108e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
108e régiment d’infanterie
Image illustrative de l'article 108e régiment d'infanterie
insigne régimentaire du 108e RI du (108e RIA « 1940 »)
insigne régimentaire du 108e RI du (108e RIA « 1940 »)

Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Hohenlinden 1800
Austerlitz 1805
Auerstaedt 1806
La Moskowa 1812
Vitry 1914
Artois 1915
Italie 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Campagne de Russie
Première Guerre mondiale
Fourragères aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes
insigne de béret d'infanterie

Le 108e régiment d'infanterie de ligne (108e RI) est un régiment de l'armée française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1772 : création du régiment de l'Île-de-France
  • 1792 : devient le 108e régiment d'infanterie
  • 1795 : 108e demi-brigade de bataille, formée à partir des unités suivantes :
  • 1796 : 108e demi-brigade d'infanterie de Ligne, formé à partir des unités suivantes :
  • 1803 : 108e régiment d'infanterie de ligne

Colonels / Chef de brigade[modifier | modifier le code]

(*) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de brigade. (**) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de division.

Colonels tués ou blessés en commandant le régiment pendant cette période :

  • Chef de brigade Marcognet : blessé le 3 décembre 1800
  • Colonel Higonet : tué le 14 juin 1806
  • Colonel Rottembourg : blessé le 6 juillet 1809
  • Colonel Achard : blessé le 23 juillet 1812 (bataille de Moguilev) et le 7 septembre 1812 (Borodino)
  • Colonel Higonet : blessé les 16 et 18 juin 1815

Historique des garnisons, combats et batailles du 108e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

Officiers tués et blessés pendant qu'ils servaient dans le 108e régiment d'infanterie (entre 1804-1815) :

Second Empire[modifier | modifier le code]

1871 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Casernement en 1914 : Bergerac, 47e brigade d'infanterie, 24e division d'infanterie, 12e corps d'armée.
Affecté à la 24e division d'infanterie d'août 1914 à novembre 1918

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Formé le 1er juin 1940 à partir du GU 14 (XXIe bns de la 2e DBCA (demi-brigade de chasseurs alpins), du 141e RIA, et 3e RIA), affectation à la 235e division légère d'infanterie. Région militaire, centre mobilisateur d'infanterie 147.

Drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes [2] :

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 avec deux citations à l'ordre de l'arméeCroix de guerre 1914-1918 française.jpg.

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 108e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LH/2617/80
  2. Décision n° 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n° 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]