Wikipédia:Sélection/Madonna

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Madonna

Madonna by David Shankbone.jpg


Madonna est une auteur-compositrice-interprète, danseuse, actrice, réalisatrice et femme d'affaires américaine.

Personnage incontournable de la musique populaire depuis 35 ans, Madonna a marqué son époque par son immense succès mondial sur la scène musicale et ses provocations. Surnommée « la reine de la pop », elle s'inscrit dans le courant musical pop, mais a fait aussi des incursions dans d'autres styles comme la dance, le disco, le RnB, l'electro, le rock et le jazz. Connue pour constamment réinventer son image et sa musique au fil des années, elle utilise ses clips, ses concerts et ses interviews pour s'exprimer notamment sur la religion, la sexualité et la politique.

Filmographie de Madonna

Madonna à Londres en 2005 pour la promotion de son documentaire I'm Going to Tell You a Secret

L'artiste américaine Madonna a entamé sa carrière d'actrice dès 1979, avant même d'avoir enregistré son premier 45 tours, en jouant dans le film underground A Certain Sacrifice, qu'elle a tourné entre 1979 et 1981 lors de son arrivée à New York. Toutefois, c'est en 1985 que sa carrière d'actrice débute vraiment grâce au film Recherche Susan désespérément. Les critiques positives pour ses débuts dans ce qui est son premier film commercial la poussent à participer à plusieurs films, dont les films à succès Dick Tracy (1990), Une équipe hors du commun (1992) et Evita (1996), pour lequel elle reçoit un Golden Globe de la meilleure actrice en 1997. Cependant, la plupart de ses films ont été des échecs critiques et commerciaux, lui rapportant 11 nominations pour les Razzie Awards entre 1987 et 2010, dont 9 récompenses, faisant d'elle l'actrice ayant reçu le plus de fois un Razzie Award.

Non seulement actrice au cinéma, elle a joué dans trois pièces de théâtre, produit plusieurs films à travers sa société de production Maverick et réalisé deux films, Obscénité et Vertu en 2008 puis W./E. : Wallis & Édouard en 2011, pour lequel elle a gagné un Golden Globe de la meilleure chanson originale pour Masterpiece, ainsi que quelques spots publicitaires. Deux documentaires à succès ont suivi les coulisses de deux de ses tournées mondiales : In Bed with Madonna (1991) et I'm Going to Tell You a Secret (2005).

Madonna a également contribué à plusieurs bandes originales de films, avec notamment Crazy for You et Gambler (extraites de Vision Quest), Into the Groove (extraite de Recherche Susan désespérément), Live to Tell (extraite du film Comme un chien enragé), Who's That Girl (extraite du film éponyme), This Used to Be My Playground (extraite d'Une équipe hors du commun), I'll Remember (extraite du film Avec les félicitations du jury), Beautiful Stranger (extraite du film Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée) et Die Another Day pour le 20e James Bond, Meurs un autre jour.

Madonna (album)

Madonna interprète Holiday lors du Drowned World Tour.

Madonna est le premier album de l'artiste américaine Madonna sorti le sous le label Sire Records. Il est ré-édité en 1985 sur le marché européen et renommé Madonna – The First Album. Tout commence en 1982, alors qu'elle commence à se lancer dans une carrière de chanteuse à New York, elle rencontre Seymour Stein, le président de Sire, qui lui fait signer un contrat après l'écoute de son single Everybody. Le succès de ce single encourage Sire à signer un contrat pour l'enregistrement d'un album. Pour la production, Madonna choisit de travailler avec Reggie Lucas, un producteur de Warner Records. Cependant, elle n'est pas satisfaite du résultat et est en désaccord avec les techniques de production de Lucas, elle décide donc de demander de l'aide supplémentaire pour la production.

Madonna demande donc à son petit ami de l'époque, John Benitez, de l'aider à finir l'album. Benitez remixe de nombreuses pistes et produit Holiday. L'ensemble de Madonna est dissonant et ressemble à une forme de disco synthétique rythmé, utilisant quelques-unes des nouvelles technologies de l'époque comme le LinnDrum, le Taurus ou le synthétiseur Oberheim OB-X. Madonna chante dans un timbre vocal de jeune fille joviale et parle de l'amour et des relations amoureuses...

Everybody (chanson de Madonna)

Everybody est le premier single de la chanteuse américaine Madonna sorti en octobre 1982. Il apparaît ensuite sur l'album Madonna en 1983.

La chanson de style pop-dance-electro-disco, est un succès dans les discothèques dès sa sortie et se classe numéro 3 au Billboard Hot Dance/Club Play Chart. La chanson est produite par le DJ new-yorkais Mark Kamins et écrite par Madonna.

Le titre est joué pour la première fois à la Danceteria, une boite de nuit new-yorkaise où la démo coproduite avec Stephen Bray est « donnée » à Mark Kamins, le DJ du club. La chanson sort sous forme de vinyle le aux États-Unis. La pochette représente un collage de scènes de rue de New York et jusque-là les auditeurs pensent encore que Madonna est une chanteuse disco noire.

Réalisé avec un petit budget, le clip vidéo de la chanson a permis à Madonna de se faire reconnaître dans tout le pays et de faire la promotion de son disque. Ce clip est tourné lors d'une représentation en direct dans une boîte de nuit, Madonna y chante Everybody accompagnée de ses danseurs devant le public.

Malgré tout, Madonna semble très attachée à cette chanson si bien qu'elle en fait un petit clin d’œil pour l'ouverture du Blond Ambition Tour en 1990 pour son entrée en scène sur Express Yourself et qu'elle la chante pour le final du Girlie Show en 1993 et qu'elle a été dernièrement remis au goût du jour par Stuart Price pour la promotion de son album Confessions on a Dance Floor en 2005. Elle est incluse dans les compilations You Can Dance et Celebration.

Burning Up

Burning Up (chanson de Madonna) est le deuxième single de la chanteuse américaine Madonna. Il apparaît sur l'album Madonna en 1983. La chanson est sortie le . Madonna présente une « démo » de la chanson à Sire Records, qui donne son accord pour l'enregistrement de la chanson après que son premier titre, Everybody, est devenu un succès dans les hit-parades dance américains. Madonna travaille avec le producteur Reggie Lucas et John Benitez, qui introduit les riffs de guitare. L'instrumentation de la chanson est constituée d'une guitare basse, d'un synthétiseur et d'une batterie. Les paroles décrivent la confiance de la chanteuse lors de sa déclaration d'amour à son amant.

Accompagnée de Physical Attraction sur sa face B, la chanson reçoit un avis mitigé des critiques, qui trouvent qu'elle est sombre, et a été composée dans la précipitation, mais apprécient toutefois ses rythmes dance. Le single n'a pas connu un grand succès commercial dans le monde, sauf dans les hit-parades dance, où il atteint la troisième place. Il est également apparu en bonne position dans le top 20 en Australie. Après quelques apparitions en direct dans les discothèques pour promouvoir le single, Madonna l'interprète durant son Virgin Tour, en 1985. Elle interprète aussi une version avec une guitare électrique en 2004 lors de son Re-Invention Tour. La chanson est également incluse dans la compilation Celebration, sortie en 2009...

Holiday (chanson de Madonna)

Madonna interprétant Holiday lors du Sticky & Sweet Tour où elle rend hommage à Michael Jackson.

Holiday est le troisième single de la chanteuse américaine Madonna, sorti le  ; il apparaît sur l'album Madonna, produit par Sire Records cette même année. Écrite par Curtis Hudson et Lisa Stevens, de Pure Energy, la chanson est proposée à Madonna par le producteur John Benitez alors qu'elle recherche un succès potentiel pour l'inclure dans son premier album. Le morceau est bâti autour de guitares, de sons électroniques d'applaudissements et de passages de cordes synthétisées, pendant que la chanteuse raconte les sentiments que chacun peut éprouver au sujet des vacances.

Commercialement, il s'agit de la première chanson de Madonna à entrer dans le top vingt du Billboard Hot 100 tout en ayant une bonne place dans le Billboard Hot Dance/Club Play Chart, le hit-parade dance américain. Holiday est aussi un succès international, entrant dans les hits parades de nombreux pays européens. Une réédition du titre, en 1985, atteint même la deuxième place du hit-parade au Royaume-Uni. Madonna chante Holiday dans beaucoup de ses tournées, la chanson étant généralement incluse dans le rappel ou servant de clôture de concert. Différentes interprétations de ce tube font partie des vidéos enregistrées lors des tournées. De nombreux artistes la reprennent, et elle apparaît aussi dans des génériques de sitcoms, comme Will et Grace.

Lucky Star (chanson de Madonna)

Madonna interprétant Lucky Star lors du Confessions Tour.

Lucky Star est le cinquième et dernier single de la chanteuse américaine Madonna, il apparaît sur l'album du même nom en 1983. La chanson sort le chez Sire Records. Elle apparaît également dans les compilations The Immaculate Collection sortie en 1990 et Celebration sortie en 2009. Lucky Star est écrite par Madonna et produite par Reggie Lucas. Toutefois, Madonna n'est pas enchantée par la version de Lucas et décide de faire appel à son petit ami de l'époque, John Benitez afin de remixer la piste selon ses idées. Lucky Star est une piste de rythme dance modéré de 108 battements par minute qui combine les rythmes lourds des percussions avec les sons d'une guitare jouant des longs riffs. Les paroles associent le corps masculin aux étoiles célestes.

Les critiques font l'éloge de la chanson, affirmant que le début de cette musique dance est entraînante. Lucky Star devient la première chanson de Madonna à entrer dans le « top cinq » du Billboard Hot 100 en atteignant la quatrième position et à y rester durant quinze semaines consécutives. Lucky Star est l'une des premières chansons de Madonna à se placer dans le « top cinq » du classement Billboard Hot Club/Dance en atteignant la première place et détrônant son précédent single Holiday qui se retrouve en seconde position...

Borderline (chanson de Madonna)

Borderline est le quatrième single de la chanteuse américaine Madonna, qui apparaît sur l’album du même nom. Il sort le sous le label Sire Records. Écrite et composée par Reggie Lucas, la chanson est remixée par John Benitez, le petit ami de Madonna. Dans cette chanson, qui traite d’un amour non respecté, elle compose sa voix pour faire passer davantage de sentiments. Les paroles sont écrites comme une rébellion envers le machisme.

Borderline reçoit un bon accueil de la presse, qui trouve qu’il s’agit musicalement de la chanson la plus complexe de son album et loue la nature dance-pop du morceau. Dixième dans le classement Billboard Hot 100, c’est le premier top 10 de Madonna. À l’échelle internationale, la chanson entre dans le top 20 de nombreux pays européens, arrivant même en première place du hit-parade irlandais. En 2009, elle est classée en 84e position de l’article The 500 Greatest Songs Since You Were Born du magazine Blender.

Le clip qui accompagne la chanson montre Madonna avec un homme d’origine hispanique présenté comme son petit ami. Elle est attirée par un photographe britannique, et devient son modèle, mais finit par retourner avec le premier homme. Le clip suscite l’intérêt des critiques musicaux, qui notent l’usage de l’autorité comme un symbole. En brisant le tabou des relations inter-raciales, avec cette vidéo, Madonna prend ce qui est considéré comme une des décisions majeures de sa carrière. Lorsque le clip est diffusé sur la chaîne MTV, la popularité de la chanteuse fait un bond en avant. Elle interprète cette chanson dans The Virgin Tour et Sticky & Sweet Tour. Borderline est reprise par plusieurs artistes, tels que Duffy et Counting Crows.

Into the Groove

Madonna interprète Into the Groove lors du Sticky & Sweet Tour en février 2008.

Into the Groove est une chanson de l'artiste américaine Madonna issue du film Recherche Susan désespérément. Elle sort en single le sous le label Warner Bros. Records. Une deuxième version est utilisée pour la bande originale du film et une version remixée sort au Royaume-Uni pour le promouvoir. La chanson apparaît plus tard dans la ré-édition européenne de Like a Virgin en 1985 et est incluse dans la grande compilation de 2009 intitulée Celebration. Plusieurs versions remixées apparaissent dans les compilations You Can Dance, sortie en 1987, et The Immaculate Collection, sortie en 1990. Madonna s'inspire de la piste de danse pour ce titre et a écrit la chanson en observant un beau Portoricain depuis son balcon. D'abord écrite pour son ami Mark Kamins, elle décide plus tard d'utiliser Into the Groove pour le film Recherche Susan désespérément et l'enregistre aux studios Sigma Sound Studios. En 2003, Madonna crée une autre version remixée, en duo avec Missy Elliott, intitulée Into the Hollywood Groove.

L'instrumentation de Into the Groove se compose de batteries, percussions, congas et sifflets. Elle comporte quelques effets, comme des contrastes musicaux et des re-recording. Dans le refrain, la voix de Madonna est doublée, et se situe dans un registre grave durant le pont. Les paroles sont légères : il s'agit d'une invitation à danser avec la chanteuse, avec des double-sens et sous-entendus sexuels. Le single est apprécié tant par les critiques que par les écrivains, qui l'ont souvent désignée comme le « premier grand single de Madonna ». Into the Groove est un succès commercial, se hissant au sommet des hit-parades australien, belge, espagnol, irlandais, italien, japonais, néo-zélandais, néerlandais et britannique, où il s'agit du premier numéro un de la chanteuse. Dans certains pays, comme aux États-Unis ou encore en Australie, Into the Groove sort en face B du maxi 45 tours d'Angel

Gambler

Gambler est une chanson de l'artiste américaine Madonna. Il s'agit du second single de la bande originale du film Vision Quest. Il sort le sous le label Geffen Records. Gambler est le dernier single entièrement écrit par Madonna qui contacte John « Jellybean » Benitez pour produire la chanson et l'inclut plus tard dans le film. Gambler n'est jamais sorti aux États-Unis, à cause du label Sire Records. Le vidéoclip de la chanson est un extrait du film.

Musicalement, Gambler est une chanson synth-disco entraînante qui se compose de batteries, de sons d'applaudissements électroniques, de percussions, de synthétiseurs basses et de claviers. Les paroles racontent comment Madonna affirme son indépendance. Si les critiques expriment des points de vue mitigés, la chanson rencontre un certain succès commercial ; elle atteint le top 10 en Australie, en Belgique, en Irlande, en Italie, en Norvège, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Madonna interprète la chanson uniquement lors du The Virgin Tour.

Who's That Girl (chanson)

Who’s That Girl est une chanson de l’artiste américaine Madonna, écrite pour la bande originale Who’s That Girl du film homonyme. Elle sort en single le sous le label Sire Records comme premier single de l’album. Elle apparaît plus tard dans la compilation The Holiday Collection, qui accompagne The Immaculate Collection, et est incluse dans la grande compilation 2009 Celebration. Pendant le tournage du film, alors appelé Slammer, Madonna demande à Patrick Leonard de développer une chanson entraînante qui représente le caractère de son personnage. Elle ajoute plus tard les paroles et le chant pour enregistrer la démo produite par Leonard, et décide d’appeler la chanson et le film Who’s That Girl.

Présentant une instrumentation à base de batterie, de basse et de cordes, Who’s That Girl expose une fois de plus l’intérêt de Madonna pour la culture hispanique en incorporant des paroles en espagnol et utilisant l’effet d’une voix doublée. Bien qu’ayant reçu des critiques mitigées, la chanson devient le sixième numéro un de Madonna dans le Billboard Hot 100, et également numéro un au Royaume-Uni, Canada, Japon, Pays-Bas, Irlande et Belgique

Spotlight (chanson)

Spotlight est une chanson de l’artiste américaine Madonna. Elle apparaît en 1987 sur sa compilation You Can Dance, et sort en single, uniquement au Japon, le , sous le label Sire Records. Au départ exclue des sessions d’enregistrement de l’album True Blue, Spotlight est écrite par Madonna, Stephen Bray et Curtis Hudson. Elle s’inspire de la chanson Everybody Is a Star, du groupe de rock américain Sly and The Family Stone. Spotlight est remixée par Shep Pettibone, puis par John « Jellybean » Benitez.

Spotlight présente une instrumentation de batteries, synthétiseurs basses et applaudissements, accompagnée d'échos vocaux, d’un segment de piano et de séquences de violon dans l’interlude musical. Les paroles évoquent la façon de devenir célèbre rien qu’en le chantant. Le morceau reçoit des critiques mitigées de la presse. Après sa sortie, Spotlight devient numéro trois au classement Oricon, au Japon. Même si elle n’est pas sortie aux États-Unis, Spotlight réussit à se classer dans le Billboard Airplay en 1988, en 32e position. Elle est utilisée dans une publicité pour Mitsubishi, où elle apparaît pour promouvoir leur dernier magnétoscope.

Hung Up

Logo de Hung Up présent sur la pochette du single.

Hung Up est une chanson de l'artiste américaine Madonna. Écrit et produit par Stuart Price et Madonna, le titre sort en tant que premier single de son dixième album studio Confessions on a Dance Floor. Initialement utilisée dans des publicités ou des séries, la chanson sort comme single principal de l'album le . Elle apparaît aussi sur sa compilation Celebration, sortie en 2009. Il s'agit par ailleurs de la première piste de Madonna à sortir sur iTunes.

Hung Up contient un sample de la chanson Gimme! Gimme! Gimme! (A Man After Midnight) du groupe ABBA, pour lequel Madonna a demandé personnellement la permission aux compositeurs et membres du groupe, Benny Andersson et Björn Ulvaeus. Musicalement, la chanson est accompagnée d'un groove haletant et du tic-tac d'une horloge en fond sonore, sous-entendant la crainte de perdre du temps. Les paroles se centrent sur l'amour et sont abordées du point de vue d'une fille qui ne possède rien au départ.

Bien accueillie par les critiques musicaux, la chanson devient aussi un tube au succès commercial mondial. Le single atteint la première place dans 41 pays, un record qui lui permet de figurer dans le Livre Guinness des records de 2007. Aux États-Unis, Hung Up devient le 36e single de Madonna classé dans le top 10 du Billboard Hot 100, un exploit alors partagé avec Elvis Presley, ainsi que la chanson dance ayant eu le plus de succès au cours de la décennie dans le pays. Le single se vend à neuf millions d'exemplaires à travers le monde.

Le vidéoclip correspondant est un hommage à John Travolta et ses films, ainsi qu'à la danse en général. Dirigé par Johan Renck, il commence avec Madonna vêtue d'un justaucorps et d'un cardigan roses dansant dans un studio de danse. Il fait intervenir des jeunes que la chanteuse finit par rejoindre et se termine dans une salle d'arcade, où elle poursuit sa chorégraphie sur une machine de danse. Le clip est aussi connu pour présenter des scènes de parkour et de krump. Madonna interprète la chanson dans de nombreuses apparitions en direct, y compris lors de la dernière partie du Confessions Tour, avec un arrangement heavy metal dans le Sticky & Sweet Tour en 2008 et avec un numéro de slackline pendant le MDNA Tour en 2012.

I Love New York (chanson de Madonna)

Madonna interprétant I Love New York pendant le Confessions Tour en 2006.

I Love New York est une chanson de l'artiste américaine Madonna, issue de son dixième album studio Confessions on a Dance Floor, composée et produite par Madonna et Stuart Price. Dans ce titre plus personnel, la chanteuse exprime son amour pour la ville de New York dans laquelle elle a vécu des moments difficiles, mais aussi et surtout son amour pour l'état d'esprit qui y règne. Les paroles de la chanson font aussi référence au président des États-Unis alors en place et que l'artiste n’affectionne guère, George W. Bush.

Un remix est présent en face B de certaines versions single Get Together. De plus, une première version du titre est disponible sur l’album I'm Going to Tell You a Secret issu du documentaire éponyme et dans lequel est utilisé cette version.

Le morceau est plutôt mal accueilli par les critiques musicaux. Nombreux jugent la chanson comme étant la plus mauvaise de l'album, notamment à cause de ses paroles et ses rimes osées.

Le Confessions Tour en 2006, est la seule tournée pendant laquelle la chanteuse interprète I Love New York. Le titre connaîtra une reprise cinq ans plus tard par la série musicale Glee dans le cadre d'un mashup avec New York, New York de la comédie musicale On the Town.