75e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

75e régiment d'infanterie de ligne
Image illustrative de l’article 75e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 75e régiment d’infanterie.

Création 1674
Dissolution 1984
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Garnison Romans
Valence
Devise « Le 75e arrive et bat l'ennemi »
Inscriptions
sur l’emblème
Caldiero 1796
Austerlitz 1805
Iéna 1806
Kabylie 1857
Champagne 1915
Verdun 1916
La Malmaison 1917
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Fourragères aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes
insigne de béret d'infanterie

Le 75e régiment d'infanterie (75e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir du régiment de Monsieur, un régiment français d'Ancien Régime.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Colonels/chefs de brigade[modifier | modifier le code]

Drapeau du régiment


(*) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de brigade. (**) Ces officiers sont devenus par la suite généraux de division

Colonels tués et blessés pendant qu'il commandait le 75e régiment d'infanterie de ligne pendant cette période :

  • Colonel L'Huillier: blessés le 21 mars 1801, le 2 décembre 1805, et le 6 février 1807
  • Colonel Buquet: blessés le 10 juin 1807 et le 28 juillet 1809

Officiers tués et blessés pendant qu'il servait dans le 75e régiment d'infanterie (entre 1804-1815) :

  • Officiers tués: 22
  • Officiers morts des suites de leurs blessures: 17
  • Officiers blessés: 129

Historique des garnisons, combats et bataille du 75e RI[modifier | modifier le code]

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

  • 1720 : en Provence, participe au cordon sanitaire mis en place pour limiter la propagation de la peste de 1720
Uniforme du régiment par décret d'application de 15 janvier 1792

Guerres de la Révolution et de l'Empire[modifier | modifier le code]

1815 à 1848[modifier | modifier le code]

  • 1815 : Namur, Waterloo (Texte du recueil du 75° de ligne : La division Teste ne prit pas part à la bataille de Waterloo, le 18 juin, car, placée sous les ordres du maréchal Grouchy, elle s'était portée à Lisnale avec ordre de traverser la Dyle, et, de là, se diriger sur Mont-Saint-Jean. Quand elle arriva à proximité du champ de bataille, la retraite était déjà commencée. Grouchy suspendit alors sa marche sur Bruxelles et effectua un mouvement rétrograde en deux colonnes; la 21° division se trouva avec le corps de Vandamme, qui, atteint par la nuit à environ une lieue et demie de Namur, s'établit au bivouac.).

Second Empire[modifier | modifier le code]

  • 1854: Kabylie
  • 1859 et 1860 : il est en Italie

1870 à 1914[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Régiment de marche.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Casernement en 1914 : Romans ; 53e brigade d'infanterie ; 27e division d'infanterie ; 14e Corps d'armée.

1914[modifier | modifier le code]

Mobilisation à Romans-sur-Isère Le 10 septembre dans la Meuse (département), dans les tranchés à Vaux-Marie Combats de Vaux-Marie[3] .

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

Bataille de Verdun : Fort de Douaumont, la Laufée, Fort de Vaux, le Chesnois.

1917[modifier | modifier le code]

Bataille de la Malmaison[4]

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

En 1924 le régiment est Dissous le 1er janvier à Romans.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Reformé le 24 août 1939 pour le Secteur fortifié Dauphiné sous le nom de 75e DBAF (Demi brigade alpine de forteresse) Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie; réserve A; il est mis sur pied par le CMI 144.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Le 75R.I. a été dissous en 1984 et il était basé à Valence. Le Drapeau est actuellement depuis la dissolution du régiment à Vincennes dans la pièce "la Retonde des Drapeaux".

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[5]:

Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

75e régiment d'infanterie de ligne - drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 Croix de guerre 2 p.png avec deux citations à l'ordre de l'armée.

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs de la croix de guerre 1914-1918.

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.


Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]


Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Le 75e arrive et bat l'ennemi

Personnages célèbres ayant servi au 75e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cinq siècles d'infanterie française par le général Craplet.
  • À partir du Recueil d'historiques de l'infanterie française (général Andolenko - Eurimprim 1969).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. French Infantry Regiments and the Colonels who Led Them: 1791 to 1815 sur napoleon-series.org
  2. Opération du 13e corps et de la 3e armée durant le Siège de Paris (1870) par le général Vinoy, pages 7 et 15
  3. Eugène Pic, 'Figures et choses du front' 1918, librairie Sirey, p. 142.
  4. http://www.association14-18.org/references/regiments/FrRI061075.htm#O
  5. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]