139e régiment d'infanterie territoriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

139e régiment d'infanterie territoriale
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale

Le 139e régiment d'infanterie territoriale est un régiment d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Le 139e régiment d'infanterie territoriale est formée en 1914 à 2 bataillons

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il ne porte aucune inscription[1]

Historique des garnisons, combats et batailles du 139e RIT[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectations:

1914[modifier | modifier le code]

Le 139e RIT fut chargé jusque fin août 1914 de la surveillance de Royan et du Verdon puis embarqué pour le Maroc où il fera la campagne du Maroc 1914-1919.

Le 1er bataillon est dirigé sur Marrakech où il prépare, dans l'éventualité, la défense de la ville et travaille à l'aménagement du camp du Gueliz avant d'être dirigé en fin d'année sur Safi, Mogador et Agadir. Le 2e bataillon est d'abord dirigé sur Fez et Taza, puis en fin d'année il est dirigé sur Rabat et Arbaoua.

1915[modifier | modifier le code]

Durant l'année 1915 le 1er bataillon reste sur les positions de Safi, Mogador et Agadir et le 2e bataillon reste sur celles de Rabat et Arbaoua.
La 2e compagnie du 1er bataillon prendra part, durant 3 mois, à la lutte anti-acridienne dans la région de Hamar, Rechamna et Rlamna et recevra les félicitations de la subdivision.

1916[modifier | modifier le code]

Le 1er bataillon quitte ses positions de Safi, Mogador et Agadir au milieu de l'année et est dirigé dans la région de Taza alors que le 2e bataillon quitte Rabat et Arbaoua, à la même période pour la région de Meknès.

Du 10 au 15 janvier 1916, une escouade combat une cinquantaine de partisans montés chez les Beni-Bou-Yala, une région montagneuse située entre Taounate, Oued Amlil, Kassita et Targuist.

Le 15 juin, un peloton du 139e RIT, chargé par un groupe de cavaliers Béni-Ouarain[2], les met en fuite.

1917[modifier | modifier le code]

Le 1er bataillon chargé de pacifier la région de Taza subira de nombreuses pertes dans des combats contre les tribus ennemies. Le 2e bataillon toujours en poste à Meknès occupera les avant-postes d'El Hajeb, d'Ifrane, d'Agouraï, de Timahdite et du grand camp d'Aïn Leuh.

Le 25 juillet 1917, deux sections sont attaquées dans le poste de Kouba par les Ghiatas[3].

1918[modifier | modifier le code]

Après l'armistice de 1918, le régiments combat toujours les tribus ennemies en particulier à Itzer, le 15 décembre.
Toutefois le régiment s'embarque à Casablanca et Oran en direction de la France et le 15 février 1919, le Drapeau du 139e RIT est conduit à Libourne et est déposé dans la salle d'honneur du 57e régiment d'infanterie.

Personnages célèbres ayant servi au 139e RIT[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Service Historique de la Défense, Décision N° 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007
  2. http://tribusdumaroc.free.fr/beniourain.php La tribu des Béni-Ouarain sur tribusdumaroc
  3. La tribu des Ghiatas sur tribusdumaroc

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]