275e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

275e Régiment d'Infanterie
Création août 1914
Dissolution juin 1916
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
LORRAINE 1914
FLIREY 1914
Guerres Première Guerre mondiale

Le 275e régiment d'infanterie (275e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 75e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  •  : 275e Régiment d'Infanterie[1]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • mobilisation -  : lieutenant colonel Rousson,
  • -  : lieutenant colonel Lagier,
  • - (dissolution) : lieutenant colonel Gardin

Drapeau[modifier | modifier le code]

Batailles inscrites sur le drapeau[2]

Décorations décernées au régiment

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectations[modifier | modifier le code]

64e Division d'Infanterie d' à

Historique[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

  • Création du régiment le à Romans-sur-Isère. Le régiment ne comporte que 2 bataillons : le 5e avec 4 compagnies (17e, 18e, 19e, 20e) et le 6e avec aussi 4 compagnies (21e, 22e, 23e, 24e). Il est composé de 36 officiers, 104 sous officiers, 2 122 caporaux et soldats sous le commandement du lieutenant-colonel Rousson.
  • Regroupement des réservistes à Romans-sur-Isère jusqu'au , puis reprise de l'instruction militaire jusqu'au dans la région d'Embrun.
  • Le le régiment part pour le front à l'est de Nancy, il participe aux combats de Lorraine avec la 64e Division d'Infanterie le à Mont-sur-Meurthe, puis le à Champenoux.
  • À la suite de la percée allemande sur Saint-Mihiel, le régiment est envoyé en Woëvre. il combat le à Rambucourt et les 29 et 30 à Beaumont avec de nombreuses pertes.
  • Du 12 au le régiment combat à Flirey.
  • À partir du alternance de montées au front pour un bataillon et stationnement à l'arrière de l'autre.

1915[modifier | modifier le code]

  • le le lieutenant-colonel Lagier remplace le lieutenant-colonel Rousson.
  • Du 5 au le régiment participe à diverses attaques autour de Flirey, ceci sans grands résultats malgré de nombreux tués et blessés.
  • Le le régiment est cité à l'ordre de la brigade.
  • Le 1er octobre le régiment part en Champagne. il s'installe à la ferme Navarin près de Souain. Il y reste jusqu'au . Il est alors dirigé dans la banlieue de Toul où l'instruction est reprise.

1916[modifier | modifier le code]

  • Le retour aux tranchées devant Flirey.
  • Le le lieutenant-colonel Gardin remplace le lieutenant-colonel Lagier.
  • Le le régiment quitte Flirey pour le sud-est de Nancy.
  • Le régiment est dissous le , le 5e bataillon et la 1re compagnie de mitrailleuses passent au 261e RI, le 6e bataillon et la 2e compagnie de mitrailleuses passent au 340e RI.

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

(*) Bataille portée au drapeau du régiment. le sergent Rochas Joseph-Leon-Henry-Simon cité à l'ordre de l'armée pour acte de bravoure à l'ennemi et décoré de la médaille militaire. Tombé à l'ennemi le a Flirey.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 275e RI[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. JMO 275e RI
  2. Service Historique de la Défense, Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007