Wikipédia:Sélection/Athlétisme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Athlétisme

20070701-nk2007-100m-horden.jpg

L’athlétisme est un sport qui comporte un ensemble de disciplines regroupées en courses, sauts, lancers, épreuves combinées et marche. L'origine du mot athlétisme vient du grec athlos, signifiant combat. Il s’agit de l’art de dépasser la performance des adversaires en vitesse ou en endurance, en distance ou en hauteur. Le nombre d'épreuves, individuelles ou par équipes, a varié avec le temps et les mentalités. L'athlétisme est l'un des rares sports universellement pratiqués, que ce soit dans le monde amateur ou au cours de nombreuses compétitions de tous niveaux. La simplicité et le peu de moyens nécessaires à sa pratique expliquent en partie ce succès. Les premières traces de concours athlétiques remontent aux civilisations antiques. La discipline s'est développée au cours des siècles, des premières épreuves à sa codification.

Le calendrier est dominé par quatre types d'épreuves : les meetings, les rencontres inter-clubs, les championnats nationaux et les grands rendez-vous internationaux. Les Jeux olympiques sont l'épreuve internationale la plus prestigieuse. Ils se tiennent tous les quatre ans depuis 1896 et l'athlétisme en est la discipline-phare. Depuis 1982, l'Association Internationale des Fédérations d'Athlétisme (IAAF), organisme chargé de la règlementation de la discipline, a assoupli ses règles pour mettre fin à l'amateurisme. Les premiers championnats du monde d'athlétisme ont été organisés en 1983, ils ont lieu tous les deux ans depuis 1991.

Colin Jackson

Colin Jackson en 2012 lors du meeting Athletissima de Lausanne

Colin Ray Jackson (né le à Cardiff) est un athlète britannique spécialiste du 110 mètres haies. S'il n'a jamais obtenu la consécration olympique, il est l'un des meilleurs coureurs de haies hautes de l'histoire, ayant remporté 25 médailles internationales dont trois titres mondiaux (deux en plein air et un en salle), huit titres européens (quatre en plein air et quatre en salle) et deux titres aux Jeux du Commonwealth. Il est resté détenteur du record du monde du 110 m haies pendant près de treize ans avec un temps établi en 12 s 91 le lors des Mondiaux de Stuttgart, amélioré successivement par le Chinois Liu Xiang et le Cubain Dayron Robles. Il est encore détenteur du record du monde du 60 m haies en salle avec le temps de 7 s 30. Classé parmi les dix meilleurs athlètes de la discipline de 1987 à 2000, le Gallois a établi à quatre reprises la meilleure performance mondiale de l'année, en 1990 et de 1992 à 1994, et est descendu cinq fois sous la barrière des treize secondes. Après avoir pris sa retraite sportive au début de l'année 2003, Colin Jackson est devenu entraîneur d'athlétisme et exerce en parallèle le métier de présentateur et commentateur sportif pour la BBC.

Michael Johnson

Michael Johnson après sa victoire sur 400 m aux Jeux olympiques de Sydney.

Michael Duane Adalbert Adam Johnson, né le à Dallas, est un ancien athlète américain. Il est considéré comme l’un des plus grands sprinteurs de tous les temps, avec cinq titres olympiques, neuf titres mondiaux et les records du monde sur 200 m (19 s 32) et 400 m (43 s 18). Il est surnommé « La Locomotive de Waco » en raison de son style de course à base de foulées courtes et très rapides, qui donnent l’impression d’un buste droit et immobile.

Sur 400 m, sa distance fétiche, il reste invaincu de 1990 à 1997, années pendant lesquelles il aligne 58 victoires consécutives.

Jean Bouin

Jean Bouin en 1911.

Jean Bouin, né Alexandre François Étienne Jean Bouin le à Marseille et mort pour la France le à Xivray dans la Meuse, est un athlète français spécialiste de la course de fond. Outre une médaille d'argent au Jeux olympiques d'été de 1912 sur 5 000 mètres, il a gagné trois fois de suite le Cross des nations, considéré alors comme le championnat du monde de la discipline. Il a également été le détenteur de sept records du monde sur différentes distances et durées. De nombreuses enceintes sportives portent son nom en France.

Il est d'abord inhumé au château de Bouconville-sur-Madt ; ses cendres sont rapatriées à Marseille en 1922, et reposent depuis au cimetière Saint-Pierre.

Hicham El Guerrouj

Hicham El Guerrouj en 2010.

Hicham El Guerrouj (en arabe : هشام الكروج ; né le à Berkane) est un athlète marocain spécialiste des courses de fond et de demi-fond.

Vainqueur de quatre titres de champion du monde sur 1 500 m de 1997 à 2003, ainsi que de trois autres titres mondiaux en salle, il remporte les médailles d'or du 1 500 m et du 5 000 mètres lors des Jeux olympiques de 2004, à Athènes, devenant le second athlète de l'histoire après le Finlandais Paavo Nurmi à réussir le doublé dans ces deux disciplines.

En janvier 2012, il est l'actuel détenteur des records du monde en plein air du 1 500 m (min 26 s 00), du mile (min 43 s 13) et du 2 000 m (min 44 s 79), et détient par ailleurs les meilleures performances mondiales de tous les temps du 1 500 m et du mile en salle.

Sa domination sur le demi-fond mondial s'étend de 1996 à 2004, période dans laquelle il établit la meilleure performance mondiale de l'année sur 1 500 m huit années consécutivement, de 1996 à 2003, et ne subissant que trois défaites, dont deux en finale des Jeux olympiques de 1996 et 2000. Il est désigné meilleur athlète de l'année par l'IAAF en 2001, 2002 et 2003.

Hicham El Guerrouj est membre du Comité international olympique depuis 2004.

Paavo Nurmi

Paavo Nurmi en 1926

Paavo Johannes Nurmi est un athlète finlandais né le 13 juin 1897 à Turku et décédé le 2 octobre 1973 à Helsinki, en Finlande. Poursuivant la tradition du fond finlandais, il règne sur le plan mondial durant près de quatorze ans. Lors de sa carrière, il établit vingt-deux records du monde, du 1 500 m au 20 000 m, et remporte douze médailles lors des Jeux olympiques, dont neuf titres, devenant ainsi l'athlète le plus médaillé de cette compétition. Surnommé le « Finlandais volant », Nurmi est considéré comme l'un des précurseurs de nouvelles méthodes d'entraînements rigoureuses et intensives. Suspendu à vie en 1932 par la Fédération internationale d'athlétisme pour avoir enfreint les règles de l'amateurisme, il continue à bénéficier tout au long de sa carrière du soutien du peuple finlandais. Il est le dernier porteur de la flamme lors des Jeux olympiques d'été de 1952 à Helsinki.

Javier Sotomayor

Javier Sotomayor en 2009

Javier Sotomayor Sanabria (né le à Limonar) est un athlète cubain spécialiste du saut en hauteur. Champion olympique en 1992, et champion du monde à six reprises (deux fois en extérieur et quatre fois en salle), il est l'actuel détenteur du record du monde de la discipline avec 2,45 m, performance établie le lors du meeting de Salamanque, et détient également le record du monde en salle avec 2,43 m depuis l'année 1989.

Considéré comme le plus grand sauteur en hauteur de son époque, le Cubain a franchi à vingt-et-une reprises une barre supérieure à 2,40 m, et a dépassé 89 fois la hauteur de 2,35 m. Il a réalisé sept des dix meilleurs sauts de tous les temps en plein air, et quatre des dix meilleurs sauts en salle. Durant ses dix-huit années de carrière au plus haut niveau, il a figuré en tête des bilans mondiaux de l'IAAF à huit reprises, et s'est classé onze fois parmi les trois meilleurs sauteurs en hauteur de l'année.

Suspendu deux ans par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) suite à un contrôle positif à la cocaïne intervenu en 1999, Javier Sotomayor voit sa peine réduite de moitié pour « circonstances exceptionnelles ». En janvier 2002, alors qu'il vient de prendre sa retraite sportive, il est déclaré positif à la nandrolone suite à un contrôle effectué en juillet 2001. Il est suspendu à vie de toute compétition.

Saut à la perche

Perchiste avant le retourné.

Le saut à la perche est une épreuve d'athlétisme faisant partie des sauts. Elle consiste, après avoir effectué une course d'élan d'une cinquantaine de mètres, à franchir, à l'aide d’une perche souple, une barre horizontale placée à plusieurs mètres de hauteur, sans faire tomber cette dernière. Elle est par ailleurs la huitième épreuve du décathlon.

Le saut à la perche de haut niveau nécessite les quatre qualités de l'athlétisme : la rapidité sur la course d'élan, la force, pour appuyer sur la perche, la souplesse, pour effectuer les mouvements en l'air, et la qualité de pied au moment de l'impulsion.

Pour sauter à la perche, deux techniques existent : la technique russe et la technique française, qui rendent les sauts différents, mais qui ont toutes deux fait leurs preuves. Dans ces deux techniques, le choix de la perche est très important ; ces dernières sont faites en fibre de verre et en fibre de carbone et peuvent plier ; cependant, cela n'a pas toujours été le cas. Lors de leur invention dans la Grèce antique et dans d'autres régions du monde, elles étaient en bois et ne pliaient pas...

100 mètres (athlétisme)

Coureurs au départ d’un 100 mètres.

Le 100 mètres est une épreuve d’athlétisme consistant à parcourir, en ligne droite, un sprint. Il est couru au très haut niveau en moins de 10 secondes pour les hommes et 11 secondes pour les femmes. Historiquement, la course de vitesse est l’une des plus anciennes de l’athlétisme puisqu’on en retrouve la trace plusieurs siècles avant l’organisation des premiers Jeux olympiques antiques.

Considérée comme l’épreuve reine de ce sport, le 100 mètres a supplanté le marathon en tant que discipline la plus prestigieuse des compétitions d’athlétisme, du fait du nombre accru de concurrents et de l’intérêt qu’elle suscite auprès des spectateurs.

Des sprinteurs de renom, pour la plupart américains, ont marqué l’histoire de la discipline : de Jesse Owens dans les années 1930, à Jim Hines, premier homme à descendre sous les 10 secondes avec l’arrivée du chronométrage électronique en 1968, en passant par Bob Hayes à la carrière fulgurante. Plus récemment, Carl Lewis a assis sa domination durant les années 1980, Donovan Bailey et Maurice Greene dans les années 1990. Aujourd’hui, Usain Bolt, succédant à son compatriote Asafa Powell, règne en maître sur la discipline, et détient le record du monde en 9 s 58 (2009). Chez les femmes, la première à descendre sous les 11 secondes est Marlies Göhr en 1977, Florence Griffith-Joyner étant l’actuelle détentrice du record mondial avec un temps de 10 s 49, et ce depuis 1988.

Athlétisme aux Jeux olympiques d'été de 2012

Le Stade olympique de Londres le 4 août 2012

Les épreuves d'athlétisme lors des Jeux olympiques d'été de 2012 ont lieu du 3 au à Londres, au Royaume-Uni. Les compétitions rassemblent 2 231 athlètes, issus de 201 fédérations affiliées au Comité international olympique. Les épreuves sur piste se déroulent au sein du Stade olympique de Londres, pendant que les épreuves sur route (marathon et marche athlétique) ont lieu dans le centre-ville londonien. Quarante-sept finales figurent au programme de cette compétition (24 masculines et 23 féminines), soit les mêmes que lors de la précédente édition des Jeux à Pékin.

Les États-Unis occupent la première place du classement par nations avec 29 médailles remportées (dont 9 en or), devant la Russie (18 dont 8 en or) et la Jamaïque (12 dont 4 en or). Usain Bolt, qui réalise le triplé 100 m, 200 m et 4 × 100 m, comme à Pékin quatre ans plus tôt, devient l'athlète le plus médaillé de ces Jeux en compagnie de l'Américaine Allyson Felix, titrée sur 200 m, 4 × 100 m et 4 × 400 m. Le Britannique Mohamed Farah réussit quant à lui le difficile doublé 5 000 m et 10 000 m.

Quatre records du monde sont améliorés durant ces neuf jours de compétitions : celui du 800 mètres par le Kényan David Rudisha, celui du 20 km marche par la Russe Elena Lashmanova, celui du 4 × 100 m masculin par l'équipe de Jamaïque et celui du 4 × 100 m féminin par l'équipe des États-Unis. Par ailleurs, onze records olympiques et vingt-trois meilleures performances mondiales de l'année sont établis.

Boughéra El Ouafi

Boughéra El Ouafi en 1928.

Ahmed Boughéra El Ouafi (en arabe : أحمد بوغيرا العوافي) est un athlète et ouvrier français né le 15 octobre 1898 à Ouled Djellal en Algérie. Il gagna la médaille d'or au marathon des Jeux olympiques d'été de 1928 à Amsterdam, et fut le premier athlète africain indigène à conquérir une médaille olympique. Victime de l'exigence d'amateurisme du mouvement olympique auquel son niveau de vie ne lui permettait pas de prétendre, il ne put poursuivre sa carrière sportive après les Jeux de 1928 et finit sa vie dans la misère. Il mourut par balle le 18 octobre 1959 à Saint-Denis dans des conditions mal élucidées. Son parcours en fait un « symbole du sportif oublié par l'histoire ».

Avery Brundage

Brundage en 1974.

Avery Brundage, né le à Détroit aux États-Unis et mort le à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne de l'Ouest, est un athlète, dirigeant sportif et collectionneur d'art américain. Il est le cinquième président du Comité international olympique (CIO), en fonction de 1952 à 1972.

Brundage naît dans une famille de la classe ouvrière en 1887 à Détroit. Cinq ans plus tard, il déménage à Chicago. Il étudie l'ingénierie à l'université de l'Illinois et devient coureur sur piste. En 1912, il participe aux Jeux olympiques d'été en pentathlon, en décathlon et en lancer du disque. Son meilleur résultat est un sixième rang dans le pentathlon. Brundage est trois fois champion national sur piste entre 1914 et 1918 et fonde une entreprise de construction en 1915. Il gagne ensuite sa vie grâce à son entreprise et ses investissements, n'acceptant pas d'argent pour ses performances sportives.

Brundage travaille ensuite dans l'administration sportive. Il monte rapidement les échelons dans les associations américaines. En tant que dirigeant sportif aux États-Unis, il combat fortement le boycott des Jeux olympiques d'été de 1936 organisés en Allemagne dans le contexte du nazisme et de la persécution des Juifs. Brundage amène avec succès une équipe américaine aux Jeux, mais la participation de cette dernière est controversée. Il est élu membre du CIO cette année-là et devient rapidement une figure majeure du mouvement olympique. Il devient le premier président non-européen du CIO en 1952.

Au poste de président, Brundage défend l'amateurisme et combat la commercialisation des Jeux olympiques, bien que ses positions soient vues comme déconnectées du sport moderne. Ses derniers Jeux en tant que président, organisés à Munich en 1972, sont marqués par la polémique : à la cérémonie commémorative suivant le meurtre de onze athlètes israéliens par des terroristes, Brundage décrie la politisation du sport et, refusant d'annuler les épreuves restantes, déclare que « les Jeux doivent continuer ». Cette phrase est applaudie par le public, mais la décision de poursuivre les Jeux sera fortement critiquée par la suite. Ses actions en 1936 et 1972 seront vues comme des marques d'antisémitisme.

Union des sociétés françaises de sports athlétiques

portrait crayon de Georges de Saint-Clair

L'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA) est une fédération sportive française omnisports fondée le à Paris avec Georges de Saint-Clair pour président. Créée initialement sous le nom d'Union des sociétés françaises de courses à pied, elle est à l'origine une fédération consacrée à l'athlétisme mais, dès 1889, elle s'ouvre à d'autres sports (rugby à XV, hockey sur gazon, escrime, natation) qui sont représentés en son sein par des commissions spécialisées. Le football n'est reconnu qu'en 1894.

Fondée par le Racing Club de France et le Stade français, c'est d'abord une fédération essentiellement parisienne qui ne s'ouvre véritablement à la province qu'à partir de 1899. L'année suivante il lui revient d'organiser la majeure partie des épreuves des Jeux olympiques de Paris, non sans heurts avec Pierre de Coubertin qui en est l'instigateur. À partir de 1906 divers autres conflits dont le principal enjeu est le football entament son autorité et en dépit des efforts de Frantz Reichel pour rétablir l'unicité du monde sportif autour d'un Comité national des sports, l'USFSA ne survit pas la fin de la Grande Guerre. Ses diverses commissions donnent alors naissance aux fédérations unisports telles que nous les connaissons au XXIe siècle.

Marty Glickman

Martin Irving Glickman dit Marty Glickman est un athlète et commentateur sportif américain, né le et mort le à New York. Avant qu'il ne commence sa carrière de commentateur — et qu'il ne soit connu par ses prestations radiophoniques, puis télévisuelles, des matches des Giants, Jets et Knicks de New York notamment —, Marty Glickman a d'abord été célèbre pour ses performances d'athlète, dans le sprint et les épreuves de relais. Il a également évolué dans l'équipe de football américain de l'Orange de Syracuse (université de Syracuse).

Son nom est rattaché à son remplacement, avec le sprinteur Sam Stoller, de l'équipe américaine des Jeux olympiques d'été de 1936 organisés à Berlin, par Jesse Owens et Ralph Metcalfe dans l'équipe du relais 4 × 100 mètres le jour de la course, ce qui a provoqué une polémique, et mené à des accusations d'antisémitisme envers le Comité olympique des États-Unis.

Plus tard, continuant sa carrière à la radio, débutée avant la Seconde Guerre mondiale, Marty Glickman a l'occasion de commenter de très nombreux sports, tels que la boxe, le catch, la natation ou encore le ski, en plus du basket-ball, baseball et football américain. Il est notamment surnommé « la voix du basket-ball ».