Wikipédia:Sélection/Nouvelle-Zélande

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV

Danse de Haka par les All Blacks en 2006 en France

L'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV surnommée les All Blacks, est l'équipe qui représente la Nouvelle-Zélande dans les principales compétitions internationales de rugby à XV. Elle est considérée comme l’une des meilleures sélections nationales au monde de par son palmarès, et est actuellement en tête du classement des équipes nationales de rugby.

Le rugby à XV est le sport le plus populaire de Nouvelle-Zélande, il attire principalement les meilleurs sportifs du pays et aussi ceux des îles voisines de l’Océanie. L’équipe de Nouvelle-Zélande, surnommée les All Blacks, dispute chaque année le Tri-nations contre les équipes d’Australie et d’Afrique du Sud, elle effectue aussi régulièrement des tournées pour se confronter aux équipes européeennes et rencontre ces équipes tous les quatre ans lors de coupe du monde de rugby.

Les All Blacks sont régulièrement favoris pour remporter la coupe du monde de rugby, ils ont gagné cette épreuve en 1987 et en 2011. Ils ont un palmarès inégalé dans le rugby à XV avec un fort pourcentage de victoires en test matchs, leur premier succès est acquis dès 1903 contre l’équipe d’Australie. Ils sont aussi connus pour leur tenue tout en noir et leur chant de guerre, le fameux Haka, qu’ils interprètent avant chaque match pour impressionner l’adversaire.

Tournée de l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV en 1905-1906

Photo noir te blanc d'un groupe de joueurs célébrant la victoire sur le terrain

L'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV en tournée en 1905-1906 – également connue sous le nom de The Originals – représentant la Nouvelle-Zélande, est la première équipe des All Blacks à se déplacer hors d'Australasie. Elle effectue une tournée en Grande-Bretagne en 1905, puis en France et enfin en Amérique du Nord en 1906.

La tournée est un succès pour les Originals. L'équipe de Dave Gallaher innove et impressionne les îles qui ont inventé ce jeu. Les visiteurs y gagnent un nom, les All Blacks et ils marquent l'histoire sportive de leur nation. Ils perdent contre le pays de Galles 3–0 après l'avoir emporté contre l'Écosse, l'Irlande et l'Angleterre. Le match disputé le contre l'équipe de France a une importance particulière car il s'agit du tout premier match officiel du XV de France. Au cours de cette tournée, les All Blacks remportent 34 des 35 matchs disputés avec une statistique très favorable au niveau des points, 976 inscrits pour 59 concédés. La réussite de cette tournée fait naître le ciment de l'identité nationale néo-zélandaise.

Jonah Lomu

Portrait de Jonah Lomu en 2004.

Jonah Tali Lomu, né le à Auckland, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais. Il joue au poste d'ailier. Comme Tana Umaga, il commence par le rugby à XIII, puis il intègre l'équipe de Nouvelle-Zélande, les All Blacks, en 1994. Arrivé sur la scène internationale du rugby à XV après le début de la « mondialisation » de ce sport – opérée par la création, en 1987, de la Coupe du monde –, Jonah Lomu est généralement considéré comme l'une des premières stars d'un sport jusqu'alors peu médiatisé et l'un des joueurs les plus intimidants sur le terrain, en raison de son physique hors norme. Il a eu, de ce fait, un grand impact sur son sport.

Il crève les écrans lors de la Coupe du monde de 1995, en Afrique du Sud, en marquant sept essais en cinq matchs. À partir de ce moment-là, chaque apparition de Lomu est attendue par tous les observateurs et supporters. Il joue pour sept équipes dans le National Provincial Championship et le Super Rugby, dont les Auckland Blues, les Waikato Chiefs ou, plus tard, les Wellington Lions et les Hurricanes. Avec les All Blacks, il détient deux records : il est le plus jeune joueur à porter le maillot et le meilleur marqueur d'essais en coupe du monde avec quinze réalisations. Après avoir subi une greffe de rein en 2003, il fait un bref retour à la compétition en 2005, au plus haut niveau en club, avant d'arrêter sa carrière en 2007. Il effectue un nouveau retour en 2009 en signant avec le club français de Marseille Vitrolles pour jouer en Fédérale 1.

Nouvelle-Zélande

Drapeau de la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est un pays de l’Océanie, au sud-ouest de l’océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l’île du Nord et l’île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus petites, notamment l’île Stewart et les îles Chatham.

Elle est connue pour son isolement géographique, étant séparée de l’Australie d’environ 2 000 km par la mer de Tasman. Ses voisins les plus proches sont la Nouvelle-Calédonie, les îles Fidji et les îles Tonga. C’est de par cet isolement qu’on y voit une faune et flore endémique très riche et variée, allant des kauri géants aux insectes weta et en passant par les kaponga et le kiwi, ces deux derniers symboles officieux du pays.

Sphénodon

Sphénodon mâle.

Sphenodon est un genre de rhynchocephales de la famille des Sphenodontidae. En français ils sont appelés sphénodon, tuatara, hattéria ou hattérie. C'est un animal panchronique, il est aujourd'hui l'unique genre (avec une seule espèce actuelle Sphenodon punctatus) de l'ordre des rhynchocéphales (Rhynchocephalia), aussi appelé sphénodontes (Sphenodontia), qui était florissant il y a 200 millions d'années.

Malgré la ressemblance, ce n'est pas un lézard, mais un proche parent des squamates qui regroupent les lézards et les serpents. Cet animal possède un troisième œil et représente un témoignage de la séparation des lignées ayant abouti aux lépidosauriens (dont les lézards, serpents et sphénodons font partie) d'une part et aux archosauriens (oiseaux et crocodiliens, entre autres) d'autre part. Ce reptile est endémique de Nouvelle-Zélande. Les sphénodons forment la branche divergeant le plus précocement dans l'arbre phylogénétique actuel des lépidosauriens. Le cerveau et le mode de locomotion présentent des états de caractères ancestraux d'amphibiens et l'organisation du cœur est plus simple que chez les autres reptiles.

Cet animal menacé fait l'objet d'un programme de protection et de réintroduction en milieu naturel. Les Maori, qui le considéraient comme un messager divin, l'ont déclaré « taonga », c'est-à-dire trésor particulier.

Taumatawhakatangihanga…

Vue du panneau au départ du sentier menant à la colline visible au dernier plan.

Taumata­whakatangihanga­koauau­o­tamatea­turi­pukaka­piki­maungah­... est une colline de Nouvelle-Zélande située sur l'île du Nord et culminant à 305 mètres d'altitude. Elle est connue pour son nom qui est l'un des plus longs du monde avec 85 lettres pour le toponyme enregistré par le livre Guinness des records. Son étymologie repose sur une légende maori mettant en scène Tamatea, un ancêtre māori. Le lieu est signalé par un panneau dont la longueur est à l'échelle du nom de la colline, ce qui en fait une destination touristique.

Tukutuku rakiurae

Tukutuku rakiurae.

Tukutuku rakiurae, nommé Hoplodactylus rakiurae jusqu'en 2011 et parfois appelé gecko arlequin, est une espèce de gecko de la sous-famille des diplodactylinés. Le genre Tukutuku est monotypique alors que Hoplodactylus regroupe classiquement une dizaine d'espèces.

Particulièrement adaptée au climat frais de l'île Stewart, en Nouvelle-Zélande, où elle est endémique, cette espèce fait partie des geckos ayant l'aire de répartition la plus méridionale du monde. Discrète et vivant dans des endroits peu accessibles à l'homme, elle reste assez peu connue de la communauté scientifique, sa taxinomie étant notamment toujours sujette à débat. Elle est protégée par les lois néo-zélandaises et conventions internationales.

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi

Portrait en buste d’Elijah Wood.

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi (The Lord of the Rings: The Return of the King) est un film américano-néo-zélandais réalisé par Peter Jackson, adapté du livre Le Retour du roi de J. R. R. Tolkien, mais incorporant également des événements du livre précédent, Les Deux Tours. C’est le troisième volet de la trilogie Le Seigneur des anneaux, après La Communauté de l’anneau et Les Deux Tours.

Alors que Sauron lance ses armées à l’assaut de la Terre du Milieu, le magicien Gandalf et le roi Théoden réunissent leurs forces pour défendre la capitale du Gondor, Minas Tirith. Aragorn réclame son trône et fait appel à l’armée des Morts pour remporter la bataille des Champs du Pelennor. Pendant ce temps, les hobbits Frodon Sacquet et Samsagace Gamegie traversent le Mordor, guidés par Gollum, pour aller détruire l’Anneau Unique à la montagne du Destin.

Sorti mondialement le , Le Seigneur des anneaux : le Retour du roi est devenu l’un des films les plus rentables de l’histoire du cinéma. Avec des recettes à travers le monde estimées à plus de 1,119 milliard de dollars américains, il est, en 2011, classé troisième dans la catégorie des films à plus forts revenus de toute l’histoire du cinéma, après Avatar et Titanic. Il remporte les onze Oscars pour lesquels il avait été nommé, égalant les records de Titanic et de Ben-Hur. Une version longue du film, comprenant cinquante-deux minutes supplémentaires, sort en DVD le .

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau

L’Anneau unique.

La Communauté de l’anneau (The Fellowship of the Ring) est un film américano-néo-zélandais, premier volet de la trilogie Le Seigneur des anneaux, réalisé par Peter Jackson, d’après l’adaptation du livre La Communauté de l’anneau de John Ronald Reuel Tolkien, et sorti mondialement le .

L’histoire commence lorsque, sur la Terre du Milieu, le magicien Gandalf le Gris (Ian McKellen) découvre que l’anneau que possède le jeune Hobbit Frodon Sacquet (Elijah Wood), qui lui a été légué par son oncle Bilbon et qui lui permet de se rendre invisible, est en réalité l’Anneau unique recherché avidement par le seigneur ténébreux Sauron car il lui permettrait de recouvrer toute sa puissance. Afin d’éviter que Sauron ne récupère l’anneau, Frodon et ses huit compagnons, la Communauté de l’Anneau, entament un périlleux voyage dans le but de le détruire.

À sa sortie au cinéma, le film a été un immense succès commercial et a obtenu des critiques très positives dans l’ensemble. Il a également remporté de nombreuses récompenses, dont notamment quatre Oscars et quatre BAFTA Awards. L’American Film Institute l’a classé dans sa liste des 100 meilleurs films américains ainsi que deuxième meilleur film de fantasy de tous les temps. Une version longue du film comportant trente minutes de scènes supplémentaires est sortie uniquement pour le marché vidéo.

Top of the Lake

Portrait de Campion en conférence de presse en 2010.

Top of the Lake est une mini-série américano-australo-britannique créée et écrite par Jane Campion et Gerard Lee, coproduite par BBC Two, Sundance Channel et UKTV, et diffusée à partir du .

La série raconte l'enquête d'une jeune inspectrice sur la disparition d'une fillette enceinte de douze ans dans une petite ville lacustre du Sud de la Nouvelle-Zélande. Elle aborde la question des violences faites aux femmes et la lutte entre le bien et le mal dans un « Paradis du bout du monde ». Les acteurs Elisabeth Moss, Peter Mullan, David Wenham et Holly Hunter occupent les rôles principaux et la réalisation est assurée par Jane Campion et Garth Davis.

D'une durée totale de six heures, elle est présentée au public dans les festivals de cinéma de Sundance, Berlin puis Cannes en 2013 avant d'être diffusée à la télévision. En France, Arte a acheté les droits de diffusion, prévue pour l'automne 2013. Top of the Lake a reçu un grand nombre de critiques positives, notamment sur la qualité de la réalisation et du jeu des acteurs, saluant le rythme lent, la beauté des décors et le scénario travaillé.