410e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

410e Régiment d'Infanterie
Création 1915
Pays Drapeau de la France France
Branche Terre
Type Régiment d'Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Verdun 1916
LES MONTS 1917
L'AISNE 1918
SOMME-PY 1918
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles
1917 - Chemin des Dames
1918 - 2e Bataille de la Marne
Décorations Croix de guerre 1914-1918
3 citations à l'ordre de l'armée

Le 410e régiment d'infanterie (410e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1915 avec des blessés guéris et des jeunes soldats de la classe 1915 provenant principalement du dépôts de la 10e région militaire (Rennes).

Le 410e régiment d'infanterie est un régiment d'infanterie constitué en 1915 et qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, brodées en lettres d'or, les inscriptions[1] :

Il obtient la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918 le 3 septembre 1918.

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 avec trois citations à l'ordre de l'armée.

Historique des garnisons, combats et batailles du 410e RI[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectations:

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

L'attaque du 16 avril 1917 se déclencha à 6 heures, des deux côtés du canal, sur les remblais de défense appelé en termes militaire « Les Cavaliers-de Courcy ». Le 410e, encadré à droite par le 403e R.I. et à gauche par le 1er régiment spécial Russe, pénétra comme un coin dans les lignes ennemies, et pendant 7 jours il repoussa de multiples attaques, tout en augmentant constamment ses gains. Les fameux « Cavaliers-de-Courcy » tombaient aux premières heures de l'action, et, réalisant une progression de 2 km. 500 en profondeur, le régiment faisait à l'ennemi environ 450 prisonniers, dont 5 officiers, et lui prenait un matériel considérable, 1 canon, 11 lance-bombe, 12 mitrailleuses.

La brillante conduite du régiment lui valut sa première citation à l'ordre de l'armée.

Le 17 juin, le lendemain d'une chaude alerte, son drapeau venait saluer le Président de la République de passage à Reims. Et le 14 juillet 1917 dans le village de Noyon, reconquis et libéré, le général Pétain y épinglait la croix de guerre avec palme[2].

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 410e RI[modifier | modifier le code]

  • Louis Savidan (1895-1941)
  • Corentin-Jean Carré (1900-1918), né au Faouët (Morbihan) ; l'un des plus jeunes engagés français (28 avril 1915). Mort de ses blessures à l'hôpital de Souilly, Meuse, le 18 mars 1918, il était adjudant pilote au 410e RI
  • Francois Le Picart (1896-?)

chtimiste.jexiste.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Service Historique de la Défense, Décision No 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007
  2. 410e Régt d'infanterie, Monographie sommaire du régiment pendant la guerre 1914-1918, Paris, Henri Charle-Lavauzelle, Éditeur militaire, 124, Bd Saint-Germain, 124, 1920

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]