149e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

149e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 149e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 149e régiment d'infanterie
Insignes régimentaires du 149e Régiment d’Infanterie

Création 1794
Dissolution 1997
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Résiste et mord
Inscriptions
sur l’emblème
Fleurus 1794
Bautzen 1813
Goldberg 1813
La Marne 1914
Artois-L'Aisne 1914-1915
Somme 1916
La Malmaison 1917
Champagne 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Guerres napoléoniennes
Première Guerre mondiale
bataille de France
Batailles Bataille de la Marne
Bataille de la Somme
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Médaille militaire
Décorations Croix de guerre 1914-1918
quatre palmes
une étoile vermeil

Le 149e régiment d'infanterie (149e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 149e demi-brigade de première formation.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1794 : 149e Demi-Brigade de Bataille.
  • 1796 : Dissoute.
  • 1813 : 149e Régiment d'Infanterie de Ligne.
  • 1814 : Dissous.
  • 1887 : 149e Régiment d'Infanterie.
  • 1920 : Dissous (Traditions gardées par le 17e RTA).
  • 1935 : 149e Régiment d'Infanterie de Forteresse de la Crusnes.
  • 1940 : Dissous.
  • 1968 : 149e Régiment d'Infanterie.
  • 1997 : dissous.

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • 149e Demi-brigade de Bataille.
  • Chef de Brigade Perrin 1794-1796.
  • 149e Régiment d'infanterie de ligne.
  • Colonel de Mandeville 1813.
  • Colonel baron Druot 1813-1814.
  • 149e Régiment d'infanterie régional.
  • Colonel Vidal de Lauzun 1887.
  • Colonel Morlot de Wengi 1888.
  • Colonel Maurel 1890.
  • Colonel Comoy 1892.
  • Colonel Ninck 1892.
  • Colonel Prévost de Sansac de Traversay 1894.
  • Colonel Bazaine-Hayter 1899.
  • Colonel Roederer 1903.
  • Colonel Clause 1906.
  • 149e Régiment d'infanterie.
  • Colonel Menvielle 1912.
  • Colonel Doreau 1915.
  • Colonel Hoff 1915.
  • Colonel Gracy 1918.
  • Colonel Lecoanet 1918.
  • Colonel Lecoanet 1919.
  • Colonel Zerdini 1920.
  • Lieutenant-colonel Mathieu 1922.
  • 149e Régiment d'infanterie de Forteresse.
  • Colonel Chateignon 1935.
  • Lieutenant-colonel Beaupuis 1939.
  • 149e Régiment d'infanterie.
  • Colonel Alévêque 1968.
  • Lieutenant-colonel Stéphan 1980.
  • Colonel Rapenne 1982.
  • Colonel Rapenne 1985.
  • Colonel Roussel 1987.
  • Lieutenant-colonel Melet 1992.
  • Lieutenant-colonel Melet 1993.
  • Colonel Woeffler 1996.

Historique des garnisons, combats et batailles du 149e RI[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

Le numéro 149 fut affecté pour la première fois à une demi-brigade de bataille le 16 mai 1794. Cette formation était la fusion de trois unités, un bataillon du régiment de Conti créé en 1776. Précédemment régiment de Périgord formé le 7 septembre 1684, du 5e bataillon de Volontaires de l'Orne créé en 1792 et du 6e bataillon de Volontaires de la Haute-Saône, ces deux derniers mis sur pied en 1792. Il fut organisé à Mayence le 1er mars 1813, le 149e Régiment d'infanterie de ligne hérita de la seconde affectation du numéro 149. Il participe aux combats à Mockern et Leitzau. Jusqu'à la prise de Weissig le 19 mai, le 149e de ligne ne fut pas engagé dans les combats. Il participe à la bataille de Loewenberg.

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Le 149e Régiment de ligne fut dissous le 21 juillet 1814 et incorporé dans le 88e de ligne. Sa vaillance durant toutes ces campagnes lui donna de voir figurer sur son Drapeau les noms de : FLEURUS 1794, BAUTZEN 1813, GOLDBERG 1813. Le 25 mars 1814, le 149e de ligne fut anéanti.

1870 à 1914[modifier | modifier le code]

Le 1er octobre 1887, le 149e est recréé à Épinal. C'est le 24 mars 1888 que le Général Gouverneur Militaire d'Epinal Gallimard remet son drapeau au 149e R.I.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

insigne de béret d'infanterie

Affectations : casernement Épinal à la 85e brigade d'infanterie, 43e division d'infanterie, 21e corps d'armée.

1914[modifier | modifier le code]

« Sa ténacité et sa remarquable endurance. » Maréchal Foch, 1914.

Août - le 149e RI appartient à la 43e Division d'Infanterie du 21e Corps d'Armée, régiment à 3 bataillons commandé par le Colonel Menvielle.

    • 1/08 - embarque à Épinal pour Bruyères.
    • 4/08 - en réserve de la D.I au col d'Anozel.
    • 8/08 - en réserve de la D.I à la Croix Aux Mines.
    • 9/08 - Combat du signal de Sainte Marie.
    • 10/08 - Cantonnement à Wissenbach.
    • 11/08 - Combat de Sainte Marie.
    • 13/08 - Cantonnement à Provenchères.
    • 14/08 - Combat de Steige.
    • 15/08 - Cantonnement à Abreschviller
    • 21/08 - Combat d'Abreschviller
    • 25 août - 4 septembre Bataille du col de la Chipotte

D'octobre à décembre 1 800 hommes du 115e régiment d'infanterie territoriale, volontaires et hommes les plus jeunes classes, intègrent le 149e et 152e régiment d'infanterie.

1915[modifier | modifier le code]

  • Artois (toute l'année), puis seconde offensive…

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

  • Aisne, secteur de la Malmaison, bataille de la Malmaison…

1918[modifier | modifier le code]

  • Vosges, bataille de l'Aisne, Champagne…
  • Sont inscrits en lettres d'or sur le Drapeau les noms des batailles de : LA MARNE 1914, ARTOIS-L'AISNE 1914-1916, LA SOMME 1916, LA MALMAISON 1917, CHAMPAGNE 1918.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Le 7 avril 1920 le 149e R.I. s'embarque à destination de l'Allemagne affecté à l'Armée du Rhin. C'est à Dortmund en novembre 1923 que le 149e R.I. est dissous. Son Drapeau est confié au 17e Régiment de Tirailleurs Algériens.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Reconstitué en 1935, le 149e R.I.F. Construit principalement durant les années 1934-1938, le camp de Morfontaine, durant le temps de paix était la garnison permanente du 2e bataillon du 149e R.I.F. Formé le sous le nom de 149e régiment d'infanterie de forteresse (RIF) sous les ordres du lieutenant-colonel Beaupuis. Il appartient au 42e corps d'armée de forteresse.

.

Il se trouve sur la Ligne Maginot et tient le Secteur fortifié de la Crusnes, au nord de la Meurthe-et-Moselle, du fort de Brehain-la-Ville au petit ouvrage de Chappy près de Longuyon. Le 18 juin 1940 le régiment est dissous, après la bataille de Darmannes.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Le Régiment renaît en 1968 à Épinal comme régiment d'infanterie divisionnaire. En 1985, le 149e R.I. devient l'un des régiments d'infanterie de la 107e Brigade de Zone. Avec la mise en place du plan « Réserves 2000 », la 107e Brigade de Zone, devenue depuis peu Brigade Régionale de Défense est dissoute le 1er mai 1993. Le 149e R.I. est rattaché à la Circonscription Militaire de Défense de Metz. Le Régiment est dissous en mars 1997 au Quartier Colin de Moulins-les-Metz.

Inscriptions portées sur le drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

Fourragère aux couleurs de la Médaille militaire

drapeau du 149e régiment d'infanterie de ligne

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 avec 4 palmes, 2 étoiles vermeil.Croix de guerre 1914-1918 française.jpg

Il a le droit au port de la Fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Ecu tour encadrée de 2 hallebardes branche de houx fourragère,qui rappelle les armes de la ville d'EPINAL dont il est en 1914, le principal Régiment (tour encadré de 2 fleurs de lys) . La pucelle du 149e-RMIF en 1939. Il représente un fort de la ligne Maginot avec un créneau et une tourelle armée d’un canon. Dans la devise Résiste et mord.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Devise[modifier | modifier le code]

Résiste et mord

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

  • Fleurus 1794, Bautzen 1813, Goldberg 1813.

Personnages célèbres ayant servi au 149e RI[modifier | modifier le code]

  • Général Gaston de Chomereau de Saint-André(1879-1966), Capitaine au 149e R.I. le 23 mars 1914 puis Chef de Bataillon T.T. le 30 avril 1917 ; transféré au 48e B.C.P. le 10 avril 1918.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives militaires du Château de Vincennes.
  • Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]