Commandement du renseignement (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Commandement du renseignement
Création 2016
Pays Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de la France France
Branche Renseignement
Type Commandement spécialisé
Effectif 4 300 militaires (en 2 016)
Fait partie de Commandement des forces terrestres
Garnison Strasbourg
Surnom COM RENS
Commandant Général Éric Maury (2016)

Le commandement du renseignement (COM RENS) est une unité militaire de l'Armée de terre française.

C'est l'un des quatre commandements spécialisés subordonnés au commandement des forces terrestres.

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce commandement, de niveau divisionnaire, est créé le 1er juillet 2016 dans le cadre du plan de réorganisation de l'Armée de terre nommé « Au contact »[1]. Il succède à la brigade de renseignement[2].

Le commandement du renseignement est basé à Strasbourg, où se trouve déjà le centre de formation interarmées au renseignement (CFIAR) dépendant de la direction du Renseignement militaire[3]. Il occupe la caserne Turenne au no 42 rue Lauth. À terme, son état-major comptera 350 militaires[4].

Il participe au défilé militaire du 14 juillet 2016.

Une cérémonie, regroupant environ 400 militaires, est organisée place de la République à Strasbourg le 28 septembre 2016 pour célébrer la création du commandement du renseignement[5].

Un centre du renseignement terre (CRT) sera également créé à Strasbourg en 2017. Il sera pleinement opérationnel en 2019[6].

Composition[modifier | modifier le code]

Régiments Abréviation Localisation
2e régiment de hussards 2e RH Haguenau
28e groupe géographique 28e GG Haguenau
44e régiment de transmissions 44e RT Mutzig
54e régiment de transmissions 54e RT Haguenau
61e régiment d'artillerie 61e RA Chaumont
785e compagnie de guerre électronique 785e CGE Rennes
Centre d'enseignement et d'entrainement du renseignement de l'Armée de terre CEERAT Saumur
Centre interarmées des actions sur l'environnement CIAE Lyon
Centre de formation initiale des militaires du rang de Bitche CFIM Bitche Bitche

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le commandement à Strasbourg », sur dna.fr, (consulté le 17 janvier 2016)
  2. « Sur de nombreux fronts », article des DNA du 9 janvier 2016.
  3. « Du mouvement dans les armées : une dissolution à Douai, des créations à Lille et la renaissance de la 13e DBLE », La Voix du Nord, (consulté le 17 janvier 2016)
  4. « L'engagement alsacien », article des DNA du 14 juillet 2016.
  5. « Strasbourg : cérémonie de création du Commandement du renseignement », article des DNA du 29 septembre 2016.
  6. « Le nouvel état-major s’installe à Strasbourg », article des DNA du 27 septembre 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]