267e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

267e Régiment d'Infanterie
Création août 1914
Dissolution 1917
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
L'AISNE 1914
Verdun 1916-1917
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles Bataille du Chemin des Dames
Bataille de Verdun

Le 267e régiment d'infanterie (267e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 67e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

1914 : Création du 267e Régiment d'Infanterie

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Historique des garnisons, combats et batailles du 267e RI[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 267e RI était un régiment de réserve rattaché au 67e Régiment d'Infanterie — il reprend sa numérotation dans la série 200 — avec pour points communs le lieu de recrutement et de garnison. En 1914, année de sa création, il est en casernement à Soissons, dans l'Aisne. Composé de deux bataillons, il appartient alors à la 69e division d'infanterie (général Legros) de la 5e Armée du général Franchet d'Esperey.

Durant le conflit, il fait partie du front défensif qui couvre l'aile gauche de l'armée française.

1914[modifier | modifier le code]

En 1914, il participe à plusieurs batailles dans l'Aisne (Soire-sur-Sambre le 22 août, Guise les 28 et 29 août) qui couvrent la retraite des 3e et 4e armée, devant l'offensive allemande qui traverse la Belgique.

Début novembre, on le retrouve à Soupir, entre Laon et Soissons, lorsque les troupes allemandes entament la course à la mer afin de déborder l'armée française par l'ouest.

1915[modifier | modifier le code]

En 1915, il est sur le Chemin des Dames, à Cys-la-Commune.

1916[modifier | modifier le code]

L'année suivante, le 267e est engagé dans la bataille de Verdun. Il se trouve sur le Mort-Homme entre le 11 avril et le 3 juin. En , on lui adjoint un troisième bataillon, issu du 254e régiment d'infanterie.

1917[modifier | modifier le code]

Le , il participe à l'attaque sur Berry-au-Bac, dans l'Aisne, puis aux opérations qui ont permis le dégagement de Verdun à Bois-le-Chaume, le 8 septembre.

Exsangue, le 267e est, comme beaucoup d'autres régiments, dissous quelques jours plus tard.

1918[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Batailles inscrites sur le drapeau[1] :

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 267e RI[modifier | modifier le code]

liens[modifier | modifier le code]

sources[modifier | modifier le code]

  1. Service Historique de la Défense, Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007