Agnes Grey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grey.

Agnes Grey
Auteur Anne Brontë
Pays Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Genre Roman
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Agnes Grey
Éditeur Thomas Cautley Newby Publishers
Lieu de parution Londres
Date de parution 1847
Version française
Traducteur Charles Romey, A. Rolet
Éditeur Hachette et Cie
Collection Bibliothèque des meilleurs romans étrangers
Lieu de parution Paris
Date de parution 1859


Agnes Grey.jpg

Agnes Grey est le premier des deux romans de l'écrivain anglais Anne Brontë. Publié en décembre 1847 sous le pseudonyme d'Acton Bell, il paraît en France pour la première fois en 1859[1]. Le roman est fondé sur la propre expérience de l'auteur comme gouvernante, et présente certains rapports stylistiques avec les œuvres de l'auteur anglais Jane Austen (1775-1817), plus importants que dans les textes suivants. À l'instar de Jane Eyre, écrit par Charlotte, la sœur d'Anne (publié en octobre 1847), le livre décrit la position précaire des gouvernantes et la façon dont les jeunes femmes exerçant cette profession en sont affectées.

Résumé[modifier | modifier le code]

Agnès Grey est la fille du pasteur d'un village du nord de l'Angleterre. Ses parents ayant subi un revers de fortune, Agnès décide de les aider financièrement en occupant l'un des rares emplois permis aux femmes respectables au début de l'ère victorienne : gouvernante d'enfants de riches. Elle travaille dans deux familles, les Bloomfield et les Murray, et doit bientôt faire face à l'indiscipline des enfants gâtés. Elle s'aperçoit aussi que, dans cette riche bourgeoisie terrienne, l'argent et le statut détruisent les valeurs sociales et morales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice n°: FRBNF30165077 de la Bibliothèque nationale de France (catalogue général)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :