Wikipédia:Sélection/Dinosaures

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Archaeopteryx

Archaeopteryx-model.jpg

Les archæoptéryx ou archéoptéryx (Archaeopteryx) forment un genre d’animaux disparus, considérés comme les oiseaux les plus anciens connus et sont apparentés aux dinosaures de l’ordre des théropodes. Ces animaux tropicaux, d’une longueur inférieure à 60 cm, ont vécu à la fin du jurassique, il y a 156 à 150 Ma sur des îles qui sont actuellement situées en Allemagne.

Les découvertes d’Archaeopteryx ont largement contribué à l’assise de la théorie la plus courante de l’Histoire évolutive des oiseaux à savoir que les oiseaux descendent des dinosaures de l’ordre des théropodes. Néanmoins, il manque encore une espèce intermédiaire entre les Dinosauria et les Archaeopteryx pour rendre l’hypothèse plus sûre.

Parasaurolophus

Parasaurolophus cyrtocristatus.jpg

Parasaurolophus (Parks, 1922) est un genre de dinosaure appartenant à l'ordre des ornithischiens, au sous-ordre des ornithopodes et à la famille des hadrosauridés. Ces animaux ont vécu au Crétacé supérieur lors du Campanien de 83,5 à 65,5 Ma dans l'actuelle Amérique du Nord. Au moins une quinzaine de fossiles ont été découverts en 2008. Ils sont répartis en trois espèces nommées P.walkeri, P.tubicen et P. cyrtocristatus. Ce dinosaure a été décrit pour la première fois en 1922 par William Parks à partir d'un crâne et d'un squelette incomplet découvert dans la province de l'Alberta au Canada dans la Formation de Dinosaur Park. Le plus au sud des fossiles découverts l'a été au Nouveau-Mexique, le plus au nord en Alberta.

Parasaurolophus est un dinosaure de la famille des Hadrosauridae, connue pour les ornementations variées de leur tête. Parasaurolophus est connu pour sa grande crête qui ressemble à un long tube incurvé vers l'arrière partant du haut du crâne. Les dinosaures Charonosaurus, originaires quant à eux de la région couverte aujourd'hui par la Chine, et qui pourraient avoir été ses plus proches parents connus, avaient un crâne semblable et, une crête potentiellement semblable. La crête du Parasaurolophus est un sujet de débat entre scientifiques, le consensus sur sa fonction comporte : la reconnaissance visuelle à la fois des deux espèces et des deux sexes, amplificateur acoustique, ou encore système de thermorégulation. C'est un des « dinosaures à bec de canard » les plus rares, connu seulement à partir d'une poignée de bons spécimens.

Spinosaurus

Reconstitution d'un squelette de Spinosaurus aegyptiacus.

Spinosaurus est un genre de dinosaures théropodes de la famille des Spinosauridae ayant vécu à l'Albien (partie supérieure du Crétacé inférieur, il y a environ 110 millions d'années) et au Cénomanien (base du Crétacé supérieur, il y a environ 97 millions d'années), dans ce qui est actuellement l'Afrique du Nord. Les connaissances actuelles sur ce dinosaure reposent principalement sur des ossements crâniens et postcrâniens décrits au début du XXe siècle par le paléontologue allemand Ernst Stromer et associés à l'espèce Spinosaurus aegyptiacus. Toutefois, les ossements ont été détruits durant la Seconde Guerre mondiale, en 1944, lors d'un raid aérien sur la ville de Munich. Une seconde espèce de Spinosaurus, S. maroccanus a été nommée sur base de vertèbres cervicales et dorsales et d'éléments crâniens provenant du Maroc mais la majorité des paléontologues la considèrent comme non valide.

Spinosaurus est un animal au museau long et étroit portant une rangée sigmoïde de dents coniques. Les scientifiques s'accordent à dire que les Spinosauridae comme Spinosaurus, qui possèdent un crâne crocodiliforme, furent des animaux au moins partiellement piscivores, capable de se nourrir également d'autres proies comme de jeunes dinosaures et des ptérosaures. Spinosaurus se distingue des autres spinosauridés par la présence d'une crête nasale élevée au-dessus des yeux, des narines externes proches de l'orbite ainsi qu'une hypertrophie des épines neurales des vertèbres dorsales. Selon Stromer, ces processus épineux, qui pouvaient atteindre plus de 160 centimètres de hauteur, sous-tendaient un voile de peau. Cependant, certains scientifiques estiment que les épines neurales auraient été plutôt le support d'une bosse de muscle, à la manière des bisons actuels. Un museau de Spinosaurus récemment décrit démontre la grande taille que pouvait atteindre ce dinosaure puisque certaines estimations lui donnent une longueur comprise entre 16 et 18 mètres pour un poids de 11 tonnes. Si ces estimations doivent se révéler exactes, il s'agit là du plus grand dinosaure carnivore à avoir existé, mais également du plus grand prédateur terrestre que la Terre ait porté.

Tyrannosauridae

Reconstitution d'un Tyrannosaure.

Les Tyrannosauridae (ou Tyrannosauridés), terme qui signifie « lézard tyran », forment une famille de dinosaures théropodes cœlurosauriens qui comprend deux sous-familles, comprenant selon les auteurs jusqu'à six genres, dont l'éponyme Tyrannosaurus. Le nombre exact de genres est controversé, certains experts n'en reconnaissant que trois. Tous ces animaux vivaient à la fin du Crétacé et leurs fossiles n'ont été trouvés qu'en Amérique du Nord et en Asie.

Bien que descendant d'ancêtres de petite taille, les Tyrannosaures étaient presque toujours les plus grands prédateurs de leurs écosystèmes respectifs, se trouvant ainsi au sommet de la chaîne alimentaire. La plus grande espèce a été Tyrannosaurus rex, un des plus grands prédateurs terrestres connus, qui mesurait jusqu'à 13 mètres de longueur et pesait jusqu'à 6,8 tonnes. Les Tyrannosauridés étaient des carnivores bipèdes à la tête massive et possédant de grandes dents. Malgré leur poids important, leurs membres postérieurs étaient longs et adaptés à une marche rapide. En revanche, les membres antérieurs étaient très petits et portaient seulement deux doigts fonctionnels...

Hypacrosaurus

Squelette reconstitué.

Hypacrosaurus est un genre de dinosaure appartenant à l'ordre des Hadrosauridae. Il comprend deux espèces, décrites à partir de fossiles datant du Crétacé supérieur, entre -75 et -67 millions d’années, retrouvés en Alberta, au Canada, ainsi que dans le Montana aux États-Unis. Il ressemblait au Corythosaurus. Son nom, Hypacrosaurus, signifie « presque le plus grand lézard » et vient du grec hypo- (ὑπο-), qui signifie « moins », et d'akros (ἀκρος), qui signifie « haut ». Ce nom a été donné car Hypacrosaurus était légèrement moins grand que Tyrannosaurus dont le squelette a été trouvé par le paléontologue américain Barnum Brown. Le Hypacrosaurus se caractérise principalement par sa crête osseuse, qui lui était vraisemblablement utile pour communiquer avec ses congénères. C'était un dinosaure herbivore, qui servait de proie aux grands tyrannosauridés.

Acrocanthosaurus

Acrocanthosaurus atokensis (squelette reconstitué)

Acrocanthosaurus est un genre disparu de grands dinosaures théropodes carnivores qui ont vécu dans ce qui est maintenant l'Amérique du Nord au cours de l'Aptien et au début de l'Albien (Crétacé inférieur). Comme pour la plupart des dinosaures, le genre Acrocanthosaurus n'est représenté que par une seule espèce : A. atokensis ; son nom scientifique est francisé en acrocanthosaure. Ses restes fossiles ont été découverts dans les États de l'Oklahoma et du Texas aux États-Unis, mais des dents qui lui ont été attribuées ont été trouvées jusqu'au Maryland.

C'était un prédateur bipède. Il est surtout connu pour les longs processus épineux de ses vertèbres qui servaient très probablement à fixer une longue chaîne de muscles sur le cou, le dos et les hanches de l'animal. C'était l'un des plus grands théropodes, mesurant près de 12 mètres de longueur et pesant jusqu'à 7,2 tonnes. On a trouvé de grandes empreintes de théropodes au Texas qui ont pu être faites par un Acrocanthosaurus, mais il n'existe pas de lien direct entre empreintes et restes de squelette.

Des découvertes récentes élucident beaucoup de détails sur son anatomie, permettant de faire des études précises, notamment sur la structure de son cerveau et le fonctionnement de ses membres antérieurs. C'était le plus grand théropode prédateur de son écosystème et ses proies probables étaient les ornithopodes et les grands sauropodes.

Allosaurus

Reconstitution grandeur nature, à Bałtów (Pologne).

Allosaurus est un genre de dinosaure théropode appartenant au clade des Allosauroidea qui vivait au Kimméridgien et au Tithonien (Jurassique supérieur, il y a 155 à 145 millions d’années environ) dans ce qui est actuellement l’Amérique du Nord, l’Europe et peut-être l’Afrique. Le nom Allosaurus dérive du grec et signifie « reptile différent » ; ainsi, on nomme communément ces animaux allosaures par francisation du nom de genre. Les premiers restes qui peuvent être attribués avec certitude à ce genre ont été décrits en 1877 par Othniel Charles Marsh. C’est l’un des premiers dinosaures théropodes découverts. Il est depuis longtemps connu en dehors des cercles paléontologiques et est l’un des dinosaures les plus représentés dans les films et documentaires.

Il est classé dans la famille des Allosauridae. Le genre a une taxonomie complexe et comprend un nombre indéterminé d’espèces en cours de validation, la mieux connue étant A. fragilis. La majeure partie des restes d’allosaures a été découverte dans la formation de Morrison, en Amérique du Nord, d’autres ayant également été trouvés au Portugal et, peut-être, en Tanzanie. On a appelé ce genre Antrodemus pendant plus de la moitié du XXe siècle, mais les études des abondants restes de la carrière à dinosaures de Cleveland Lloyd ont ramené le nom d’Allosaurus au premier plan et en ont fait l’un des genres de dinosaures les mieux étudiés...