2e régiment étranger de génie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
2e régiment étranger de génie
Image illustrative de l'article 2e régiment étranger de génie
Insigne régimentaire

Création 1999
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Légion étrangère
Type régiment de génie
Rôle génie montagne
Effectif 920
Fait partie de 27e brigade d'infanterie de montagne de la 1re division
Garnison Saint-Christol (Vaucluse)
Couleurs vert et rouge
Devise « Rien n'empêche »
Anniversaire Camerone (30 avril)
Sainte Barbe (4 décembre)
Équipement VAB - MPG
Décorations Croix de la Valeur militaire
deux palmes
Commandant colonel de Sercey

La 2e régiment étranger de génie est une unité de génie de montagne de la Légion étrangère.

Généralités[modifier | modifier le code]

Petit véhicule protégé du 2e régiment étranger de génie le .

Le 2e régiment étranger de génie (2e REG) est le régiment de génie combat de la 27e brigade d'infanterie de montagne. Il a été créé en 1999. Il est un des héritiers des dix-huit formations du génie de la Légion étrangère en Indochine et participe à la conservation du patrimoine indochinois du 5e REI, le « régiment du Tonkin ». Il fait partie des unités de génie militaire de l'armée française.

Il est stationné, depuis sa création, au quartier Maréchal Koenig, basé sur le plateau d'Albion, sur la commune de Saint-Christol (Vaucluse), à l'emplacement de l'ancienne base des missiles nucléaires stratégiques (base aérienne 200 Apt-Saint-Christol).

Ses missions au sein de la 27e BIM sont l'appui à la mobilité (déminage, ouverture de passages, etc.), à la contre-mobilité (interdiction d'itinéraires, etc.) et au déploiement des unités de combat. La particularité de la brigade de montagne impose d'adapter les techniques à ce milieu exigeant et spécifique. Par ailleurs, le 2e REG expérimente la coopération interarmes au plus bas échelon afin d'apporter les savoir-faire du génie au contact, notamment dans le cadre du combat urbain.

Historique des combats, batailles et garnisons[modifier | modifier le code]

Caserne à Saint-Christol.

En garnison à Saint-Christol dans le Vaucluse.

Le , six militaires du 2e régiment étranger de génie trouvent la mort dans une avalanche alors qu'ils s'entrainent près de Valfréjus dans les Alpes[1].

Traditions[modifier | modifier le code]

Devise[modifier | modifier le code]

« Rien n'empêche »

Drapeau[modifier | modifier le code]

Le choix du drapeau a fait l'objet d’une décision ministérielle du [2].

Drapeau du 1er régiment étranger de génie.

Chant[modifier | modifier le code]

Chant de Marche : Rien n'empêche

De la boue des rizières aux plateaux du Tonkin
Honneur, Fidélité pour unique refrain
Le feu, l'eau et la terre comme seul univers
Il s'avance et combat, le sapeur légionnaire,
Brisant tous les assauts quand la mitraille explose
Sur cette terre d'Indo où tant d'anciens reposent.

(Refrain)
Dans le froid, la tourmente, à la mort à la vie
Rien n'empêche le deuxième étranger de génie. (bis)

Aujourd'hui la mémoire sonne le rappel.
Nous, légionnaires du 2 répondons à l'appel.
Ouvrir, tracer la route c'est pour le régiment
Passer coûte que coûte, voilà notre serment
Foi, vaillance et courage comme seul héritage
Nul obstacle et nul homme pour nous faire barrage.

(Refrain)

Sur les cimes de l'Alpe quand le combat résonne
Du fracas de la foudre et que l'orage tonne
En avant képis blancs, à nous les grands espaces.
En tout lieu en tout temps, il nous faut faire face.
Relever les défis, voilà notre ambition.
Ne jamais faire défaut, c'est notre tradition.

(Refrain)

Décorations[modifier | modifier le code]

La croix de la Valeur militaire avec palme décore son drapeau depuis le [3]. Une seconde citation ayant été attribuée au régiment le pour le même théâtre d'opérations, le régiment, depuis cette date, porte la fourragère aux couleurs de la croix de la Valeur militaire[4].

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Le colonel Bonini au défilé militaire du .

1999-2006[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1999, il est présent sur les théâtres d'opérations extérieurs :

Il a aussi servi en métropole, alors qu'il était à peine créé, dans le cadre du dispositif Orsec, en fin d'année 1999, à la suite de la tempête qui avait dévasté une partie de l'Europe.

Le régiment intervient aussi régulièrement dans des opérations de sécurité intérieure : Plan SATER (protection des dépôts avant la mise en place de l'euro, en 2001 à Digne-les-Bains) et Plan Vigipirate/Opération Sentinelle.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le 2e régiment étranger de génie est composé de six compagnies totalisant un effectif de 920 hommes.

  • La CCL ou compagnie de commandement et de logistique, regroupe tous les services projetables, nécessaire au commandement du régiment en opérations (transmissions, bureau opération, infirmiers, section transport, maintenance, etc.). Cette compagnie comprend aussi la cellule GRIN (groupe régional d'intervention NEDEX) spécialisée dans la détection et la neutralisation des pièges et explosifs, le DINOPS (détachement d'intervention nautique opérationnel) constitué des plongeurs spécialisés dans l'action offensive au sein du régiment et, double spécialité oblige, le GRH 2 ; le groupe de recherche humaine est spécialisé dans l'acquisition du renseignement opérationnel.
  • La CAS ou compagnie d'administration et de soutien. Elle regroupe tous les services non projetables du régiment (services administratifs, casernement, restauration, etc.). Elle a en outre pour mission de former les jeunes légionnaires issus de l'instruction aux spécialités génie combat. Elle dispose en plus de la section de pionniers de Canjuers. Cette section, détachée au profit du groupement de camp de Canjuers participe à la remise en état et à l'entretien des infrastructures et des pistes du plus grand camp militaire d'Europe. Par ailleurs, la CAS arme le chalet du régiment à Valloire qui permet aux unités de venir s'aguerrir au milieu montagnard régulièrement.
  • Quatre compagnies de génie de combat constituées chacune d'une section de commandement, d'une section d'appui et de 3 sections de génie de combat. Ces unités sont normalement engagées au côté des régiments de combat de la 27e BIM pour les appuyer dans leurs missions.
  • La CA ou compagnie d'appui. Elle regroupe les moyens spécialisés du régiment, dont les moyens d'aide au franchissement. Elle est constituée de 6 sections : la section commandement, la section organisation du terrain, la section d'aide au déploiement, la section obstacles, la SRIO (section de renseignement et d'intervention offensive) comprenant un groupe de commandos montagne et une équipe de plongeurs de combat du génie, et la section d'aide à l'engagement en montagne. Cette dernière, unique au sein de l'armée de terre, allie parfaitement le génie et la montagne (mise en place de téléphérique, déneigement des itinéraires, déclenchement d'avalanches, etc.).
  • La compagnie de réserve. Armée de réservistes recrutés par le régiment, la compagnie regroupe des réservistes opérationnels qui viennent appuyer les légionnaires notamment dans le cadre de l'opération SENTINELLE.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]