Wikipédia:Sélection/Musée des Beaux-Arts de Lyon

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Tournoi (Pierre Révoil)

Pierre Révoil - Le Tournoi

Le Tournoi est un tableau peint par Pierre Révoil en 1812. Œuvre majeure de l'artiste, elle est une de ses tentatives les plus abouties pour faire une reconstitution la plus précise possible du passé. Elle représente une célèbre légende de l'histoire de Bertrand Du Guesclin lors d'un tournoi où il aurait anonymement vaincu tous ses adversaires ; le tableau se situant à la fin, au moment où son identité est révélée.

Pleinement représentante du style Troubadour, la toile n'a pas obtenue un grand succès critique à cause d'un souci de la reconstitution jugé excessif et d'un arrière-plan volontairement mis dans l'ombre.

Le tableau est donné par Pierre Révoil au musée des Beaux-Arts de Lyon entre 1812 et 1815.

Lire l'article

Le Poème de l'âme

Le Poème de l'âme - 16 : Le Vol de l’âme

Le Poème de l’âme de Louis Janmot est l’œuvre d’une vie, étalée de 1835 à 1881. Présentée à l’exposition universelle de 1855, c’est une œuvre à la fois picturale et littéraire, qui se compose de dix-huit tableaux suivis de seize dessins au fusain, le tout inspiré par un long poème de deux mille huit cent vers, également écrit par Louis Janmot. Ce vaste ensemble narre la vie d'une âme sur Terre, incarnée dans un jeune homme, accompagné de son double féminin. Puis l’œuvre représente la vie de l’homme resté seul à suite à la disparition de sa compagne, à laquelle s'identifierait l'artiste.

Lire l'article

Valentine de Milan pleurant la mort de son époux

Valentine de Milan pleurant la mort de son époux Louis d’Orléans de Fleury François Richard

Valentine de Milan pleurant la mort de son époux Louis d’Orléans, assassiné en 1407, par Jean, duc de Bourgogne est un tableau peint par Fleury François Richard vers 1802. Il est exposé au Musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. C'est un premier tableau du style troubadour. Il représente Valentine Visconti, femme de Louis Ier d'Orléans.

Ce tableau eut un énorme succès en raison de son sujet émouvant. Le tableau est présenté au Salon de 1802, sous le Consulat.

En 1805, il est acquis par Joséphine de Beauharnais, l'épouse de Napoléon Ier, avec 6 autres tableaux de Fleury François Richard. Le tableau reste dans la famille de Joséphine, dans leur exil en Allemagne et en Suisse. Par la suite, il est exposé à Saint-Pétersbourg dans la galerie de l'empereur de Russie, avant de disparaître. Il est enfin acquis par le Musée de l'Ermitage en 2000. En 2014, il est prêté au Musée des beaux-arts de Lyon dans le cadre de l'exposition L'invention du Passé. Histoires de cœur et d'épée 1802-1850.

Lire l'article