HK416

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
HK416
Image illustrative de l'article HK416
HK416N de l'armée norvégienne.
Présentation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type Fusil d'assaut
Munitions 5,56 × 45 mm OTAN
Fabricant Heckler & Koch
Période d'utilisation depuis 2005
Durée de service depuis 2005
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 3,02 kg (D10RS)
3,490 kg (D14.5RS)
3,560 kg (D16.5RS)
3,855 kg (D20RS)
Longueur(s) Crosse dépliée :
781 mm (D10RS)
881 mm (D14.5RS)
933 mm (D16.5RS)
1 017 mm (D20RS)
Longueur du canon 264 mm (D10RS)
368 mm (D14.5RS)
419 mm (D16.5RS)
505 mm (D20RS)
Caractéristiques techniques
Mode d'action Rechargement par emprunt de gaz avec court recul du piston , tête de culasse rotative, Verrou rotatif
Portée pratique 300 m
Cadence de tir 700−900 coups/min (HK416)
850 coups/min (HK416A5)
Vitesse initiale 788 m/s (D10RS)
882 m/s (D14.5RS)
890 m/s (D16.5RS)
917 m/s (D20RS)
Capacité 20 ou 30 cartouches
Variantes D10RS
D14.5RS
D16.5RS
D20RS
HK416C
MR223
HK417

Le HK416 est un fusil d'assaut de la firme allemande Heckler & Koch, une version améliorée de la carabine M4.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'arme devait être nommée HKM4, mais le nom fut changé en raison d'un recours en justice de la firme Colt's Manufacturing Company, qui s'estimait détentrice des droits commerciaux du M4, et un arrangement à l'amiable a été convenu. Néanmoins, par la suite, Colt a été débouté lors d'un procès intenté par Bushmaster pour les mêmes raisons ; M4 a été reconnu comme un terme générique par la justice américaine.

Le terme HK416 est issu du système de référencement interne de Heckler & Koch États-Unis.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le système de piston à emprunt de gaz du HK416 est similaire à celui équipant déjà les fusils HK G36 et remplace le système à emprunt de gaz direct utilisé par les M4 et M16. Ce système a été repris de l'AR-18 d'Eugene Stoner et « amélioré ». Il est produit avec un acier français provenant de l’entreprise Aubert et Duval conçu sur le site de Les Ancizes-Comps[1].

Le HK416 est uniquement disponible pour les agences gouvernementales et les organisations militaires. Il peut être acheté en tant qu'arme complète ou bien en tant que kit comprenant le boitier de culasse supérieur pour la conversion d'une arme de la famille Colt M4/M16. Il n'est jusqu'à présent pas destiné à la vente aux civils, ce rôle étant dévolu au récent MR223 qui en est étroitement dérivé.

Caractéristiques notables (différences avec la carabine M4)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Colt M4.
  • Piston à système d'emprunt de gaz à court recul :
    • Aucun retour direct de gaz dans le boitier de culasse ;
    • Le boitier de culasse et la culasse ne chauffent pas ;
    • Moins de nettoyage nécessaire (aucun résidu de combustion de poudre, aucun encrassement dû aux gaz de combustion) ;
    • Système d'amortissement amélioré ;
    • Le système par canule du M4, interférant mécaniquement moins avec le canon que le système par piston, favorise la précision du M4 ;
  • Chargeur en acier amélioré :
    • Alimentation, fiabilité, durée de vie et de service améliorées ;
    • Canon, culasse, verrou de culasse et course corrigés ;
  • Amortisseur, extracteur et ressort corrigés :

Évolution[modifier | modifier le code]

Le HK 417 est un modèle fondé sur le HK416 mais conçu pour utiliser une munition de calibre 7,62 x 51 mm OTAN. Équipé d'un chargeur en polymères d'une capacité de 20 cartouches, il est par ailleurs d'apparence et de manipulation similaires.

Le MR223 (appelé MR556 sur le marché nord-américain) est la version civile du HK416. Il est équipé d'un canon de 16,5 pouces et ne fonctionne qu'en mode semi-automatique. Le déplacement de l'axe postérieur de verrouillage de la carcasse interdit le remplacement de la carcasse inférieure par un modèle capable de tirer en rafale.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

HK416 aux mains d'un soldat du 101e Airborne lors d'un raid en 2006 à Samaria, Irak.
L'US Army était alors en phase du test en vue d'une possible adoption du HK416.
Un soldat norvégien en Afghanistan, armé d'un HK416N.
Un fusil D10RS en service chez les commandos polonais du GROM lors d'une démonstration aux médias en mai 2011.
  • Drapeau de l'Albanie Albanie : Le HK416 est utilisé en Albanie par les forces spéciales[2].
  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne : Le HK416 est utilisé par les unités spéciales GSG9 et KSK.
  • Drapeau du Canada Canada : Le GTI (Groupe tactique d'intervention) de la ville de Longueuil, le GTI de la ville de Laval ainsi que le GTI de la Sûreté du Québec, de la ville de Québec (Québec)[3] utilisent le HK416. Il semblerait que les HK 416 du GTI (Québec) soient équipés de deux viseurs : un red dot pour les engagements à courte distance et un viseur ACOG pour les engagements à plus longue distance. Une lampe Surefire est attachée sur le rail latéral droit[3].
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : L'arme a déjà été testée par les forces armées américaines qui envisageaient d'en faire leur nouveau fusil d'assaut en remplacement du projet XM8. Il est aussi testé ou en service dans certaines unités de police. Plusieurs unités des forces spéciales de l'armée américaine utilisent le HK416. La Delta Force utilise exclusivement le HK416 depuis 2006 en remplacement des Colt M4. Sa fiabilité a été la principale raison du passage au HK416 pour les forces spéciales américaines. Seules certaines unités d'élite ont eu l'autorisation d'utiliser des HK416 malgré le fait que l'armée américaine soit sous contrat avec Colt. Il est également très utilisé au sein du DEVGRU notamment avec un canon de 25 cm et un viseur point rouge EOTech doublé d'un grossissement 3x, ainsi que d'un canon long de 35 cm avec un silencieux et une lunette de visée nocturne 2,5x10[4]. Le HK416 est toutefois présent depuis 2011 au sein de l'USMC sous la dénomination M27 IAR, dans le rôle de fusil d'appui en remplacement de certaines M249 SAW.
  • Drapeau de la France France : Le HK416 est actuellement le fusil réglementaire dans une majorité des unités des forces spéciales. Il est devenu réglementaire dans la BFST, dans les CPA, au GIGN[5],[6] ainsi que dans les commandos marine. Il est choisi en 2017 pour succéder au FAMAS comme arme réglementaire des armées françaises ; la commande porte sur 102 000 armes[7].
  • Drapeau de l'Indonésie Indonésie : Le Detasemen Jala Mengkara (Denjaka (en)) est équipé du HK416.
  • Drapeau de la Norvège Norvège : Le 11 avril 2007, le ministère de la défense norvégienne a signé un contrat d'une commande initiale de 8 200 fusils en vue de devenir le nouveau fusil réglementaire des forces armées. Le HK416 va remplacer l'AG-3 qui était utilisé depuis 1967. Le nouveau fusil a été légèrement modifié avec une crosse et une poignée différentes. Ce contrat inclut également l'achat de 6 500 pistolets mitrailleurs MP7. La livraison a commencé en mars 2008 et les fusils sont distribués aux premiers soldats fin 2008[8] à hauteur de 40 000 fusils.
  • Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas : Les forces spéciales néerlandaises Korps Commandotroepen (nl) ont sélectionné le HK416 après plusieurs tests de différents fusils d'assaut pour remplacer leur carabine Diemaco C8. L'arme a été aperçue sur plusieurs photos lors de la journée de recrutement. Le HK416 est, depuis 2008, le fusil d'assaut réglementaire de l'unité.
  • Drapeau de la Pologne Pologne : Forces armées polonaises, forces spéciales polonaises (pl), GROM, JW Komandosów, JW Agat (pl). Les variantes D10RS, D14.5RS, D16.5RS & lance-grenades AG-C/EGLM.
  • Drapeau de la Turquie Turquie : Les forces armées turques envisagent d'adopter une version du HK416 produite en coopération avec Heckler & Koch, appelée Mehmetçik-1. La fabrique d'armes turque MKEK a produit un peu plus de 9 000 Mehmetçik-1 pour tests et évaluations qui à l'issue ce sont révélés en dessous des besoins de l'armée turque. L'armée turque envisageait de remplacer tous ses fusils Heckler & Koch G3 par les Mehmetçik-1 en 2012. La production devait porter sur approximativement 500 000 fusils. Par la suite MKEK a développé un fusil d'assaut inspiré du HK417 le MPT-76.

En service dans l'Armée française : le HK 416F[modifier | modifier le code]

En France, en 2015 et 2016, les tests de la Direction générale de l'Armement (DGA) opposent le HK 416A5 aux Beretta ARX 160, FN Herstal SCAR-L, HS Product VHS et sig. Le , la DGA annonce que le HK 416F (adapté du HK416A5) remplacera le FAMAS au sein des forces armées françaises[9],[10],[5], à raison de 102 000 exemplaires livrables à partir de 2017[11] sur une période de 14 ans, dans le cadre du programme sur l'arme individuelle future (AIF).

L'arme est un modèle spécifique à l'Armée Française mélangeant des éléments du HK416 standard (ensemble culasse/canon + garnitures en polymères) et du HK416 A5 (action à sécurité ambidextre + bloc d'emprunt des gaz). Le HK 416F est décliné en :

  • HK 416F-S (pour standard) avec canon de 37 cm pour une longueur comprise entre 83 et 93 cm et une masse de 4 kg (avec chargeur vide) ;
  • HK 416F-C (pour court) avec canon de 29 cm pour une longueur comprise entre 74 et 84 cm et une masse de 3,7 kg (avec chargeur vide).

La production totale pouvant aller jusqu'à 120 000 armes, l'armée de terre prévoit en mars 2017 d'en percevoir 93 080, dont 38 500 HK 416F-S et 55 000 HK 416F-C, livrables sur une période de 15 ans[7],[12].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le HK416 apparaît dans les jeux vidéo suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Commission de la défense nationale et des forces armées Mercredi 12 octobre 2016 Séance de 16 heures 30 Compte rendu n° 8 », sur Assemblée nationale, (consulté le 12 novembre 2016).
  2. (en) « ALMEX 2011 Balkan & Southeastern Europe Defence Market », sur le site http://www.armyrecognition.com, 23 août 2011 (consulté le 21 septembre 2015).
  3. a et b « Val-Bélair : un forcené maîtrisé par les policiers », David Rémillard, La Presse.ca (consulté le 21 septembre 2015).
  4. Mark Owen : « Ce jour-là, au cœur du commando qui a tué Ben Laden » (VO : No Easy Day).
  5. a et b Le remplacement du FAMAS est bien en route.
  6. RAIDS, numéro 316, page 12.
  7. a et b Philippe Chapleau, « Quand HK communique sur le choix de son fusil par la DGA< », sur Ouest-France (consulté le 2 octobre 2016).
  8. « Histoire du Hk416 », sur le site http://www.020mag.com (consulté le 21 septembre 2015).
  9. « Marché de l'AIF : le HK416 remplace le FAMAS de l'armée française », sur MyWelkit.com, (consulté le 11 septembre 2016).
  10. « L'armée française se dote de nouveaux fusils d'assaut », sur Le Figaro.fr (consulté le 23 septembre 2016).
  11. « Armée française : Le Famas remplacé par un HK 416 allemand dès 2017 ? », 20minutes.fr, 9 septembre 2016.
  12. « http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/bienvenue-au-hk-416-f », (consulté le 23 mars 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]