12e régiment de chasseurs d'Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
12e RCA
(12e régiment de chasseurs d’Afrique)
Image illustrative de l'article 12e régiment de chasseurs d'Afrique
Insigne régimentaire du 12e RCA

Création 1941
Dissolution 1963
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de blindés
Rôle Cavalerie
Devise Audace n'est pas déraison
Inscriptions
sur l’emblème
Paris 1944
Strasbourg 1944
AFN 1952-1962
Guerres Deuxième Guerre mondiale
Guerre d'Algérie

Le 12e régiment de chasseurs d’Afrique ou 12e RCA est un régiment de cavalerie de l'armée française, créé le sous le nom initial de 12e groupe autonome de chasseurs d'Afrique ou 12e GACA et dissous en 1963.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • 1941 : formation en février, d'un groupe d'escadrons autonome par le 1er RCA
  • 1941 : devient en juillet, le 12e groupe autonome de chasseurs d'Afrique (12e GACA).
  • 1943 : il devient le 15 février, le 12e régiment de chasseurs d'Afrique (12e RCA).
  • 1963 : dissolution.
  • 2010 : l'escadron d'éclairage et d'investigation n°2 (EEI 2) de la 2e brigade blindée rattaché au 12e régiment de cuirassiers reprend les traditions du 12° RCA.
  • 2015 : l'EEI 2 devient escadron de reconnaissance et d'intervention 12 (ERI 12) et conserve les traditions du 12e RCA[1].

Chefs de corps successifs[modifier | modifier le code]

  • 1941 - 1944 : colonel Girot de Langlade
  • 1944 - 1945 : lieutenant-colonel Minjonnet
  • 1945 - 1946 : chef d'escadrons Gribius
  • 1946 - 1946 : lieutenant-colonel Minjonnet
  • 1946 - 1946 : lieutenant-colonel Marrion
  • 1946 - 1951 : colonel Barrou
  • 1951 - 1953 : colonel de Fürst
  • 1953 - 1955 : lieutenant-colonel Beaumont
  • 1955 - 1958 : colonel Huot
  • 1958 - 1960 : lieutenant-colonel Pourcher de Ruelle du Chéné
  • 1960 - 1961 : lieutenant-colonel Blacas
  • 1961 - 1962 : lieutenant-colonel Barras
  • 1963 : lieutenant-colonel Marsauche

Historique des garnisons, combats et batailles[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Un char Sherman M4 du 12e régiment de chasseurs d'Afrique sortant d'un LST sur une plage de Normandie.

Le 15 février 1943, le 12e groupe autonome de chasseurs d'Afrique, constitués à partir d'escadrons du 1er régiment de chasseurs d'Afrique, devient officiellement le 12e régiment de chasseurs d'Afrique[2].

Le régiment devient fin 1943 l'une des unités de chars de la 2e division blindée et participe notamment en 1944 aux libérations des villes de Paris et de Strasbourg.

Au printemps 1945, le régiment est rattaché à l’armée commandée par le général Larminat et chargé de la réduction des poches de résistance allemande sur la côte atlantique. Il est affecté à la reconquête de la pointe de la Coubre[3].

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Etendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4],[5]:

12e régiment de chasseurs d'Afrique - drapeau.svg

Devise[modifier | modifier le code]

Audace n'est pas déraison

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée :

« Régiment d'élite qui n'a pas cessé, depuis le début de la campagne, de donner des preuves de son allant et de sa magnifique tenue au feu »

— Général de Gaulle, 1945

.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Anonyme - 12e Régiment de Chasseurs d'Afrique, historique 1941-1962, Paris, Chotel, s.d. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes[modifier | modifier le code]

Néant

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Escadron de Reconnaissance et d'Intervention du 12ème Régiment de Cuirassiers », sur reco12rca.canalblog.com (consulté le 30 novembre 2016)
  2. Claude Auboin, « Historique du 12ème Régiment de Chasseurs d'Afrique », sur 12 RCA Historique (consulté le 30 novembre 2016)
  3. Stéphane Simonnet, Claire Levasseur (cartogr.) et Guillaume Balavoine (cartogr.) (préf. Olivier Wieviorka), Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944- 8 mai 1945 : des débarquements aux villes libérées, Paris, éd. Autrement, coll. « Atlas-Mémoire », (1re éd. 1994), 79 p. (ISBN 978-2-746-70495-4 et 2-746-70495-1, OCLC 417826733, notice BnF no FRBNF39169074), p. 51
  4. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  5. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

mémorial au 12e RCA, Floing.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]