Germersheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Germersheim
Blason de Germersheim
Héraldique
Drapeau de Germersheim
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Germersheim
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
2
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Marcus Schaile
2010-
Partis au pouvoir CDU
Code postal 76726
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
07 3 34 007
Indicatif téléphonique +49-07274
Immatriculation GER
Démographie
Population 20 588 hab. (2010)
Densité 962 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 00″ Nord 8° 22′ 00″ Est / 49.2167, 8.36667
Altitude 105 m
Superficie 2 140 ha = 21,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Germersheim

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Germersheim
Liens
Site web www.germersheim.eu

Germersheim, prononcé ['gɛrmərshaɪ̯m] en allemand, Germersche en palatin, est une ville du Land allemand de Rhénanie-Palatinat située sur la rive gauche du Rhin. Elle est le chef-lieu de l'arrondissement de Germersheim. La ville comptait 20 906 habitants en 2004.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

La ville se situe sur la rive gauche du Rhin, entre Ludwigshafen/Mannheim et Wörth am Rhein, à environ 15 km au sud de Spire, en face de Philippsburg, qui se situe de l'autre côté du fleuve.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la ville est, comme dans l'ensemble du Palatinat relativement doux (étés chauds, hiver peu neigeux). La température moyenne annuelle est de 10,9 °C. En raison de la présence des montagnes du Palatinat à l'ouest, il pleut relativement rarement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Le site de la ville se situait dans la province de Germanie supérieure à l'époque des Romains.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le nom de Germersheim est cité pour la première fois en l'an 1090, dans la chronique de Sinsheim, sous la forme Germaresheim.

Renaissance[modifier | modifier le code]

La population de Germersheim au début de la Renaissance se réduisait à quelques familles, à la suite de la peste et de la guerre de Trente Ans.

Religion[modifier | modifier le code]

La Réforme a concerné la ville à partir de 1566.

Plan de la ville de Germersheim

Évolution administrative[modifier | modifier le code]

En 1972, Germersheim a fusionné avec Sondernheim.

Évolution de la démographie[modifier | modifier le code]

  • 1925 – 3 308 (sans Sondernheim)
  • 1933 – 3 735 (sans Sondernheim)
  • 1939 – 5 858 (sans Sondernheim)
  • 1994 – 15 876 (sans Sondernheim)

(au 31 décembre)

  • 1998 – 20 210
  • 1999 – 20 200
  • 2000 – 20 134
  • 2001 – 20 506
  • 2002 – 20 542
  • 2003 – 20 748
  • 2004 – 20 906
  • 2005 – 21 534

Politique[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Germersheim se compose de 36 membres, qui ont été élus lors de l'élection municipale du 7 juin 2009.

Répartition des sièges par organisation politique [1]:

  SPD CDU FDP VERTS REP FWG Total
2009 7 16 3 3 2 5 36 sièges
2004 5 16 2 2 3 8 36 sièges

Liste des maires successifs[2][modifier | modifier le code]

  • 1900–1903 : Philipp Heené
  • 1903–1908 : Anton Kleehaas
  • 1908–1911 : Julius Ball
  • 1912–1920 : Jakob Diehl
  • 1921–1931 : Friedrich Schmidt
  • 1931–1933 : Heinrich Reible
  • 1933–1936 ; 1952–1956 : Fritz Wolf
  • 1936–1945 : Otto Angerer
  • 1945  : Jakob Philipp Gutermann
  • 1945–1952 : August Ebinger
  • 1956–1981 : Siegfried Jantzer
  • 1982–2002 : Benno Heiter
  • 2002–2009 : Dieter Hänlein
  • depuis 2010: Marcus Schaile

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec Tournus, en France.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La ville est connue pour ses fortifications construites par l'ingénieur français Sadi Carnot.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Plusieurs entreprises se sont implantées dans cette ville, dont notamment Mercedes-Benz qui y dispose d'un important centre de logistique.

Elle possède également une célèbre école d'interprètes et de traducteurs rattachée à l'université de Mayence.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :