Stendal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Stendhal.
image illustrant une ville d’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant une ville d’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Stendal
Blason de Stendal
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saxony-Anhalt (state).svg Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Stendal
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Klaus Schmotz (sans parti)
Code postal 39551 – 39576
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
15 3 63 114
Indicatif téléphonique 03931
Immatriculation SDL, HV, OBG
Démographie
Population 37 451 hab. (30 juin 2005)
Densité 455 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 36′ Nord 11° 51′ Est / 52.6, 11.85
Altitude 31 m
Superficie 8 231 ha = 82,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Stendal

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Stendal
Liens
Site web www.stendal.de

Autrefois ville de la ligue hanséatique allemande, Stendal est à présent au cœur du district de l'Altmark (au nord du Bundesland de Saxe-Anhalt, une des plus anciennes zones agricoles d'Allemagne au bord de l'Elbe) située entre Berlin et Hanovre. L'historien d'art et archéologue renommé Johann Joachim Winckelmann y naquit. L'écrivain Henri Beyle (Stendhal) y étant passé lors de la bataille de Wagram aurait emprunté le nom de la ville pour nom d'auteur en hommage à cette dernière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Stendal est mentionnée pour la première fois en 1022: nommé Steinedal, comme possession de l'Église Saint-Michel d'Hildesheim. En 1160, le droit mercantile fut donné par Albert Ier l’Ours.

Jusqu'à la réunification allemande en 1990, le programme nucléaire est-allemand prévoyait de construire quatre réacteurs nucléaires de 1000 MW près de Stendal[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zeitbombe "Tschernobyl Nord" - Der Spiegel, 29/1/90:

Sur les autres projets Wikimedia :