137e régiment d'infanterie territoriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

137e régiment d'infanterie territoriale
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Garnison Saintes
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale

Le 137e régiment d'infanterie territoriale est un régiment d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Constitué en 1914 à Saintes (18e Région Militaire)

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Benoît Desplat Soldat au 137e RIT À noter le fusil Chassepot

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il ne porte aucune inscription[1]

Historique des garnisons, combats et batailles du 137e RIT[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectations:

À la mi-août 1914 organisé à Saint-Cyr-en-Val et Saint-Denis-en-Val (Loiret) à la suite de quoi le 2e bataillon rejoint Châlons-sur-Marne où les personnels effectuent des déchargement de trains, des escortes de convois ou de blessés, tandis que le reste du régiment se dirige sur Troyes. Les 1er et 3e bataillons rejoignent ultérieurement le bataillon isolé à Châlons où ils participent à des escortes de prisonniers, de convois, au chargement et déchargement de trains, de péniches, à la réparation de routes, ou encore à des travaux forestiers.

Le régiment assurera également l'inhumation de 4800 cadavres et 300 chevaux des champs de bataille de la Marne (Fère- Champenoise, Morains-le-Petit, Écury-le-Repos, Lenharrée).

En novembre les plus jeunes des soldats (900h.) rejoignent certaines unités de première ligne.

Le 30 novembre les fusils modèle 1886 furent retirés aux hommes du 137e régiment d'infanterie territoriale et remplacés par les modèles plus anciens, puis la totalité des outils portatifs leur sont enlevés.

1915[modifier | modifier le code]

À la suite des ordres donnés par le commandement supérieur, les mutations suivantes sont effectuées du 5 au 30 novembre : Le 112e territorial passe aux 137e et 138e régiments territoriaux d’étapes : 66 sous-officiers (adjudants, sergents-majors et sergents), 100 caporaux fourriers et caporaux, 1 079 soldats des plus anciennes classes en échange des mêmes effectifs de gradés et de soldats de classes plus jeunes.

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 137e RIT[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Service Historique de la Défense, Décision No 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]