213e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

213e Régiment d'Infanterie
Création 2 août 1914
Dissolution 26 septembre 1917
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Alsace 1914
L'Aisne 1917
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Bataille de France

Le 213e régiment d'infanterie (213e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 13e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 4 août 1914 : formation du 213e Régiment d'Infanterie
  • 24 ou 26 septembre 1917 : dissolution du régiment[1],[2].
  • 11 septembre 1939 : nouvelle création du régiment.
  • Fin mai 1940 : Le régiment devient le 135e RI.

Historique des garnisons, combats et batailles[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Constitution du régiment[modifier | modifier le code]

Au moment où il quitte Nevers le 13 août 1914, le régiment est constitué d'un état-majors, d'une compagnie hors rang et de 2 bataillons à 4 compagnies chacun. Les bataillons sont numérotés 5 et 6 et les compagnies de 17 à 24. Ils prennent la suite des bataillons du 13e RI en laissant un espace dans la numérotation pour un éventuel 4e bataillon à 4 compagnies au 13e RI. Les 2 243 hommes du régiment sont répartis de la façon suivante :

Tableau des effectifs du 213e RI
Officiers Sous-officiers Caporaux Troupe
État-major et CHR 9 15 13 117
5e bataillon 2 1 + (*) (*) (*)
- 17e compagnie 4 19 20 225
- 18e compagnie 3 16 18 218
- 19e compagnie 3 16 18 213
- 20e compagnie 3 16 18 220
6e bataillon 3 (**) (**) (**)
- 21e compagnie 3 21 19 226
- 22e compagnie 3 17 19 229
- 23e compagnie 3 16 16 222
- 24e compagnie 3 17 19 220
Totaux 39 154 160 1 890

Nota : (*) effectifs compris dans la 17e compagnie (**) effectifs compris dans la 21e compagnie

Affectations successives[modifier | modifier le code]

À l'entrée en guerre, le 213e RI est formé à Nevers dau sein de la 8e région militaire. Régiment de réserve issu du 13e RI, sa mobilisation se déroule du 4 au 8 août 1914[3]. À sa création il est intégré à la 116e brigade d'infanterie (213e, 285e et 295e RI) elle-même subordonnée à la 58e division d'infanterie.

Le 4 octobre 1914, la 58e DI est remaniée et quitte le secteur des Vosges en laissant sur place sa 115e brigade qui comprend désormais le 213e RI. Ce dernier a été remplacé par le 256e RI au sein de la 116e brigade. Le 10 octobre 1914, la 115e brigade est rattachée à la 66e division d'infanterie. Le 213e RI est alors affecté au secteur de Cornimont avec les 15e et 68e bataillons de chasseurs à pied[4].

À partir du 21 mars 1916, alors qu'il cantonne à Malmerspach et qu'il vient de se voir adjoindre une seconde compagnie de mitrailleuses, le régiment est affecté à la 157e DI[5].

La 157e division étant reformée sur le type "division à 9 bataillons", le 213e RI rejoint la 164e DI le 18 novembre 1916[6] de formation récente[7]. Le 213e RI est dissous le 24 septembre 1917 et est remplacé par le 133e RI au sein de la division qui passe ainsi à 10 bataillons.

Année 1914[modifier | modifier le code]

Opération en Alsace et en Lorraine (Combats de Thann en septembre 1914 et d'Aspach-le-Haut le 1er décembre).

Année 1915[modifier | modifier le code]

Début 1915, le régiment était stationné sur les observatoires des Hautes Vosges méridionales, et tenait en particulier le Wolfskopf, sommet de 785 m dominant la vallée de Wattwiller, la première ligne allemande tenant le sommet voisin du Hirtzenstein (ou Hirtzstein) lié à la défense allemande de l'Hartmannswillerkopf, à 2 000 m au Nord-Est du Wolfskopf.

Année 1916[modifier | modifier le code]

Bataille de la Somme

Année 1917[modifier | modifier le code]

  • Aisne...
  • 2 au 5 juin - Repos à Fismes et nettoyage de la ville.
  • 19 août - Installation à Betheny (Nord de Reims)
  • Le régiment est dissout le 26 septembre 1917.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Formé le 11 septembre 1939 dans le secteur de Cosne, le 213e RI est commandé par le lieutenant-colonel Labarthe. Il appartient à la 55e division d'infanterie (Xe corps d'armée - 2e armée) qui défend, le 10 mai 1940, le sous-secteur de Sedan (secteur fortifié de Montmédy). Lorsque la 55e DI est dissoute à partir du 18 mai 1940, le 213e RI, complété par des éléments du 295e RI, devient le 135e RI de la nouvelle 59e DLI.

Faits d'arme[modifier | modifier le code]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • 9 août - 17 septembre 1914 : colonel Sicre[8].
  • 17 septembre 1914 - 4 janvier 1915 : lieutenant-colonel Frantz[9].
  • 6 janvier - 25 mai 1915 : lieutenant-colonel Sanbourra[10].
  • 25 mai - 21 juin 1915 : lieutenant-colonel Dauvillier[11].
  • 23 juin 1915 - 18 juin 1916 : chef de bataillon puis lieutenant-colonel Delmas[12].
  • 18 juin 1916 - 5 juillet 1916 : chef de bataillon Aubert (assure l'intérim)[13].
  • 5 juillet 1916 - juin 1917 : lieutenant-colonel Flament d'Assigny[14].
  • 20 juillet 1917, le lieutenant-colonel Laucagne, en provenance du 161e RI, prend le commandement du régiment[15].

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • Septembre 1939 : lieutenant-colonel Labarthe

Traditions[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Pas devise connue pour ce régiment.

Drapeau et décorations[modifier | modifier le code]

213e régiment d'infanterie -drapeau.svg

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[16] :

  • Alsace 1914
  • L'Aisne 1917

Le régiment a obtenu 4 citations à l'ordre de la division et 4 autres à l'ordre de l'infanterie divisionnaire (ID).

Chant[modifier | modifier le code]

Pas de chant connu pour ce régiment.

Insigne[modifier | modifier le code]

L'unité ne fut pas dotée d'insigne régimentaire.

Personnages célèbres ayant servi au 213e RI[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le 213e RI est remplacé au sein de la 164e DI par le 133e RI, in JMO de la 164e DI du 8 novembre 1916 au 25 janvier 1919, page 46.
  2. L'Historique succinct du régiment précise, page 7, que les éléments du 213e RI sont envoyés à Verdun pour renforcer les 25e et 26e DI
  3. In JMO du 213e RI du 2 août au 22 septembre 1914, page 4.
  4. In JMO de la 115e brigade d'infanterie du 11 août 1914 au 20 mars 1916, pages 20 et 21.
  5. 210e brigade de la 157e DI du 34e corps d'armée. In JMO du 213e RI du 9 septembre 1915 au 25 octobre 1916, page 27.
  6. In JMO de la 157e DI du 21 octobre au 31 décembre 1916, page 19.
  7. La 164e DI comprend également 9 bataillons provenant de différentes grandes unités : 152e RI (3 bataillons - 81e brigade), 213e RI (2 bataillons - 157e DI), 334e RI (2 bataillons - 134e DI), 41e et 43e BCP (2 bataillons - 81e brigade), in JMO de la 164e DI du 8 novembre 1916 au 25 janvier 1919, page 2.
  8. Le colonel Sicre prend le commandement de la 115e brigade d'infanterie le 17 septembre 1914, In JMO du 213e RI du 2 août au 22 septembre 1914, page 56. Le régiment retrouvera le colonel Sicre lorsqu'il sera intégré à 115e brigade en octobre 1914.
  9. Le lieutenant-colonel Frantz est blessé le 4 janvier et passe successivement son commandement au commandant Cammaret puis au colonel commandant du 359e RI. In JMO du 213e RI du 22 septembre 1914 au 26 janvier 1916, pages 87 à 95.
  10. A cette date, le lieutenant-colonel Sanbourra prend le commandement du 37e RI et est remplacé par le lieutenant-colonel Dauvillier du 24e RIC, In JMO du 213e RI du 26 janvier-9 septembre 1915, page 20.
  11. Le lieutenant-colonel Dauvillier est tué à l'ennemi à 14h15 le 21 juin 1915. In JMO du 213e RI du 26 janvier-9 septembre 1915, page 27.
  12. Le chef de bataillon Delmas était préalablement en poste au 363e RI. In JMO du 213e RI du 26 janvier-9 septembre 1915, page 27.
  13. Évacué pour maladie, le lieutenant colonel Delmas est d'abord remplacé par le chef de bataillon Aubert. In JMO du 213e RI du 9 septembre 1915 au 25 octobre 1916, page 37.
  14. Le lieutenant-colonel d'Assigny prendra finalement le commandement de l'unité le 5 juillet, après que le lieutenant colonel Delmas soit muté au dépôt du 213e RI. In JMO du 213e RI du 9 septembre 1915 au 25 octobre 1916, pages 39 et 40.
  15. Par décision ministérielle du 10 juillet 1917, le lieutenant-colonel d'Assigny est muté au 48e RIT, in JMO du 213e RI du 1er janvier au 18 septembre 1917, pages 33 et 34.
  16. Cf. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe, page 30.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Site mémoire des hommes du ministère de la défense

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]