152e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
152e régiment d’infanterie
Image illustrative de l'article 152e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 152e régiment d’infanterie.

Création 1794
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d’infanterie
Rôle Infanterie
Fait partie de 7e brigade blindée de la 1re division
Garnison Colmar
Devise "Ne pas subir !"
Inscriptions
sur l’emblème
Loano 1795
Harbourg 1813
Alsace 1914-1915
La Somme 1916
L'Aisne 1917-1918
L’Ourcq 1918
Roulers 1918
Rethel 1940
Résistance Auvergne 1944
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
Équipement VBCI (véhicules blindés de combat d'infanterie)
VBL (véhicules blindés légers)
Missiles MILAN et ERYX
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Légion d'honneur
Décorations Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918
six palmes
Croix de guerre 1939-1945
une étoile de vermeil
Croix de la Valeur militaire
une palme

Le 152e régiment d'infanterie de ligne (152e RI) est une unité de l’armée française, créée sous la Révolution française. Il a été surnommé régiment des Diables Rouges par les Allemands au cours des combats du Vieil Armand (en allemand : l'Hartmannswillerkopf) en 1915, le 152e RI a conservé ce nom de tradition. Ayant, parmi les tout premiers, reçu en 1918 la fourragère de la Légion d'honneur, il est aussi appelé « premier des régiments de France ». Le régiment est cantonné aux quartiers Walter et Bruat à Colmar dans le Haut-Rhin, il est considéré comme un des régiments de tradition en Alsace.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Liste des Chefs de Corps[modifier | modifier le code]

152e demi-brigade de bataille
  • 1794-1796 colonel Antoine Prompt - Chef de brigade
152e régiment d'infanterie des cohortes
152e régiment d'infanterie régional
152e régiment d'infanterie
152e Bataillon d'infanterie
152e régiment d'infanterie
152e régiment d'infanterie mécanisé
2e bataillon du 152e régiment d'infanterie
152e régiment d'infanterie des forces du territoire
152e régiment d'infanterie mécanisée
152e régiment d'infanterie de division blindée
152e régiment d'infanterie de corps d'armée
  • 1990 colonel Fournier
  • 1992 colonel Rosenblatt[2]
  • 1994 colonel Cochin
  • 1996 colonel Bouard
  • 1998 colonel de Ponbriand
  • 2000 colonel Gallard
  • 2002 colonel Thomas
  • 2004 colonel Lalubin
  • 2006 colonel Chaptal de Chanteloup
  • 2008 lieutenant-colonel Couëtoux
  • 2010 colonel Jeand'heur
  • 2012 colonel de Préval
  • 2014 colonel Hasard
  • 2016 colonel Dabas[3]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4],[5] :

Drapeau du 152e régiment d'infanterie de ligne de l'armée française, avec ses batailles.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Ses personnels ont droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la Légion d'honneur.

Historique des garnisons, combats et bataille du 152e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Révolution et Empire[modifier | modifier le code]

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

Guerre franco-allemande de 1870[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Insigne de béret de l'infanterie.
  • Depuis 1996, le régiment se mécanise avec quatre compagnies de combat du même pied. Il entame simultanément sa professionnalisation.
  • 1 compagnie d'éclairage et d'appui.
  • 5 compagnies de combat.
  • 1 compagnie de commandement et de logistique.
  • 1 compagnie de réserve
  • Matériels : VBCI depuis 2012.
  • VBL (véhicules blindés légers) - Missiles MILAN et ERYX
  • 1999-2011
  • D'août 1999 à janvier 2000 : Engagement du 152e RI à Mitrovica au Kosovo, au sein de La brigade Leclerc, dans une mission de rétablissement de la paix, sur VAB puis sur AMX-10 RC et chars LECLERC. Il relève le 21e R.I.Ma, entré en premier, sur ses positions de Mitrovica, Srbica, Bania et de Liposavic.
  • En juin 2011 engagement du 152e RI en Afghanistan battle group Quinze deux


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Infanterie », sur defense.gouv.fr (consulté le 22 janvier 2015)
  • Bibliographie fournie par le musée du château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • Le 15.2 Histoire des diables rouge (sous la direction du Col Rosenblatt)
  • Albert Bailly, Le 15-2 pendant la Grande guerre : de l'Alsace aux Flandres, 1914-1918, Nancy, Imprimerie Berger-Levrault, , 96 p., disponible sur Gallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Maquisards de France », sur maquisardsdefrance.jeun.fr (consulté le 22 janvier 2015)
  2. Le 15.2 Histoire des diables rouge (sous la direction du colonel Rosenblatt)
  3. DNA, « Un nouveau patron pour les Diables rouges », sur dna.fr, (consulté le 16 juillet 2016)
  4. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007
  5. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie
  6. EMA, « Afghanistan : décès d’un militaire français en opération avec l’armée afghane », sur defense.gouv.fr, (consulté le 22 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :