Colette Nirouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Colette Nirouet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 18 ans)
Pseudonyme
Evelyne MeunierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
RésistanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Colette Nirouet née en 1926 à Paris, décédée en 1944, est une résistante française. Elle meurt au combat en novembre 1944 après s'être engagée dans l'armée française. Elle est l'une des rares femmes combattantes mortes sous l'uniforme lors de la Libération de la France.

Actions militaires[modifier | modifier le code]

Maquis[modifier | modifier le code]

C'est sous le pseudonyme d'Evelyne Meunier qu'elle combat dans le maquis d'Auvergne après le Débarquement du 6 juin 1944[1]. Suite au retrait des troupes allemandes à la mi-septembre 1944, elle s'engage avec ses camarades maquisards dans le 152e régiment d'infanterie surnommé le régiment d'Auvergne. Bien qu'engagée en tant qu'infirmière, Colette Nirouet parvient à convaincre son chef de la laisser s'armer et combattre[1].

Armée[modifier | modifier le code]

Elle tombe au combat (le 12 ou le 26[1] novembre 1944 selon les sources), lorsqu'une contre-offensive allemande parvient à isoler le 152e RI et le coupe de tout soutien logistique et militaire. Elle est abattue par Arthur Gorenflo, commandant en chef du bataillon d'infanterie allemand qui plus tard, rendra hommage à son courage. Evacuée vers l'hôpital de Colmar par les soldats allemands, son corps ne sera jamais retrouvé.

Pour son héroïsme elle reçoit la Croix de guerre le 30 août 1985.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Jean-Paul Lefebvre-Filleau, Femmes de la Résistance : 1940-1945, (ISBN 978-2-268-10315-0 et 2-268-10315-3, OCLC 1141435124, lire en ligne), p. 499-504

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]