pour l'ouverture du Blond Ambition Tour en 1990 pour son entrée en scène sur Express Yourself et qu'elle la chante pour le final du Girlie Show en 1993 et qu'elle a été dernièrement remis au goût du jour par Stuart Price pour la promotion de son album Confessions on a Dance Floor en 2005. Elle est incluse dans les compilations You Can Dance et Celebration.

Holiday (chanson de Madonna)

Madonna interprétant Holiday lors du Sticky & Sweet Tour où elle rend hommage à Michael Jackson.

Holiday est le troisième single de la chanteuse américaine Madonna, sorti le  ; il apparaît sur l'album Madonna, produit par Sire Records cette même année. Écrite par Curtis Hudson et Lisa Stevens, de Pure Energy, la chanson est proposée à Madonna par le producteur John Benitez alors qu'elle recherche un succès potentiel pour l'inclure dans son premier album. Le morceau est bâti autour de guitares, de sons électroniques d'applaudissements et de passages de cordes synthétisées, pendant que la chanteuse raconte les sentiments que chacun peut éprouver au sujet des vacances.

Commercialement, il s'agit de la première chanson de Madonna à entrer dans le top vingt du Billboard Hot 100 tout en ayant une bonne place dans le Billboard Hot Dance/Club Play Chart, le hit-parade dance américain. Holiday est aussi un succès international, entrant dans les hits parades de nombreux pays européens. Une réédition du titre, en 1985, atteint même la deuxième place du hit-parade au Royaume-Uni. Madonna chante Holiday dans beaucoup de ses tournées, la chanson étant généralement incluse dans le rappel ou servant de clôture de concert. Différentes interprétations de ce tube font partie des vidéos enregistrées lors des tournées. De nombreux artistes la reprennent, et elle apparaît aussi dans des génériques de sitcoms, comme Will et Grace.

Burning Up

Burning Up (chanson de Madonna) est le deuxième single de la chanteuse américaine Madonna. Il apparaît sur l'album Madonna en 1983. La chanson est sortie le . Madonna présente une « démo » de la chanson à Sire Records, qui donne son accord pour l'enregistrement de la chanson après que son premier titre, Everybody, est devenu un succès dans les hit-parades dance américains. Madonna travaille avec le producteur Reggie Lucas et John Benitez, qui introduit les riffs de guitare. L'instrumentation de la chanson est constituée d'une guitare basse, d'un synthétiseur et d'une batterie. Les paroles décrivent la confiance de la chanteuse lors de sa déclaration d'amour à son amant.

Accompagnée de Physical Attraction sur sa face B, la chanson reçoit un avis mitigé des critiques, qui trouvent qu'elle est sombre, et a été composée dans la précipitation, mais apprécient toutefois ses rythmes dance. Le single n'a pas connu un grand succès commercial dans le monde, sauf dans les hit-parades dance, où il atteint la troisième place. Il est également apparu en bonne position dans le top 20 en Australie. Après quelques apparitions en direct dans les discothèques pour promouvoir le single, Madonna l'interprète durant son Virgin Tour, en 1985. Elle interprète aussi une version avec une guitare électrique en 2004 lors de son Re-Invention Tour. La chanson est également incluse dans la compilation Celebration, sortie en 2009...

Lucky Star (chanson de Madonna)

Madonna interprétant Lucky Star lors du Confessions Tour.

Lucky Star est le cinquième et dernier single de la chanteuse américaine Madonna, il apparaît sur l'album du même nom en 1983. La chanson sort le chez Sire Records. Elle apparaît également dans les compilations The Immaculate Collection sortie en 1990 et Celebration sortie en 2009. Lucky Star est écrite par Madonna et produite par Reggie Lucas. Toutefois, Madonna n'est pas enchantée par la version de Lucas et décide de faire appel à son petit ami de l'époque, John Benitez afin de remixer la piste selon ses idées. Lucky Star est une piste de rythme dance modéré de 108 battements par minute qui combine les rythmes lourds des percussions avec les sons d'une guitare jouant des longs riffs. Les paroles associent le corps masculin aux étoiles célestes.

Les critiques font l'éloge de la chanson, affirmant que le début de cette musique dance est entraînante. Lucky Star devient la première chanson de Madonna à entrer dans le « top cinq » du Billboard Hot 100 en atteignant la quatrième position et à y rester durant quinze semaines consécutives. Lucky Star est l'une des premières chansons de Madonna à se placer dans le « top cinq » du classement Billboard Hot Club/Dance en atteignant la première place et détrônant son précédent single Holiday qui se retrouve en seconde position...

Beat It

Beat It est une chanson rock de l’artiste américain Michael Jackson, tirée de l’album Thriller sorti en 1982. Écrite par Jackson, co-produite par Quincy Jones et composée par les membres du groupe Toto, elle est le 3e single extrait de cet album. À l’origine, Jones rêve d’une chanson de rock ’n’ roll aux accents de musique noire alors que Jackson n’est pas attiré par le rock. Eddie Van Halen, du groupe de hard rock Van Halen marque la chanson par son célèbre solo de guitare, pour lequel il ne fut d’ailleurs pas payé, « Je l’ai fait comme un service, ça me semblait normal ». Les paroles de Beat It (« Dégagez » en argot mais aussi « Battez le rythme ») évoquent la défaite et le courage, le fait de ne jamais se laisser battre et qu’il y a d’autres moyens que la violence.

À la suite des ventes excellentes des deux premiers singles de l’album Thriller, The Girl Is Mine et Billie Jean, Beat It sort le 14 février 1983 et obtient un énorme succès mondial autant commercial que critique en devenant l’un des singles les plus vendus de tous les temps. À la même période, Billie Jean et Beat It figurent toutes deux au top 5 des ventes de disques, un exploit rarement égalé par d’autres artistes. Beat It est certifié disque de platine en 1989. Le clip qui l’accompagne montre Jackson arrivant à séparer deux gangs et à les empêcher de se battre grâce au pouvoir de la danse…

Who's That Girl (chanson)

Who’s That Girl est une chanson de l’artiste américaine Madonna, écrite pour la bande originale Who’s That Girl du film homonyme. Elle sort en single le sous le label Sire Records comme premier single de l’album. Elle apparaît plus tard dans la compilation The Holiday Collection, qui accompagne The Immaculate Collection, et est incluse dans la grande compilation 2009 Celebration. Pendant le tournage du film, alors appelé Slammer, Madonna demande à Patrick Leonard de développer une chanson entraînante qui représente le caractère de son personnage. Elle ajoute plus tard les paroles et le chant pour enregistrer la démo produite par Leonard, et décide d’appeler la chanson et le film Who’s That Girl.

Présentant une instrumentation à base de batterie, de basse et de cordes, Who’s That Girl expose une fois de plus l’intérêt de Madonna pour la culture hispanique en incorporant des paroles en espagnol et utilisant l’effet d’une voix doublée. Bien qu’ayant reçu des critiques mitigées, la chanson devient le sixième numéro un de Madonna dans le Billboard Hot 100, et également numéro un au Royaume-Uni, Canada, Japon, Pays-Bas, Irlande et Belgique

Halo (chanson de Beyoncé)

Beyoncé interprétant Halo sur le I Am… Tour.

Halo est une chanson enregistrée par la chanteuse de R’n’B américaine Beyoncé Knowles. Elle a été composée par Ryan Tedder, Evan Bogart et Knowles pour le troisième album studio de cette dernière, I Am… Sasha Fierce, sorti en 2008. Le single, sorti le , est le quatrième extrait de l’album aux États-Unis, et le troisième dans le reste du monde.

La chanson, initialement écrite pour Knowles, a fait objet de rumeurs selon lesquelles elle a été offerte par la suite à Leona Lewis. Kelly Clarkson, qui a travaillé avec Tedder, a en outre reproché à ce dernier d’utiliser le même arrangement musical que celui de Halo sur sa chanson Already Gone, sortie en 2009. Bien accueillie par les critiques de pop contemporaine, la chanson est modifiée à deux reprises, une fois pour rendre hommage à Michael Jackson après sa mort, et une deuxième fois en mémoire des victimes du séisme de 2010 à Haïti : Beyoncé interprète Halo lors de l’émission télévisée Hope for Haiti Now: A Global Benefit for Earthquake Relief, accompagnée de Chris Martin (Coldplay) au piano…

Borderline (chanson de Madonna)

Borderline est le quatrième single de la chanteuse américaine Madonna, qui apparaît sur l’album du même nom. Il sort le sous le label Sire Records. Écrite et composée par Reggie Lucas, la chanson est remixée par John Benitez, le petit ami de Madonna. Dans cette chanson, qui traite d’un amour non respecté, elle compose sa voix pour faire passer davantage de sentiments. Les paroles sont écrites comme une rébellion envers le machisme.

Borderline reçoit un bon accueil de la presse, qui trouve qu’il s’agit musicalement de la chanson la plus complexe de son album et loue la nature dance-pop du morceau. Dixième dans le classement Billboard Hot 100, c’est le premier top 10 de Madonna. À l’échelle internationale, la chanson entre dans le top 20 de nombreux pays européens, arrivant même en première place du hit-parade irlandais. En 2009, elle est classée en 84e position de l’article The 500 Greatest Songs Since You Were Born du magazine Blender.

Le clip qui accompagne la chanson montre Madonna avec un homme d’origine hispanique présenté comme son petit ami. Elle est attirée par un photographe britannique, et devient son modèle, mais finit par retourner avec le premier homme. Le clip suscite l’intérêt des critiques musicaux, qui notent l’usage de l’autorité comme un symbole. En brisant le tabou des relations inter-raciales, avec cette vidéo, Madonna prend ce qui est considéré comme une des décisions majeures de sa carrière. Lorsque le clip est diffusé sur la chaîne MTV, la popularité de la chanteuse fait un bond en avant. Elle interprète cette chanson dans The Virgin Tour et Sticky & Sweet Tour. Borderline est reprise par plusieurs artistes, tels que Duffy et Counting Crows.

Spotlight (chanson)

Spotlight est une chanson de l’artiste américaine Madonna. Elle apparaît en 1987 sur sa compilation You Can Dance, et sort en single, uniquement au Japon, le , sous le label Sire Records. Au départ exclue des sessions d’enregistrement de l’album True Blue, Spotlight est écrite par Madonna, Stephen Bray et Curtis Hudson. Elle s’inspire de la chanson Everybody Is a Star, du groupe de rock américain Sly and The Family Stone. Spotlight est remixée par Shep Pettibone, puis par John « Jellybean » Benitez.

Spotlight présente une instrumentation de batteries, synthétiseurs basses et applaudissements, accompagnée d'échos vocaux, d’un segment de piano et de séquences de violon dans l’interlude musical. Les paroles évoquent la façon de devenir célèbre rien qu’en le chantant. Le morceau reçoit des critiques mitigées de la presse. Après sa sortie, Spotlight devient numéro trois au classement Oricon, au Japon. Même si elle n’est pas sortie aux États-Unis, Spotlight réussit à se classer dans le Billboard Airplay en 1988, en 32e position. Elle est utilisée dans une publicité pour Mitsubishi, où elle apparaît pour promouvoir leur dernier magnétoscope.

Gambler

Gambler est une chanson de l'artiste américaine Madonna. Il s'agit du second single de la bande originale du film Vision Quest. Il sort le sous le label Geffen Records. Gambler est le dernier single entièrement écrit par Madonna qui contacte John « Jellybean » Benitez pour produire la chanson et l'inclut plus tard dans le film. Gambler n'est jamais sorti aux États-Unis, à cause du label Sire Records. Le vidéoclip de la chanson est un extrait du film.

Musicalement, Gambler est une chanson synth-disco entraînante qui se compose de batteries, de sons d'applaudissements électroniques, de percussions, de synthétiseurs basses et de claviers. Les paroles racontent comment Madonna affirme son indépendance. Si les critiques expriment des points de vue mitigés, la chanson rencontre un certain succès commercial ; elle atteint le top 10 en Australie, en Belgique, en Irlande, en Italie, en Norvège, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Madonna interprète la chanson uniquement lors du The Virgin Tour.

Sweet Dreams (chanson de Beyoncé)

Beyoncé interprète Sweet Dreams sur le I Am... Tour à Newcastle.

Sweet Dreams est une chanson de la chanteuse américaine de R'n'B Beyoncé Knowles tirée de son troisième album studio de 2008, I Am... Sasha Fierce. Écrite et produite par Beyoncé, James Scheffer, Wayne Wilkins, et Rico Love, la piste sort comme le sixième single de l'album. Elle est sortie aux États-Unis pour le Top 40 et les radios rythmiques contemporaines le 2 juin 2009. Le texte de la chanson décrit une belle relation que la chanteuse croit être un rêve.

Initialement appelée Beautiful Nightmare, la chanson fait l'objet d'une fuite en mars 2008 soit huit mois avant la sortie de l'album. Sweet Dreams bénéficie d'un large succès auprès de la critique musicale qui fait l'éloge de son « étincelle », de son « énergie », de son « ton sombre » et de son « son électro-pop ». Certains critiques musicaux ont même comparé la chanson avec Beat It de Michael Jackson. Sweet Dreams gagne en popularité avec son son électro-pop, qui est en contraste avec les singles précédents de la chanteuse qui sont teintés de R'n'B, d'urban, et de funk. Le clip vidéo est réalisé par Adria Petty et tourné dans Brooklyn à New York. Le costume de robot doré que porte Beyoncé, est conçu par le couturier français Thierry Mugler. La vidéo est bien accueillie par la critique dès sa première diffusion le 9 juillet 2009.

Sweet Dreams est promue par Beyoncé avec des performances live durant sa tournée mondiale et notamment par sa performance aux MTV Europe Music Awards 2009 le 5 novembre 2009. Le single atteint la première place du classement néo-zélandais. Il entre dans le top cinq en Australie, en République Tchèque, en Grèce, en Hongrie, en Irlande, en Russie, en Slovaquie et au Royaume-Uni. La chanson vaut à Beyoncé un disque de platine par l'ARIA, le RIANZ et le RIAA, et a été nommé pour le prix du choix des téléspectateurs à la cérémonie des BET Awards de 2010.

Alejandro (chanson)

Photographie de Lady Gaga soutenue par un homme torse nu.

Alejandro est une chanson de l’artiste américaine Lady Gaga. Il s’agit du troisième single issu de son deuxième album studio, The Fame Monster. RedOne produit et participe à l'écriture du titre, qui s'inscrit dans un style Europop avec un tempo moyen. Il adopte une mélodie exaltante, où Gaga chante avec un accent espagnol pour dire adieux à ses amants fictifs. Pour le morceau, Gaga s'inspire de sa peur du sexe. Pour la plupart positives, les critiques remarquent qu'ABBA et Ace of Base ont influencé la chanson de manière significative.

Alejandro se classe dans le hit-parade britannique avant sa sortie officielle, puis se place également dans le « top 5 » hongrois grâce au grand nombre de téléchargements de l'album. Le titre se classe également en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Suède, en Suisse, en Belgique ainsi qu'aux États-Unis, où il entre dans le top 10 du Billboard Hot 100 et devient ainsi le septième single de Gaga à réaliser ceci. La chanteuse interprète le titre dans le cadre de sa tournée The Monster Ball Tour, en l'introduisant par une simulation de scène sexuelle avec ses danseurs. Elle reprend aussi cette chanson dans la saison 9 de la téléréalité américaine American Idol, le ...

Bad Romance

Gaga accompagnée de ses danseurs aux États-Unis, chantant Bad Romance tout en exécutant une chorégraphie, lors d'un spectacle du Monster Ball en janvier 2010.

Bad Romance est une chanson de l’artiste américaine Lady Gaga. Il s’agit du premier single issu de son deuxième album studio, The Fame Monster. Le morceau est produit par le producteur marocain RedOne. Il est inspiré de la paranoïa que Gaga a vécue lors de sa première tournée, début 2009. Après le piratage de la version démo du morceau, Gaga interprète pour la première fois la chanson, lors de la semaine parisienne de la mode, au défilé printemps/été du styliste Alexander McQueen, le . Cet événement est suivi par la sortie de la pochette officielle du single. Composée avec un tempo similaire aux précédents singles de Gaga, Bad Romance comporte une transition musicale parlée et des refrains. Le titre est écrit par Gaga lors de sa tournée The Fame Ball Tour et est associé à la musique allemande techno-house. Au niveau des paroles, elle évoque l’existence d'un amour avec son meilleur ami.

Les critiques contemporaines lui donnent pour la plupart des évaluations positives, comparant la chanson avec le second single de Gaga, Poker Face. Depuis sa sortie en 2009, Bad Romance a atteint le numéro un du hit-parade britannique, irlandais, canadien, suédois, allemand, autrichien et danois, ainsi que la seconde place du hit-parade américain, australien et néo-zélandais. Le vidéoclip musical l'accompagnant a lieu dans un pavillon de bains publics où Gaga est enlevée par des top-modèles qui la droguent et la vendent à la mafia russe pour qu’elle accomplisse des services sexuels. Le clip reçoit une réponse positive pour son innovation, sa folie et pour l'intrigue symbolique qui y règne...

One Sweet Day

Photo en buste de Mariah Carey

One Sweet Day est une chanson de l'artiste américaine Mariah Carey en collaboration avec le groupe Boyz II Men. Elle est écrite par Carey, Walter Afanasieff, et les membres de Boyz II Men puis produite par Carey et Afanasieff. Elle sort en single le 14 novembre 1995 sous le label Columbia Records pour l'album Daydream. Les paroles évoquent la perte d'un être cher et le vide que celui-ci crée autour de lui. Carey et Boyz II Men écrivent cette chanson pour certains de leurs proches mais aussi pour l'épidémie de SIDA qu'il y a eu cette année-là.

One Sweet Day reçoit de très bonnes critiques et est considérée comme une piste sensationnelle de l'album Daydream. La chanson connaît un grand succès dans le monde et plus particulièrement aux États-Unis. Le single détient le record de longévité pour un numéro un du Hot 100, en restant seize semaines à la première place. Le morceau devient également numéro un au Canada et en Nouvelle-Zélande tout en entrant dans le top 10 des palmarès australien, belge, français, irlandais, néerlandais, néo-zélandais, suédois et britannique...

Hymne national de la Colombie

Partition de l'hymne national de la Colombie.

L'hymne national de la Colombie (Himno Nacional de la República de Colombia) est le chant patriotique de la Colombie, en Amérique du Sud.

Ses paroles, qui proviennent du poème « Himno Patriótico » (« Hymne Patriotique ») composé par le président Rafael Núñez, furent écrites comme une ode célébrant l'indépendance de Carthagène. Par la suite, la musique fut composée par l'italien Oreste Síndici à la demande de l'acteur José Domingo Torres lors de la présidence de Rafael Núñez.

La composition musicale fut présentée pour la première fois au public le dans un petit théâtre situé dans l'ancienne école publique de la Cathédrale de Bogota. La chanson, devenue très rapidement populaire, fut adoptée spontanément comme hymne national de la Colombie. La loi numéro 33 du , ratifiée par le président Marco Fidel Suárez, lui conféra son statut officiel.

Fantasy (chanson de Mariah Carey)

Carey interprétant Fantasy lors des Adventures of Mimi Tour.

Fantasy est une chanson de l'interprète américaine Mariah Carey issue de son cinquième album studio, Daydream. Il est le premier single de l'album et sort le 12 septembre 1995 sous le label Columbia Records. La chanson a été écrite par Carey et Dave Hall qui sont aussi les producteurs. Elle reprend un passage de Genius of Love par Tom Tom Club sortie en 1982. Un remix contient quelques passages de rap par Ol' Dirty Bastard car Carey admire beaucoup le hip-hop.

La chanson reçoit beaucoup de critiques positives, certains complimentent l'échantillonnage de Genius of Love. Elle connaît un fort succès mondial et plus particulièrement aux États-Unis. Elle devient la seconde chanson dans l'histoire du magazine Billboard à débuter en première place du Hot 100 et la première pour une femme ; elle conserve cette position durant huit semaines. Fantasy rencontre un immense succès dans le monde et devient numéro un en Australie, Canada et Nouvelle-Zélande, et atteint le top 5 en Belgique, Finlande, France et Royaume-Uni.

Carey interprète la chanson dans de nombreuses apparitions télévisuelles et cérémonies, notamment la 23e cérémonie des American Music Awards en 1996, mais aussi l'émission britannique Top of the Pops. Elle la reprend durant le Daydream World Tour et dans d'autres tournées. Fantasy apparaît aussi dans les compilations Number 1's, Greatest Hits et Playlist: The Very Best of Mariah Carey.

Dance in the Dark

Photographie de Lady Gaga pointant quelque chose du doigt.

Dance in the Dark est une chanson écrite et enregistrée par l’artiste américaine Lady Gaga. Il s'agit du quatrième et dernier single issu de son deuxième album studio, The Fame Monster. Sorti en 2009, il s'inspire de l’expérience intime vécue par deux personnes dans une chambre à coucher. D'après Lady Gaga, le morceau parle « d’une fille qui n'aime le sexe que lorsque les lumières sont éteintes car la vue de son propre corps la rend malade ». L'artiste explique avoir été sensibilisée aux peurs de certaines femmes en travaillant aux côtés de l’association caritative MAC AIDS Fund et que la chanson n'a pas pour sujet la liberté mais plutôt le manque d’assurance qu'elle a observé chez certaines femmes. Le titre devait initialement sortir en tant que troisième single de l'album, juste après Telephone mais, suite à des désaccords entre Gaga et son label, Alejandro l’a remplacé.

Malgré des influences rétros-pops et new wave, Dance in the Dark reste fidèle à l'image sombre propre à l'album. Ainsi, le morceau débute par une introduction durant laquelle Gaga bégaye quelques mots, puis se poursuit par un couplet de paroles au cours duquel elle récite le nom de plusieurs personnalités mortes tragiquement. La chanson reçoit principalement des avis positifs de la part des critiques. Bien que n'étant sortie qu'en tant que single promotionnel, elle se classe dans quelques pays, tout d’abord au Royaume-Uni, puis aux États-Unis dans le classement du Billboard, Bubbling Under Hot 100 Singles. Plus tard, elle atteint le top 50 en Belgique, le top 30 en Australie et le top 10 en Slovaquie, en Hongrie ainsi qu'en République tchèque...

Into the Groove

Madonna interprète Into the Groove lors du Sticky & Sweet Tour en février 2008.

Into the Groove est une chanson de l'artiste américaine Madonna issue du film Recherche Susan désespérément. Elle sort en single le sous le label Warner Bros. Records. Une deuxième version est utilisée pour la bande originale du film et une version remixée sort au Royaume-Uni pour le promouvoir. La chanson apparaît plus tard dans la ré-édition européenne de Like a Virgin en 1985 et est incluse dans la grande compilation de 2009 intitulée Celebration. Plusieurs versions remixées apparaissent dans les compilations You Can Dance, sortie en 1987, et The Immaculate Collection, sortie en 1990. Madonna s'inspire de la piste de danse pour ce titre et a écrit la chanson en observant un beau Portoricain depuis son balcon. D'abord écrite pour son ami Mark Kamins, elle décide plus tard d'utiliser Into the Groove pour le film Recherche Susan désespérément et l'enregistre aux studios Sigma Sound Studios. En 2003, Madonna crée une autre version remixée, en duo avec Missy Elliott, intitulée Into the Hollywood Groove.

L'instrumentation de Into the Groove se compose de batteries, percussions, congas et sifflets. Elle comporte quelques effets, comme des contrastes musicaux et des re-recording. Dans le refrain, la voix de Madonna est doublée, et se situe dans un registre grave durant le pont. Les paroles sont légères : il s'agit d'une invitation à danser avec la chanteuse, avec des double-sens et sous-entendus sexuels. Le single est apprécié tant par les critiques que par les écrivains, qui l'ont souvent désignée comme le « premier grand single de Madonna ». Into the Groove est un succès commercial, se hissant au sommet des hit-parades australien, belge, espagnol, irlandais, italien, japonais, néo-zélandais, néerlandais et britannique, où il s'agit du premier numéro un de la chanteuse. Dans certains pays, comme aux États-Unis ou encore en Australie, Into the Groove sort en face B du maxi 45 tours d'Angel

Fly Like a Bird

Carey interprétant Fly Like a Bird dans Good Morning America.

Fly Like a Bird est une chanson de l'artiste américaine Mariah Carey, sortie en single promotionnel le 3 avril 2006 chez Island Records et issue de son dixième album studio : The Emancipation of Mimi (2005). Écrite et produite par Carey et James « Big Jim » Wright, la chanson s'inspire du gospel, de la soul et du R&B. Sa structure musicale est construite sur les mélodies d'un piano et d'une guitare et comporte un discours du pasteur Clarence Keaton qui récite deux versets de la Bible durant l'introduction et le pont. Carey décrit Fly Like a Bird comme la piste la plus personnelle et religieuse de The Emancipation of Mimi car les paroles ressemblent à une prière pour Dieu : « Fly like a bird, take to the sky, I need you now Lord, carry me high! ».

Au moment de sa sortie, Fly Like a Bird reçoit l'ovation des critiques. Tandis que certains saluent sa performance vocale tout au long de la chanson, d'autres se focalisent sur les paroles et la comparent à Vision of Love, son premier succès. Dernier single de l'album, la chanson est uniquement envoyée aux radios de variétés et de gospel alors que Say Somethin' est envoyée aux radios tout public. Carey interprète la chanson lors de plusieurs évènements : la 48e cérémonie des Grammy Awards, le concert Shelter from the Storm: A Concert for the Gulf Coast et Idol Gives Back. De plus, Carey interprète la chanson lors de ses tournées.

Tik Tok

Kesha interprétant Tik Tok en 2011 dans le cadre de sa première tournée, Get Sleazy Tour.

Tik Tok (stylisé en TiK ToK) est une chanson de l'artiste américaine Kesha. La chanson est produite par Benny Blanco et Dr. Luke et coécrite par Benny Blanco, Dr. Luke et Kesha. Le single sort le et est le premier de son premier album intitulé Animal. Au début, les paroles de la chanson étaient censées parler de l'état de Kesha quand elle rentre d'une soirée arrosée. Elle a l'habitude d'écrire quelques mots d'une chanson, puis le lendemain matin, elle se réveille et raconte son histoire. Les premières paroles viennent d'une expérience vécue dans laquelle Kesha s'est réveillée un matin entourée de « belles femmes », cela lui faisait penser à Diddy dans un scénario similaire. Globalement, les paroles disent de ne rien laisser tomber.

Tik Tok reçoit des avis très partagés de la part des critiques musicales professionnelles. Plusieurs clamant que les paroles représentent les célébrations de tout genre et le mode de vie fêtard, d'autres affirmant que le morceau est très « irritant » et qu'il ressemble trop aux précédents singles des chanteuses comme Lady Gaga et Uffie. Malgré cela, la chanson obtient un immense succès commercial, trônant sur les hit-parades de plus de douze pays différents. La piste est particulièrement populaire aux États-Unis où elle devient le single ayant accumulé le plus de ventes numériques en une semaine, suite à ses 610 000 copies écoulées. En , il est confirmé que le single s'est vendu à plus de cinq millions exemplaires numériques aux États-Unis. Par la suite, le single est certifié septuple disque de platine au Canada, quintuple disque de platine aux États-Unis et en Autriche, quadruple disque de platine en Australie, double disque de platine en Espagne, Italie et Nouvelle-Zélande, disque de platine en Allemagne, Danemark et Suisse, et disque d'or en Belgique (Flandre et Wallonie), Finlande, France, Japon et Suède…

Rich Girl

Interprétation de Rich Girl durant le The Sweet Escape Tour avec Stefani et les Harajuku Girls, portant une cape en forme de chauve-souris, volé dans un coffre-fort.

Rich Girl est une chanson pop-ragga interprétée par la chanteuse Gwen Stefani avec la collaboration de la rappeuse Eve. Produite par Dr. Dre, elle est une reprise de la piste éponyme de Louchie Lou & Michie One datant de 1993, qui est elle-même une adaptation de If I Were a Rich Man de la comédie musicale Un violon sur le toit. Dans ce titre, Stefani évoque ses rêves de gloire et de richesse quand « elle n'était qu'une fille du comté d'Orange en Californie ».

Rich Girl est le second single de son premier album Love. Angel. Music. Baby. et sort fin 2004 avec des critiques plutôt mitigées qui portent sur l'insertion de If I Were a Rich Man et sur le fait que Stefani interprète cette chanson en étant déjà riche. Le single est un succès commercial, en atteignant le top dix de la majorité des classements où il entre. Il est certifié disque de platine en Australie et disque d'or en Nouvelle-Zélande, en Suède et aux États-Unis.

La chanson est nommée pour le Grammy Award de la meilleure collaboration rap/chant à la 48e cérémonie des Grammy Awards. Le clip, réalisé par David LaChapelle et inspiré par la piraterie, est un succès sur les chaînes musicales. Enfin, la chanson est utilisée dans différentes émissions, films et aussi lors de la 47e cérémonie des Grammy Awards avec Eve.

Umbrella

Rihanna en train d'interpréter Umbrella à Zurich lors du Last Girl on Earth Tour.

Umbrella est une chanson de l'artiste barbadienne de R&B Rihanna, accompagnée d'un couplet de rap par Jay-Z. La chanson est co-écrite par The-Dream, Christopher Stewart, Kuk Harell et Jay-Z puis composée et réalisée par Stewart. Elle sort le comme premier single de son troisième album studio, Good Girl Gone Bad.

La chanson rencontre un succès critique et commercial alors qu'elle devient numéro un des classements allemand, australien, canadien, irlandais, suédois, suisse, britannique, américain, et est déclarée troisième meilleure chanson de l'année 2007 par le magazine Rolling Stone.

En 2008, Umbrella a permis à Rihanna et Jay-Z de recevoir un Grammy Award dans la catégorie « Meilleure Collaboration de Rap ». Au Royaume-Uni, la chanson est l'une des plus diffusées à la radio dans les années 2000. Elle réussit à rester numéro un dans ce pays pendant dix semaines consécutives, un record pour un single de cette décennie. Umbrella a été reprise par de nombreux artistes et est devenue un succès zeitgeist dans la culture pop ; elle s'est vendue à environ 6,6 millions exemplaires.

Government Hooker

Lady Gaga lors de l’EuroPride à Rome, en 2011.

Government Hooker est une chanson de l’artiste américaine Lady Gaga, issue de son troisième album studio, Born This Way. Elle est écrite par la chanteuse en collaboration avec Fernando Garibay et DJ Shadow, et est produite par le même trio, auquel s’ajoute DJ Snake. La mélodie de Government Hooker est créée par Shadow au commencement de sa carrière, mais reste inutilisée jusqu’à ce qu’il décide de la présenter à Vince Herbert alors que ce dernier recherche des futurs producteurs pour Gaga. La séance d’enregistrement du titre a lieu aux studios de Palms, à Las Vegas.

Musicalement, Government Hooker est une piste dance-pop influencée par différents sous-genres d’électro tels que la trance, le post-disco, l’industriel et la techno. Les paroles de la chanson abordent le féminisme ainsi que la dominance sexuelle, tout en étant une métaphore concernant la prétendue relation amoureuse entre l’actrice Marilyn Monroe et l’ancien président des États-Unis John F. Kennedy. Suite à la sortie de Born This Way, les critiques musicaux saluent la nature suggestive et sombre de la piste et notent positivement sa composition. Bien que n’ayant jamais été commercialisé en tant que single, Goverment Hooker bénéficie d’un léger succès commercial en Corée du Sud et aux États-Unis, où le titre atteint la seizième position du Billboard Hot Dance/Electronic Digital Songs. Gaga a interprété le morceau lors de diverses apparitions publiques ainsi qu’au Born This Way Ball Tour.

Cry Me a River (chanson de Justin Timberlake)

Timberlake lors de sa tournée mondiale FutureSex/LoveShow à Saint-Paul au Minnesota

Cry Me a River est une chanson interprétée par le chanteur de pop américain Justin Timberlake issue de son premier album studio, Justified (2002). Le morceau sort en tant que second single de l'album le 11 novembre 2002. Ce titre signe le vrai début de la carrière de l'artiste. Cette chanson et son clip vidéo sont célèbres pour avoir mis en avant la rupture de Timberlake avec Britney Spears. Elle est coécrite par Timothy Mosley et Scott Storch avec une production par Tim Mosley sous son nom de scène Timbaland. Cry Me a River est une ballade mélangeant pop et RnB, accompagnée de clavinets, de beatbox, de guitares, d'un synthétiseur et de chant grégorien. Globalement, le morceau parle d'un homme brisé qui refuse de revenir en arrière. En 2003, Spears enregistre une réponse à la chanson intitulée Everytime extrait de son quatrième album studio, In the Zone.

Le single reçoit des critiques plutôt positives auprès des journalistes musicaux. La chanson permet à Timberlake d'obtenir le Grammy Award du meilleur chanteur pop à la 46e cérémonie des Grammy Awards. Cry Me a River est un succès commercial, atteignant le top 10 des classements musicaux dans plus de 10 pays à travers le monde. La chanson culmine aux États-Unis à la 3e place dans le Billboard Hot 100 ainsi que dans le Pop Songs. En outre, le single atteint le top dix en Allemagne, en Australie, en Belgique, en France, en Irlande et au Royaume-Uni. Il est certifié disque d'or par la Australian Recording Industry Association (ARIA) et disque d'argent par le syndicat national de l'édition phonographique (SNEP).

Le clip vidéo est réalisé par Francis Lawrence. Il met en scène l'interprète qui entre par effraction dans une maison d'où vient de sortir une jeune femme blonde (ressemblant à Britney Spears) avec son fiancé. Après sa publication, la chanteuse affirme que le clip est un vrai coup de pub. Les médias émettent l'hypothèse selon laquelle Spears est l'inspiration de la vidéo, ce que Timberlake dément. Le clip est nommé cinq fois aux MTV Video Music Awards en 2003 et en remporte deux, pour la meilleure vidéo masculine et la meilleure vidéo pop.

Why Don't We Do It in the Road?

Avec Why Don't We Do It in the Road?, Paul McCartney s'éloigne de sa réputation de sentimental en enregistrant un rock abrasif et osé.

Why Don't We Do It in the Road? est une chanson des Beatles, parue sur leur « album blanc » le . Composée par Paul McCartney, elle est cependant signée Lennon/McCartney, comme toutes les chansons du groupe provenant de l'un ou l'autre. Son origine remonte au séjour des Beatles en Inde : l'auteur de la chanson a expliqué qu'en observant deux singes s'accoupler, il avait été frappé par la simplicité de l'acte chez les animaux, opposée à la vision compliquée qu'en ont les humains. La chanson est rapidement enregistrée les 9 et 10 octobre 1968. Son auteur y joue de tous les instruments à l'exception de la batterie, jouée par Ringo Starr.

Les paroles et la musique de la chanson sont simples et directes, à l'image du message que souhaite faire passer McCartney. Elles reflètent également le retour aux sources opéré par les Beatles sur l'album blanc après les innovations psychédéliques de Sgt. Pepper et Magical Mystery Tour. Avec les titres Helter Skelter et Back in the U.S.S.R., Why Don't We Do It in the Road? permet également à McCartney de démontrer sa versatilité et de trancher avec son image d'auteur de ballades comme Yesterday. Le phénomène inverse se produit avec Lennon, généralement considéré comme le « rocker » du groupe, mais qui écrit pour l'album blanc des chansons délicates comme Julia et Good Night.

Celui...

Colonel Reyel lors de Music Expo en 2011.

Celui... est une chanson du chanteur français Colonel Reyel extraite de son premier album studio Au rapport, édité en 2011. Le titre est sorti le en tant que premier single de cet album. La chanson est écrite par Colonel Reyel et Arslan H-i Deniz, la production étant menée par Pédro « Krys » Pirbakas.

En 2010, le label Wagram Music intègre le single à sa compilation estivale 100% Ragga zouk mixée par DJ Doug. Celui… est composée sur le riddim de la chanson Hold You de Gyptian. Dans les paroles de la chanson, Colonel Reyel raconte l'histoire d'un homme amoureux d'une femme qui est en couple.

La chanson est un succès commercial, le single se classant numéro un des ventes en France et à la neuvième position en Belgique francophone. Cependant, la chanson n'est pas un succès critique, les journalistes soulignant des textes de faible qualité et un manque d'originalité.

If U Seek Amy

Britney Spears chantant If U Seek Amy le 2 mai 2009 à la Mohegan Sun Arena lors du Circus Tour.

If U Seek Amy est une chanson de l'artiste américaine Britney Spears extraite de son sixième album studio, Circus. Elle est sortie le 13 mars 2009 sous le label Jive Records après avoir été choisie en tant que troisième single de l'album par un sondage sur le site officiel de l'artiste. Le titre a été coécrit et produit par Max Martin, qui a déjà écrit plusieurs chansons pour les trois premiers albums de la chanteuse. Dans If U Seek Amy, Britney Spears est à la recherche d'une femme nommée Amy dans une boîte de nuit, et bien que la chanson ne semble parler que de sexe, elle montre aussi comment la société perçoit la vie de la chanteuse. Musicalement, le titre est une chanson pop d'influence dance qui se caractérise par l'emploi de timbales.

Le titre de la chanson contient une homophonie qui peut être interprétée en anglais par « F-U-C-K me », qui signifie en français « baise-moi ». À sa sortie, la chanson a déclenché une controverse à cause du double sens supposé des paroles, et elle a alors été modifiée et renommée If U See Amy dans certains pays anglophones, notamment pour pouvoir être diffusée en journée sur les stations de radio.

If U Seek Amy a connu un succès modéré par rapport à certains autres singles de la chanteuse, atteignant le top 20 en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni et dans quelques autres pays. La chanson a cependant été plutôt bien accueillie par la critique, cette dernière louant la voix assurée de Britney Spears et citant le morceau comme le point culminant de l'album, bien que le double sens du titre soit diversement apprécié.

Le vidéoclip de la chanson montre Britney Spears à une orgie qui a lieu chez elle. À la fin de la vidéo, elle se change et devient une femme au foyer à l'allure conservatrice qui prend la pose avec sa famille devant l'objectif des paparazzi. Destiné à se moquer de la société américaine, le clip s'inspire de plusieurs des précédentes vidéos de la chanteuse et a été comparé au film Eyes Wide Shut.

If U Seek Amy a été chantée par Britney Spears lors des tournées mondiales The Circus Starring: Britney Spears en 2009 et le Femme Fatale Tour en 2011.

Oh Love

Oh Love est une chanson du groupe américain de punk rock Green Day. Elle est sortie le en tant que premier single extrait de ¡Uno!, le neuvième album studio du groupe.

La chanson sort initialement en format digital avant d'être éditée sur un maxi intitulé Oh Love E.P. et en CD single au cours du mois d'août. Le style de la chanson est classé à sa sortie par les médias et par le groupe lui-même comme de la powerpop, préfigurant le style de leur nouvel album ¡Uno! qui sort deux mois plus tard. Oh Love reçoit des critiques mitigées dans la presse mais se classe tout de même dans plusieurs classements de ventes internationaux et en particulier à la première place du classement Rock Songs établi par le magazine américain Billboard.

National Anthem

Lana Del Rey chantant dans une salle à l'Irving Plaza. Cette dernière porte une robe blanche et tient fermement un microphone dans ses mains. Deux gros bouquets de fleurs l'entourent alors que certains violonistes peuvent être aperçus derrière elle. Un éclairage mauve couvre la scène.

National Anthem est une chanson de l’auteur-compositrice-interprète nord-américaine Lana Del Rey, figurant sur son premier album studio, Born to Die. Le titre est écrit par Del Rey, the Nexus ainsi que Justin Parker et produit par Emile Haynie et Jeff Bhasker. Le titre est commercialisé en tant que cinquième single de l’album le , sous le label Interscope. II mélange plusieurs genres musicaux tels que le hip-hop alternatif, le pop rock et l’indie pop alors que ses paroles traitent de l’argent, du sexe et de la cupidité des grandes entreprises.

National Anthem est saluée par la critique pour la tristesse qu’y transmet la voix de Del Rey, en plus d’être louée pour les sonorités hip-hop qu’elle incorpore. Le morceau n’a connu qu’un succès commercial limité, atteignant la 140e position de l’Ultratop en Belgique, la 92e place du UK Singles Chart au Royaume-Uni ainsi que le 152e rang du hit-parade français.

Le vidéoclip de la chanson, réalisé par Anthony Mandler, est dévoilé le . Del Rey y interprète Marilyn Monroe et Jacqueline Kennedy simultanément tandis que le rappeur américain ASAP Rocky y joue le rôle de son époux, l’ancien président des États-Unis John F. Kennedy. Tout au long de la vidéo, la vie de la famille Kennedy est dépeinte ; certaines scènes affichant des moments intimes de celle-ci, d’autres relatant la tragédie entourant l'assassinat de Kennedy.

Summertime Sadness

Une femme aux longs cheveux bruns, Lana Del Rey, vêtue d'une robe blanche accessoirisée d'une ceinture jaunâtre chantant en brandissant un microphone. Elle garde les yeux fermés, tandis qu'une batterie est légèrement perceptible à son arrière.

Summertime Sadness est une chanson de l'auteure-compositrice-interprète américaine Lana Del Rey, issue de son premier album studio, Born to Die. Le titre est composé par Del Rey, Kieran de Jour, ainsi que Rick Nowels et produit par ce dernier de même qu'Emile Haynie. Il est commercialisé comme le troisième single du LP en Allemagne ainsi qu'en Autriche et comme le quatrième extrait en Suisse. La piste, mêlant des éléments de pop, d'indie pop et de rock indépendant, est accueillie de façon mitigée par la presse.

Au niveau commercial, le morceau est reçu favorablement, atteignant de hauts sommets dans les hit-parades d'Europe de l'Est et de l'Ouest, entres autres dans ceux d'Autriche, d'Allemagne, de Bulgarie, de Pologne et de Suisse. Peu après sa sortie, il est certifié disque de platine par la Bundesverband Musikindustrie (BVMI) pour ses 300 000 copies vendues sur le territoire allemand. Il se voit également certifié disque d'or par la IFPI en Suisse et en Autriche.

Afin d'assurer la promotion de la chanson, Del Rey lance un maxi incluant plusieurs remixes du titre sur l'iTunes Store, puis révèle ultérieurement sa vidéo. Celle-ci, réalisée par Kyle Newman et Susser Spencer, est dévoilée lors de l'été 2012 sur VEVO. Elle relate une romance entre Del Rey et Jaime King, l'épouse de Newman. Le clip suscite une controverse en raison des thèmes sensibles qu'il aborde, notamment le suicide et les relations homosexuelles. Après son lancement, Del Rey observe un regain dans sa popularité sur les réseaux sociaux, se hissant dans le Social 50.

Under the Bridge (chanson)

Un chanteur chante devant un micro sur pied.

Under the Bridge est une chanson du groupe de rock américain Red Hot Chili Peppers extraite de leur cinquième album studio Blood Sugar Sex Magik et sortie en single le . Le parolier Anthony Kiedis écrit l'intégralité des textes de la chanson, qui traite de son sentiment de solitude par rapport aux autres membres du groupe, de son amour pour la ville de Los Angeles et des conséquences des stupéfiants sur sa vie.

Initialement, Anthony Kiedis ne souhaite pas que Under the Bridge figure au répertoire des Red Hot Chili Peppers, mais Rick Rubin, le producteur du groupe, finit par le convaincre du contraire. Le reste du groupe, constitué de John Frusciante (guitare), Chad Smith (batterie) et Flea (basse), compose la musique de la chanson, qui mêle des influences rock alternatif et pop rock. Celle-ci remporte un immense succès auprès des critiques et du public, se hissant à la deuxième place du Billboard et étant certifiée disque de platine par la Recording Industry Association of America.

À sa sortie, Under the Bridge est accompagnée d'un clip vidéo réalisé par Gus Van Sant, diffusé régulièrement sur les chaînes de télévision américaines. La chanson contribue à l'explosion de la popularité des Red Hot Chili Peppers sur la scène internationale, ce qui entraîne par la suite le départ du guitariste John Frusciante. Le morceau devient une source d'inspiration pour de nombreux artistes et demeure une référence du rock alternatif des années 1990.

Saturday Night (chanson de Natalia Kills)

Photographie montrant une femme aux cheveux noirs, Natalia Kills, portant une robe argentée et empoignant un microphone doré.

Saturday Night est une chanson de l'auteur-compositrice-interprète britannique Natalia Kills, issue de son second album studio, Trouble. Le morceau, composé par Kills et produit par Jeff Bhasker, est commercialisé en guise de second single de l'enregistrement. Mêlant des éléments de synthpop et de bubblegum pop, il traite du désenchantement qui se produit au cours de l'adolescence et aborde les expériences inusitées vécues par l'interprète dans sa jeunesse.

Agréablement bien reçue par la presse, la chanson est saluée pour son refrain et ses paroles mêlant ses émotions et ses souvenirs de jeunesse. Les références faites à la violence domestique et au système carcéral sont également appréciées par les journalistes. Le public réserve néanmoins un accueil plus froid au titre qui se classe uniquement dans un palmarès, en Nouvelle-Zélande, dans les trente meilleurs ventes.

Un vidéoclip, réalisé par le cinéaste Guillaume Doubet, est mis en ligne afin de faire la promotion de la chanson. Celui-ci dépeint les difficultés familiales vécues par Kills au cours de son enfance. Le titre, interprété en direct pour la première fois lors d'une célébration organisée par Untitled Magazine, à New York, est dévoilé à la fin du mois de juin 2013. En plus d'être promu par de nombreuses interprétations en direct, un maxi comprenant divers remixes est mis en vente.

I Wanna Be a Hippy

Greater Than One, avec le couple Lee Newman (au milieu) et Michael Wells (à droite) formant Technohead.

I Wanna Be a Hippy est un single appartenant au genre musical happy hardcore, composé en 1995 par le groupe britannique Technohead, à cette époque installé aux Pays-Bas. Le single est, par la suite, mixé et remixé par des artistes appartenant au même courant musical tels que Dano et Speedfreak, puis adapté sur plusieurs supports audio. Peu de temps après, un clip vidéo et humoristique du single est réalisé, mettant en scène un groupe de trois jeunes individus prenant en chasse un hippie dans un parc à Amsterdam, puis initialement diffusé sur la chaîne de télévision néerlandaise TMF. Parallèlement, le clip marque la découverte des futurs membres du groupe Party Animals formé par les artistes Flamman & Abraxas, qui seront plus tard adjoints dans le genre happy hardcore.

Le single atteint de nombreux classements musicaux pendant plusieurs semaines, parfois consécutives, dans douze différents pays européens et ailleurs dans le monde, puis écoulé à plus de 50 000 exemplaires aux Pays-Bas, pays dans lequel il a été composé. Il est également certifié disque d'or au label Mokum Records, et deux fois disque d'argent aux compagnies de disque Roadrunner Records et Edel. Cependant, le deuxième membre de Technohead, Lee Newman décède le 4 août 1995 des suites d'un cancer de la peau, trois jours après la parution de leur album Headsex, et avant d'avoir pris connaissance des certifications.

Careless Whisper

Careless Whisper est la première chanson en solo de l'auteur-compositeur-interprète et producteur britannique George Michael. Écrite en 1981 par celui-ci avec la complicité d'Andrew Ridgeley, un autre membre du groupe de musique pop Wham!, elle est enregistrée aux studios SARM West de Londres en octobre 1983. Le single sort en juillet 1984 au Royaume-Uni, sous le label discographique Epic. Trois mois plus tard, l'œuvre musicale apparaît parmi les titres de l'album Make It Big de Wham!.

Careless Whisper connaît un succès international immédiat. Cette ballade, qui parle d'une histoire d'infidélité, devient no 1 des hit-parades de nombreux pays, notamment le Royaume-Uni et les États-Unis. Elle annonce le début de la carrière solo de George Michael et devient un tube de la musique pop des années 1980, notamment grâce à son riff d’introduction, interprété au saxophone par Steve Gregory.

Depuis sa sortie, la chanson s'est vendue à six millions d'exemplaires dans le monde entier. Désormais promue classique parmi les slows populaires, elle a été reprise de très nombreuses fois par des artistes comme Gloria Gaynor, Julio Iglesias, ou encore les groupes Seether et Gossip.

Quand je ne chante pas

Logo de Quand je ne chante pas présent sur la pochette du single.

Quand je ne chante pas est le premier single issu du douzième album studio Ma vie dans la tienne de la chanteuse belgo-canadienne Lara Fabian. Composée par Fabian et David Gategno du duo David et Jonathan, la chanson fait suite au choc acoustique subi par la chanteuse lors de sa précédente tournée et qui la plonge dans le silence pendant une dizaine de mois. Les paroles écrites par Élodie Hesme et Fabian parlent de la période suivant le choc, lui permettant de se recentrer sur elle-même et sur ce qu'elle est lorsqu'elle ne chante pas.

La presse salue le retour de la chanteuse au travers de ce titre. Cependant, Quand je ne chante pas n'est pas plébiscité par les radios et reçoit un accueil commercial limité.

Le vidéoclip accompagnant le single est réalisé par le duo Pomsé & Pomvé. Ce dernier est tourné en plan-séquence. Il montre Lara Fabian évoluer dans un décor en carton-pâte sur des scènes de son quotidien et dans un esprit naïf, rappelant celui du réalisateur français Michel Gondry.

Santa's Coming for Us

Santa's Coming for Us est le single principal du huitième album studio Everyday Is Christmas de la chanteuse australienne Sia. Composée par Sia et Greg Kurstin, la chanson traite des joies associées à la période de Noël et utilise entre autres des grelots pour donner une touche hivernale à la composition. Le style jazzy de l'instrumentation est renforcé par la présence de scat de la part de la chanteuse. La critique anglophone souligne la faiblesse des paroles de la chanson et évoque des similitudes avec Santa Claus Is Coming to Town de John Frederick Coots et Haven Gillespie. Le clip vidéo associé est réalisé par Marc Klasfeld et met en scène des célébrités telles que Kristen Bell, Henry Winkler ou Dax Shepard autour d'un repas de Noël.

Sorti le , le titre apparaît dans les classements de nombreux pays au moment de Noël. Cependant, Santa's Coming for Us ne parvient pas à entrer dans le Hot 100 aux États-Unis, bien qu'il ait réussi à se hisser à la première place du classement Adult Contemporary pendant deux semaines.

I'm Just Wild About Harry

Page de couverture de la partition d'I'm Just Wild About Harry.

I'm Just Wild About Harry est une chanson écrite en 1921 pour la comédie musicale de Broadway Shuffle Along, dont la musique est composée par Eubie Blake et les paroles écrites par Noble Sissle. Sur scène, la chanson est à l'origine interprétée par l'actrice Lottie Gee, accompagnée par des chœurs.

Shuffle Along est la première comédie musicale écrite par des auteurs afro-américains et jouée uniquement par des acteurs afro-américains à rencontrer un succès financier à Broadway. I'm Just Wild About Harry en est le numéro le plus populaire et casse ce qui était alors tabou dans les représentations musicales et scéniques de la romance entre Afro-Américains.

Initialement écrite comme une valse, Blake réécrit la chanson pour en faire un foxtrot à la demande de l’interprète. Le résultat donne une mélodie simple, directe, joyeuse et communicative rehaussée sur scène par un numéro de danse improvisé. En 1948, Harry S. Truman choisit I'm Just Wild About Harry comme chanson de campagne pour l'élection présidentielle américaine de 1948. Son succès en politique conduit à un renouveau populaire de la chanson.