Wikipédia:Sélection/Landes

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt des Landes

... la forêt des Landes.

Landes pins mimizan.JPG


Le saviez-vous ? La forêt des Landes est le plus grand massif forestier d'Europe Occidentale ...suite...

Course landaise

... la course landaise.

Arènes de Baigts 2007 (2).jpg


Le saviez-vous ? La course landaise est une tradition tauromachique gasconne répandue dans les départements français des Landes et du Gers. ...suite...

Loi du 19 juin 1857

... la loi du 19 juin 1857.

ForetLandes.JPG


Le saviez-vous ? La loi du 19 juin 1857, également appelée loi relative à l'assainissement et de mise en culture des Landes de Gascogne, marque un tournant dans l'histoire des Landes de Gascogne : elle sonne en effet la fin du système agro-pastoral traditionnel, la disparition du berger landais et le début de l'extension de la forêt des Landes ...suite...

Dame de Brassempouy

... la Dame de Brassempouy

Venus of Brassempouy.jpg


Le saviez-vous ? La Dame à la Capuche est un fragment de statuette en ivoire découvert dans le village de Brassempouy. Datant du Paléolithique supérieur (Gravettien, 29 à 22 000 ans BP), elle constitue l’une des plus anciennes représentations réalistes de visage humain. ...suite...

Notre-Dame des Cyclistes

...Notre-Dame des Cyclistes

Notredamedescyclistes.jpg


Le saviez-vous ? Notre-Dame des Cyclistes est la petite et ancienne chapelle de Géou, située sur la commune de Labastide-d'Armagnac. Elle est tout ce qui reste d'une ancienne forteresse des templiers du XIIe siècle, rasée en 1355 par le Prince Noir.

Le 18 mai 1959, le Pape Jean XXIII fait de cette chapelle le Sanctuaire National du Cyclisme et du Cyclotourisme sous la protection de la Vierge : Notre-Dame des Cyclistes. ...suite...

Arènes du Plumaçon

...les arènes du Plumaçon

Arènes Plumaçon 3.JPG


Le saviez-vous ? Les arènes du Plumaçon à Mont-de-Marsan sont bâties entre 1880 et 1889, suite à la destruction par le feu place Saint-Roch le 19 juillet 1878 d'un l'amphithéâtre en bois que la ville montait alors de manière itinérante pour la tenue des jeux taurins. Le nom de Plumaçon vient de l'ancienne métairie sur laquelle elles sont construites. ...suite...

Côte d'Argent

...la Côte d'Argent

Océan Mimizan 6.JPG


Le saviez-vous ? En 1905, le journaliste, reporter et poète Maurice Martin baptise les rivages du Pays de Born « Côte d’Argent », expression inspirée des reflets argentés en surface de l’océan Atlantique, et qui s’étendra à tout le littoral aquitain. Il expose son idée le 20 mars 1905 à Mimizan-les-bains, comme on dit alors, devant un parterre de journalistes et notables locaux parcourant lettes et villages gascons en une mémorable caravane. ...suite...

Maison landaise

... la maison landaise

Maison meunier.jpg


Le saviez-vous ? La « maison landaise » actuelle, telle qu’elle est parfois présentée dans les agences immobilières, s’inspire de l’oustaù, habitat traditionnel des Landes de Gascogne. L’oustaù était une maison à colombage munie d’un toit à trois pans en « queue de palombe » (coda de paloma en gascon). Elle était entièrement construite par le charpentier qui, pour les poutres les plus longues, utilisait le bois des chênes pédonculés de la forêt. Les murs n'étaient que du remplissage de torchis, mélange de paille et d'argile, tenu par les esparrons et ne contribuaient pas à la solidité de la construction. ...suite...

Château de Labrit

...le château de Labrit

Vestiges Labrit 1.JPG


Le saviez-vous ? Les vestiges d'un château de terre et de bois se situent à Labrit dans les Landes. Construit dans les années 1225-1230, il constitue le berceau des seigneurs d'Albret, noble famille gasconne qui, à partir de là, étendra son influence au cours des siècles, jusqu'à l'accession au trône de France d'un des siens, le roi Henri IV . ...suite...

Vignoble des sables de l’océan

...le vignoble des sables de l’océan

Domain de la Pointe 1.JPG


Le saviez-vous ? Du XIIIe au XIXe siècle, les dunes de Capbreton, Vieux-Boucau, Messanges et Hossegor sont fixées par des vignobles, dits vignobles de dunes. Très prisé, le vin qui en est tiré est rapidement soumis à l’imposition (XVIe siècle). En 1600, la commune de Messanges produit à elle seule 300 000 litres de vin, qui sont consommés dans le pays et exportés en Angleterre et en Hollande grâce à la proximité du port de Bayonne. On le trouve à cette époque le Capbreton rouge à la carte des menus royaux aux côtés de mets raffinés (on le sert notamment en 1680 à la cour du roi de France avec des oranges de Chine). ...suite...

Craste

...les crastes

Craste Landes 2.JPG


Le saviez-vous ? Une craste (du gascon crasta) désigne, dans les Landes de Gascogne, un fossé de drainage, généralement creusé dans le sable, aménagé pour assainir la lande humide. ...suite...

Palombière

...la palombière

Palombière 2.JPG


Le saviez-vous ? La chasse dite « de type landais » utilise les palombières au sol, sur un principe immuable : il s'agit, en manœuvrant des appeaux, d'attirer les vols de palombes de passage pour les faire se poser d'abord sur les arbres de la palombière, et ensuite de faire descendre au sol les oiseaux pour les capturer vivants au filet. ...suite...

Notre-Dame de la Course Landaise

...la chapelle Notre-Dame de la Course Landaise

Notre Dame Course Landaise 3.JPG


Le saviez-vous ? La chapelle Notre-Dame de la Course Landaise se situe à Bascons. Elle est la seule du genre, entièrement dédiée au monde de la course landaise, depuis le 7 mai 1970. Elle permet aux coursayres, qu'ils soient écarteurs ou sauteurs, de se recueillir avant le combat. ...suite...

Faïence de Samadet

...la faïence de Samadet

Samadet.Plat camaïeu vert à la palombe.999.01.19.jpg


Le saviez-vous ? Vers 1730, l'abbé Charles Maurice du Bouzet de Roquépine, baron de Samadet, songe à créer une manufacture de faïence malgré l'opposition des habitants de la ville et surtout celle des faïenciers de Bordeaux. Le bois des nombreuses forêts de la baronnie, la terre grasse et argileuse de Samadet, les marnes et le sable fin fourniront la matière première. Il obtient le privilège royal en 1732 et crée ainsi la Manufacture royale de fayance. ...suite...

Barthe

...les barthes de l'Adour

P1040533 Barthes de l'Adour.JPG


Le saviez-vous ? En Gascogne et au Pays basque, on appelle barthe (du gascon barta) les plaines alluviales inondables longeant les cours d'eau. Ce mot, dérivé d'une racine basque (i)bar : « vallée », est à l'origine de nombreux toponymes comme Labarthe ou Labarde. ...suite...

Oiseau Canari

...l'Oiseau Canari

L'Oiseau Canari, exposé au musée du Bourget


Le saviez-vous ? Le 16 juin 1929, l'Oiseau Canari atterrit sur une plage de Mimizan. Il s'agit d'un avion français de grand raid, baptisé ainsi à cause de sa couleur. Il conclut ce jour-là la première traversée française sans escale de l’Atlantique Nord dans le sens Ouest-Est après un départ le 13 juin 1929 l'Old Orchard Beach (Maine), aux États-Unis. Il est piloté par Jean Assolant, René Lefèvre et Armand Lotti. Il transporte également à son bord le premier passager clandestin de l'histoire de l'aviation, Arthur Schreiber. ...suite...

Clocher porche de Mimizan

...le clocher porche de Mimizan

Girouette clocher Mimizan.JPG


Le saviez-vous ? Le clocher porche de Mimizan est le dernier vestige de l'ancienne église Sainte-Marie, constitutive du prieuré du même nom aujourd'hui disparu. En 1903, seul le portail est classé Monument historique, puis l'ensemble du bâtiment en 1990. En 2000, l'Unesco inscrit le monument au patrimoine mondial de l'humanité, au titre des chemins des Saint-Jacques-de-Compostelle. ...suite...

Volailles des Landes

...les volailles des Landes

Élevage de volailles des Landes


Le saviez-vous ? Les volailles des Landes sont l'un des fleurons de l'élevage et de la gastronomie d'Aquitaine, justifiant l'octroi en 1965 du premier Label rouge en France sous l'appellation « volailles fermières des Landes » et de l'Indication géographique protégée « Volailles des Landes » le 12 juin 1996. [...suite...]

Maison capcazalière

...les maisons capcazalières

Maison Pachiou et son pigeonnier à Mimbaste


Le saviez-vous ? Une « maison capcazalière » est, en Chalosse, une demeure de maître et un domaine établis depuis des temps très anciens. Selon les spécialistes, elle serait une survivance directe de l'occupation romaine. [...suite...]

Ligne de démarcation

...la ligne de démarcation

Tunnel de l'évasion.


Le saviez-vous ? Le chemin de fer entre la gare de Mont-de-Marsan et Villeneuve-de-Marsan marque la ligne de démarcation pendant la Seconde Guerre mondiale. Le tunnel sous la voie de chemin de fer à Mont-de-Marsan face à l'ancienne usine Tamboury fut un chemin d'évasion. [...suite...]

Armagnac (eau-de-vie)

Bouteille d'armagnac, de couleur ambrée, portant sur l'étiquette « Bas-Armagnac Delord Hors d'Age ».

L’armagnac est une eau-de-vie de vin produite dans les départements français du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne, avec comme appellations géographiquement plus restreintes le bas-armagnac, l'armagnac-ténarèze (ou ténarèze) et le haut-armagnac. La blanche-armagnac (ou armagnac blanc) partage la même aire de production, mais est une appellation différente. Toutes ces appellations doivent leur nom à l'ancienne province d'Armagnac, qui constitue une partie du vignoble du Sud-Ouest.

L'armagnac est produit dès le Moyen Âge, mais sa production massive commence au XVIIe siècle pour connaître son apogée au XIXe siècle. Eauze (en Bas-Armagnac) et Condom (en Ténarèze), toutes deux dans le Gers, en sont les centres historiques et économiques.

La fabrication des armagnacs se fait par distillation de vins blancs secs. Divers produits sont concernés par ces appellations, avec des alcools d'âge croissant, cette durée représentant le temps passé en barrique de chêne. Leurs titres alcoométriques sont supérieurs ou égaux à 40 % en volume. En 2010, 2 105 hectares de vignes ont servi à produire de l'armagnac, avec une production cette année-là de 18 900 hectolitres d'alcool pur (soit l'équivalent d'un peu plus de six millions de bouteilles de 70 cl).

Poney landais

Ninja du Cassou, ponette landaise, dans son pré.

Le poney landais, poney des barthes ou Barthais est une race de poney originaire du département des Landes. Souvent qualifié de Pur-sang arabe miniature, le landais est un poney très ancien à l'histoire riche. Il existe à l'origine deux populations de poneys sauvages dans les Landes, mais seule celle des barthes de l'Adour a perduré jusqu'à nos jours, le poney du littoral ayant disparu au milieu du XXe siècle. Le poney landais est réorienté vers l'équitation sur poney à destination des enfants dans les années 1970, ce qui assure désormais sa sauvegarde.

C'est un poney harmonieux à la robe sombre et unie, de bon caractère. S'il a perdu en rusticité, il reste adapté à la vie en semi-liberté. Il est monté pour l'équitation de loisir et lors de compétitions pour poneys, certains représentants de la race ont obtenu des résultats remarquables à l'attelage, en saut d'obstacles et en concours complet. La majorité des éleveurs de landais se trouve désormais hors du berceau de la race, les nouvelles naissances ont doublé entre 2005 et 2008 mais avec moins de 200 femelles reproductrices et une vingtaine d'étalons, le landais reste menacé de disparition.

Pierre Albaladejo

Pierre Albaladejo au stade Maurice-Boyau en 2015.

Pierre Albaladejo, né le à Dax (Landes), est un joueur de rugby à XV international français qui évolue principalement au poste de demi d'ouverture des années 1950 jusqu'au milieu des années 1960, devenu ensuite commentateur sportif et homme d'affaires.

Il compte trente sélections en équipe de France entre 1954 et 1964. Il marque 104 points. Il est capable de jouer des deux pieds, notamment lors de ses tentatives de drop. Fidèle au club de l'US Dax, il est un des acteurs de la victoire française lors de quatre Tournois des Cinq Nations (1954, 1960, 1961 et 1962). Il participe à la tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie en 1961 et en Afrique du Sud en 1964. Il est finaliste du Championnat de France de rugby en 1956, 1961, 1963 et 1966.

Pierre Albaladejo devient le premier consultant sportif à la radio en 1968. Il devient en janvier 1975 commentateur sportif sur Antenne 2 aux côtés de Roger Couderc. Après avoir travaillé avec Pierre Salviac, puis quitté France 2 en 1999, il poursuit sa carrière de commentateur à la radio jusqu'en 2007.

Christian Darrouy

Christian Darrouy, né le à Pouydesseaux (Landes), est un joueur de rugby à XV international français qui évolue au poste d'ailier du milieu des années 1950 jusqu'à la fin des années 1960.

Il compte quarante sélections en équipe de France entre 1957 et 1967. Il marque 69 points, 23 essais, le record français de l'époque. Fidèle au club du Stade montois, il est un des acteurs de la victoire française lors de deux Tournois des Cinq Nations (1959 et 1967). Il a été désigné capitaine à dix reprises. Il participe à la tournée en Afrique du Sud en 1964 et en 1967. Il est champion de France de rugby à XV en 1963 et finaliste en 1959.

Il évolue en club et en équipe de France aux côtés des trois-quarts centres André et Guy Boniface.

Saison 2013-2014 de l'Union sportive dacquoise

L'US Dax (en rouge) rencontre le Lyon OU pendant la saison 2013-2014.

La saison 2013-2014 de l'Union sportive dacquoise est la dixième saison du club landais en seconde division du championnat de France, la cinquième consécutive depuis son retour au sein de l'antichambre de l'élite du rugby à XV français. Cette saison est la seconde consécutive à lutter pour le maintien en division professionnelle.

L'équipe évolue cette saison de Pro D2 sous les directives d'un nouveau tandem d'entraîneurs, Jérôme Daret et Richard Dourthe, déjà présents pour la fin de l'exercice précédent, ainsi que sous la supervision d'un nouveau président. Elle réalise une première partie de saison en phase avec les objectifs de maintien, en s'installant à terme autour de la 10e place. La seconde moitié voit le club enchaîner les contre-performances et glisser vers le bas du classement. Grâce à ses bons résultats acquis avant cette série de matchs, l'USD ne tombe jamais dans la zone des relégables et obtient définitivement son maintien lors de l’avant-dernière journée.

Saison 2014-2015 de l'Union sportive dacquoise

L'US Dax (en rouge) lors de sa rencontre contre le RC Massy pendant la saison 2014-2015.

La saison 2014-2015 de l'Union sportive dacquoise est la onzième saison du club landais en seconde division du championnat de France, la sixième consécutive depuis son retour au sein de l'antichambre de l'élite du rugby à XV français. Cette saison est la troisième consécutive à lutter pour le maintien en division professionnelle.

L'équipe évolue toujours cette saison de Pro D2 sous les directives de l'entraîneur Richard Dourthe, ce dernier étant épaulé cette année par Brice Miguel. Elle est rapidement classée parmi les deux dernières places du classement, ne s'en extirpant qu'épisodiquement. Le club est officiellement relégué en division fédérale à l'issue de l'avant-dernière journée, et termine la saison à la quinzième place : cette relégation marque la première descente en division amateur de l'histoire de l'US Dax, qui quitte ainsi les divisions d'élite du rugby français. Néanmoins, l'intersaison et donc la préparation de la compétition suivante restera incertaine et agitée.