Commandement des forces terrestres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
CFT
Image illustrative de l'article Commandement des forces terrestres
Insigne du CFT

Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Etat-Major
Garnison Lille
Ancienne dénomination CFAT

Le commandement des forces terrestres est une composante de l'armée de terre française, relevant directement du chef d'état-major de l'armée de terre.

Description[modifier | modifier le code]

Ce commandement a d'abord reçu le nom de commandement de la force d'action terrestre (CFAT) jusqu'en 2008. Créé et installé à Lille le , il constitue le plus haut niveau de commandement pour les forces de l'armée de terre. Il est chargé de la mise en place des forces terrestres[1]. Son effectif passe de 600 à 300 militaires en 2016[2].

Il a reçu son appellation actuelle par un arrêté du 12 novembre 2008.

Lui sont subordonnés, avant la mise en œuvre en 2016 du plan Au contact, cinq états-majors de force, dont le corps de réaction rapide France (CRR-Fr), également situé à Lille, et plusieurs brigades de l'armée de terre :

En outre lui est rattaché le Commandement des centres de préparation des forces.

Il est commandé par le général de corps d'armée Arnaud Sainte-Claire Deville depuis le .

Missions[modifier | modifier le code]

Organisme rattaché à l'état-major de l'armée de terre :

  • Il organise et conduit la mise sur pied des forces de l'armée de terre désignées pour une opération (OPEX).
  • Pour l'entraînement des forces, il conçoit, organise, conduit et contrôle les activités d'entraînement des forces de l'armée de terre dans un cadre national et multinational.
  • Il met sur pied les noyaux d'états-majors pour des opérations de maîtrise de la violence ou de coercition de force dans un contexte national ou multinational.
  • Il est un « réservoir » d'experts capable de renforcer des états-majors en opérations extérieurs (OPEX).

Généraux commandant le CFT[modifier | modifier le code]

Le général Bertrand Clément-Bollée, commandant des forces terrestres de 2012 à 2014.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]