6e régiment du matériel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 6e régiment.
6e régiment du matériel
Image illustrative de l'article 6e régiment du matériel
Insigne du régiment.

Création 1er juillet 1985
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment du matériel
Rôle Soutien maintenance des formations rattachées en France comme à l'étranger en opérations.
Effectif 1 100
Fait partie de Commandement de la maintenance des forces
Garnison Besançon
Gresswiller
Woippy
Surnom « Le 6 »
Devise Seu pacem seu bella gero
Je sers dans la paix comme dans la guerre
Commandant Lieutenant-colonel (TA) Vincent Monfrin

Le 6e régiment du matériel (6e RMAT) est un régiment de soutien de l'armée de terre française. Appartenant à l'Arme du Matériel, c'est un régiment constamment déployé sur l'ensemble des théâtres d'opérations de l'armée française.

Le 6e régiment du matériel est le pilier de la maintenance opérationnelle des équipements de près d'un quart de l'armée de terre. Composé de militaires à la fois combattants et techniciens (spécialisés en mécanique, en armement, en optique, dans le domaine des approvisionnements etc.), chacun des soldats du régiment possède ces deux "casquettes", ce métier double particulièrement exigeant : militaire et technicien.

Le régiment est capable d'accueillir et de soutenir les systèmes d'armes de l'armée de Terre à la pointe de la technologie. Le 6e Régiment du Matériel dispose notamment de compétences uniques pour assurer le soutien des matériels de hautes technologies tels que les engins de déminage (véhicules Buffalo et Arravis) particulièrement nécessaires en bande sahélo-saharienne ; le Lance-Roquette Unitaire (véhicule LRU) qui a été déployé au Mali ; les équipements en guerre électronique (écoute, brouillage etc.) ; ou encore le système FELIN (Fantassin à Equipements et Liaison INtégrés).

Les militaires du 6e régiment du matériel, à la fois combattants aguerris et mécaniciens éprouvés, et son personnel civil assurent donc la maintenance des équipements des régiments en métropole et en opérations extérieures, en atelier comme dans les conditions les plus rustiques.

Depuis le début des années 1990, le régiment a été engagé - en régiment constitué ou avec ses compagnies - dans toutes les opérations extérieures de l'armée de Terre : ex-Yougoslavie, Tchad, Kosovo, Djibouti, Irak, Liban, Côte d'Ivoire, République Centrafricaine, Afghanistan et Mali. Les militaires du régiment patrouillent également au coeur des villes françaises dans le cadre de l'opération Sentinelle.

Composition[modifier | modifier le code]

Le 6e régiment du matériel est composé d'une portion centrale à Besançon, d'un détachement à Gresswiller en Alsace et d'un autre à Woippy, près de Metz, en Lorraine. Il fait partie du commandement de la maintenance des forces.

Le régiment est composé de dix compagnies projetables : 1 compagnie de commandement et de liaison ; 5 compagnies de maintenance mobilité terrestre ; 1 compagnie de maintenance électronique d'armement ; 1 compagnie multitechnique ; 1 compagnie d'approvisionnements et 1 compagnie de réserve.

Le 6e régiment du matériel compte près de 1100 personnes réparties en deux tiers de militaires, à la fois combattants et techniciens, et d'un tiers de civils assurant une "base arrière" et une continuité des activités techniques en métropole lors des nombreuses et récurrentes projections du personnel militaire à l'étranger.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du "6" trouve ses racines en Afrique du Nord avec "l'Armée B" du Général de Lattre de Tassigny. Les formations d'origines du 6e RMAT connaissent beaucoup de transformations durant la Seconde Guerre mondiale puis les guerres de décolonisation (Indochine puis Algérie). Les unités dont descend le 6e régiment du matériel sont au nombre de quatre : le 52e Groupement de Réparation du Matériel (52 GRM) ; la 608e Compagnie Magasin (608 CM) ; le 202e Groupement de Réparation du Matériel de Corps d'Armée (202 GRMCA) ; et le 753e Groupement Munitions (753 GMu).

1er Juillet 1985 : création du 6e RMAT à Rastatt en Allemagne. En 1999, le régiment s'implante ensuite à Phalsbourg avant de se stabiliser sur Besançon (25) et Gresswiller (67). Il intègre ainsi plusieurs unités (7e RCS, 15e BSMAT, ETAMAT de Besançon et ETAMAT de Gresswiller).

A l'été 2017, le détachement de Woippy (57) - auparavant rattaché au 8e régiment du matériel - rejoint le 6e RMAT[1]. Le régiment compte désormais plus de 1000 personnes avec 800 militaires et 300 civils qui sont donc répartis en dix compagnies organisées à travers trois sites.

Le 6e régiment du matériel, toujours engagé en opérations, s'est récemment distingué a plusieurs reprises. Projeté pendant six mois fin 2012 en Afghanistan, il a réalisé le désengagement des emprises françaises de Kapisa et de Surobi en soutenant les dernières unités combattantes du théâtre d'opérations. De fin janvier à mai 2017, il a armé le bataillon logistique "Jura" assurant le soutien des forces françaises engagées au Mali au sein de l'opération Barkhane.

Particularités[modifier | modifier le code]

Le 6e régiment du matériel a défilé sur les Champs Elysées le 14 juillet 2017. Il y avait plus de dix années que le régiment n'avait pas été mis à l'honneur sur "la plus belle avenue du monde". De surcroît, les deux tiers des défilants revenaient depuis un mois du Mali. En effet, son chef de corps et ses capitaines commandants de compagnies étaient encore, quelques semaines auparavant, en opérations dans le désert malien.

Le 6e régiment du matériel est également le seul régiment à être jumelé avec un département français : le Jura. Et bien que cela soit plus classique, chacune des dix compagnies du régiment est jumelée avec une commune voisine. Ces jumelages permettent de renforcer l'action des forces armées dans un contexte sécuritaire sensible et de favoriser le lien Armée-Nation.

Chefs de Corps[modifier | modifier le code]

  • Depuis le mois de juin 2016 : Lcl (TA) Monfrin V.
  • 2014-2016 : Col Faudais S.
  • 2011-2014 : Col Gasançon C.
  • 2009-2011 : Col Barloy D.
  • 2007-2009 : Col Laval E.
  • 2005-2007 : Col Calas S.
  • 2003-2005 : Col Muller D.
  • 2001-2003 : Col Dick J.L.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le détachement de Woippy sous l’autorité du 6e RMat de Besançon », article du Républicain Lorrain du 17 juillet 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]