Thomas Fairfax (3e lord Fairfax de Cameron)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thomas Fairfax
General Thomas Fairfax (1612-1671) by Robert Walker and studio.jpg
Thomas Fairfax
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Member of the Third Protectorate Parliament
Member of the First Protectorate Parliament
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Nun Appleton Priory (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Allégeance
Formation
Activités
Père
Mère
Lady Mary Sheffield (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Anne Fairfax (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mary Villiers (en)
Elizabeth Fairfax (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Conflits

Thomas Fairfax (, Denton Hall (près de Otley) dans le Yorkshire), 3e lord Fairfax de Cameron, fut un général et commandant-en-chef durant la Première Révolution anglaise.

Il était le fils aîné de Ferdinando Fairfax, 2e Lord Fairfax of Cameron.

Carrière[modifier | modifier le code]

Général des plus célèbres dans les guerres civiles de l'Angleterre, il appartenait par sa famille au mouvement religieux et politique des Presbytériens. Son père était général en chef de l'armée du Nord, opposée par le Parlement à l'armée royale : il servit sous lui en qualité de général de cavalerie, tous deux remportèrent en 1644 sur les troupes de Charles Ier d'Angleterre la sanglante victoire de Marston Moor.

En 1645, Thomas Fairfax fut lui-même nommé général en chef de la New Model Army, et il écrasa, de concert avec Oliver Cromwell, l'armée royale à Naseby. Néanmoins, lorsque Cromwell voulut destituer le roi Charles Ier, Fairfax refusa de siéger parmi les juges ; et après l'exécution de la sentence, il refusa encore une place dans le conseil qui exerçait le pouvoir exécutif mais conserva cependant son commandement en chef.

À la mort de Cromwell, il concourut, en secondant George Monk, à la restauration de Charles II d'Angleterre, se réconcilia entièrement avec le nouveau roi, et passa le reste de sa vie dans la retraite. Thomas Fairfax est compté au nombre des poètes et des orateurs de son temps. Il a laissé des églogues et des Mémoires, (1 volume in-8°) qui ont été publiés en 1699. Sa fille, Mary, épousa le duc de Buckingham.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Thomas Fairfax (3e lord Fairfax de Cameron) » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]