40e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

40e régiment d'Infanterie
Insigne régimentaire du 40e demi-brigade alpine de forteresse (1939).
Insigne régimentaire du 40e demi-brigade alpine de forteresse (1939).

Création 1578
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination régiment de Graville
Devise Je meurs ou je m'accroche
Inscriptions
sur l’emblème
Marengo 1800
Bataille d'Austerlitz 1805
Saragosse 1809
Fleurus 1815
Verdun 1916
Monastir 1916
Anniversaire Saint-Maurice
Décorations Pas de citations au régiment
(citations à certaines compagnies et sections).
L'argument 1(valeur <nowiki> mascotte </nowiki>) n'existe pas dans le modèle appelé

Le 40e régiment d'infanterie de ligne (ou 40e RI) est une unité de l’armée française créée en 1598 à partir des bandes du Perche

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Colonels/Chef de brigade[modifier | modifier le code]

insigne de béret d'infanterie

Historique des garnisons, combats et batailles du 40e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Régiment d’infanterie du Soissonais

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

  • 1830 : Une ordonnance du 18 septembre créé le 4e bataillon et porte le régiment, complet, à 3 000 hommes[3].
Officier du 40e RI.

Second Empire[modifier | modifier le code]

1871 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Casernement en 1914 : Nîmes, Alès, Uzès, à la 59e brigade d'infanterie, 30e division d'infanterie, 15e corps d'armée.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Formée le 24 août 1939 sous le nom de 40e demi-brigade alpine de forteresse (DBAF) ; compos" des 75e, 85e et 95e bataillons alpins de forteresse (BAF) et affecté au secteur fortifié des Alpes-Maritimes.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4] :

40e régiment d'infanterie de ligne - drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Pas de citations au régiment
(citations à certaines compagnies et sections).

Devise[modifier | modifier le code]

Je meurs ou je m'accroche

Personnalités ayant servi au 40e RI[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annuaire militaire de France pour l'année 1821 page 268
  2. René Favier, « Soudard des champs, soldat des villes », in L’Alpe, Citadelles d’altitude, no 37, juin 2007, p. 25
  3. Histoire de l'infanterie en France de Victor Louis Jean François Belhomme Vol 5 page 151
  4. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).

Voir Historique du 40e Régiment d'infanterie de ligne par Emile Coste - sous lieutenant au 40° régiment d'Infanterie - Paris Georges Chamerot, Imprimeur-Éditeur - 1887

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]