253e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

253e régiment d'infanterie de ligne
Création août 1914
Dissolution septembre 1917
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Anniversaire Saint-Maurice
insigne de béret d'infanterie

Le 253e régiment d'infanterie (253e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1914 avec les bataillons de réserve du 53e régiment d'infanterie.

À la mobilisation, chaque régiment d'active créé un régiment de réserve dont le numéro est le sien plus 200.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  •  : 253e Régiment d'Infanterie
  •  : Dissolution

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Batailles inscrites sur le drapeau

Décorations décernées au régiment

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectation[modifier | modifier le code]

Historique[1],[2][modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

Embarquement le  15 et  avec des hommes venus des Pyrénées-Orientales, mais aussi de l'Aude et du Tarn. Le commandement est assuré avec le lieutenant-colonel Salagnac.

Débarquement à Belfort à la même période.

Premier engagement le dans la deuxième bataille de Mulhouse. Il subit de lourdes pertes. Le régiment est alors placé en deuxième ligne pour fortifier le front et soutenir les régiments en avant-poste.

Le , le 253e RI retourne sur le territoire de Belfort pour construire des défenses.

Mission de reconnaissance le dans la région de Ferette.

Prise des avant-postes au Col du Bonhomme dans les Vosges le .

Occupation de la côte 607 (au-dessous de Lusse) qui descend entre les villages de Lesseux et d'Herbopaire à partir de , jusqu’en .

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

Le , la côte 766 est prise par l’ennemi. Il domine alors toute la vallée du Blanc Ruisseau. le 13 au matin le 253e réalise une contre-attaque et rétablit intégralement la position.

Le jonction avec la septième armée (armée des Vosges).

Le , le 253e est relevé à la Croix-au-Prêtre. Il occupe le secteur du Ban-de-Sapt. Relève le .

Le il échoit au 253e un bataillon du 343e régiment alors dissous.

Le le 253e régiment relève le 35e régiment d'infanterie dans le sous-secteur de Sattel-Altmatt. Le 253e régiment combat à Reichakerkopf en Alsace, entre Reichacker, le fortin Haas et le col de Sattel.

En , le régiment part à Arches pour se rétablir. C'est à ce moment-là qu'ils apprennent que le 253e RI et le 215e sont fondus dans une nouvelle division, la 161e. Les anciens membres du 253e RI repartent en Alsace à Sattel, Braunkopf et Reichacker..

1917[modifier | modifier le code]

Occupation le des cantonnements de Sentheim, Gewerherin et Soppe-le-Haut.

Occupation le du secteur de Gérardmer.

Reprise le du sous-secteur du Sattel-Altmatt.

Relève du 215e le au Lac Noir.

Le repos à Saint-Maurice jusqu'au 16.

Le il arrive à ses cantonnements définitifs à Saint-Germain, Romagny et Bethonvilliers.

Le le régiment s'embarque en chemin de fer pour Chapelle-sous-Rougement ; il débarque le lendemain à Château-Thierry.

Le régiment après avoir cantonné à Verdilly, à Mont-Notre-Dame et enfin à Dhuizel effectue la relève à la gauche de la zone B dans la nuit du 30 au puis à la droite dans celle du 31 au 1er août.

Le régiment est relevé dans la nuit du 20 au par le 36e régiment.

Installation le dans ses cantonnements à Villeneuve-sur-Fère, Villiers-sur-Fère et Villemoyenne.

Le arrive un ordre du G.Q.G ordonnant la dissolution d'un régiment, le 253e est désigné à cause de son nombre plus élevé d'effectifs.

Le le 253e régiment cesse d'exister.

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 253e RI[modifier | modifier le code]

Le préfet Albert Durocher 1885 - 1960

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique du 253e régiment d'infanterie » (consulté en consulté le 12 novembre)
  2. Martinez Renaud, Comme des fleurs d'héroïsme: L'épopée du 253ème RI de Perpignan pendant la Grande Guerre, Rivesaltes, L'Agence Presse-Éditions, 4e trimestre 2008, 189 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Martinez Renaud, Comme des fleurs d'héroïsme: L'épopée du 253e RI de Perpignan pendant la Grande Guerre, Rivesaltes: L'Agence Presse-Éditions, 4e trimestre 2008, 189 pp.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]