Le projet « Révolution et Empire » lié à ce portail

Portail:Révolution française

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bandeauportailrev.JPG
modifier ]

Bienvenue sur le Portail Révolution française

La prise de la Bastille par Jean Pierre Hoüel

Le portail sur la Révolution française regroupe tous les articles concernant la période de bouleversements qui agitèrent la France et l'Europe de 1788 à 1799.

La Révolution française est l'ensemble des transformations politiques, sociales, économiques, militaires, religieuses et administratives survenues en France à partir de la fin du règne de Louis XVI.

Rév-fran0.jpg

Ce portail a également pour but d'enrichir les articles consacrés à la Révolution française. Vous pouvez naviguer sur le portail et contribuer en améliorant les articles, en liant les articles entre eux, en demandant des articles sur des événements ou des personnages. Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous inscrire sur la liste des participants au projet.

7 972 articles sont actuellement liés au portail
modifier ]

Lumière sur...

Jean-Paul Marat est un révolutionnaire français né en 1743. Assassiné dans sa baignoire le 13 juillet 1793 par Charlotte Corday, il est connu pour avoir été le rédacteur de L'Ami du peuple et un des plus ardents défenseurs de la mort du roi Louis XVI.

Marat journaliste

Au début du mois de septembre 1789, Marat apparaît sur la scène politique. Le 12, il publie le premier numéro du “Publiciste parisien, journal politique, libre et impartial“, avec en exergue la devise de Rousseau : “Vitam impendere vero“ (“consacrer sa vie à la vérité“). Le 16 septembre 1789, le journal change de titre pour devenir “L’Ami du peuple, journal politique, libre et impartial, publié par une société de patriotes“. C’est surtout sous ce vocable d’Ami du peuple que Marat passera à la postérité.

“L’Ami du peuple“ est un quotidien, il comporte normalement 8 pages en 8°, parfois 10 ou 12, quelques fois 16. De septembre 1789 à septembre 1792, Marat fera ainsi paraître 685 numéros (la publication n'étant pas continue au cours de ces trois années mais soumise à des interruptions).

En avril 1792, soutenu par sa femme, encouragé par le Club des Cordeliers, Marat reprend ses parutions, son quotidien continue à suivre les événements mais il livre aussi de plus en plus souvent des textes aux allures de pamphlets et aux titres significatifs : “La Révolution toute en pantalonnade“, “La patrie prête à périr et le peuple chantant victoire…“, “Le plan de la Révolution absolument manqué par le peuple“, “La dernière ressource des citoyens“, “Obstacles invincibles qui s’opposent parmi nous à l’établissement de la liberté“, “Les Français, de tous les peuples du monde, le moins fait pour la liberté“. La parution est discontinue, en raison de nouveaux décrets d’arrestation. Mais Marat la compense par d’autres formes de publications.

En septembre 1792, Marat est nommé adjoint au comité de surveillance de la Commune de Paris, créé le 12 août.

Marat député

Le 9 septembre 1792, Marat est élu député de Paris à la Convention, le septième sur vingt-quatre, par 420 voix sur 758 votants. Le registre d’inscription porte qu’il demeure alors rue des Cordeliers et que son élection est enregistrée le 20 septembre.

Le 21 septembre paraît le dernier numéro de “L’Ami du peuple“ et le 25 septembre, le premier numéro du “Journal de la République française, par Marat, l’Ami du peuple, député à la Convention nationale“.

Le journaliste n’est plus au premier plan, il est devenu la plume du député. À la Convention, Marat intervient avec énergie, le plus souvent à contre-courant, dans un climat de luttes acharnées. À la continuité du journal s’ajoute désormais celle des Discours, dont son intervention mémorable du 25 septembre reste un modèle. Quoique membre du législatif, Marat reste en permanence menacé de proscription. Il sera contraint de se tenir prudemment à l’écart de l’Assemblée en octobre-novembre 1792, et les propositions de décrets en vue de son arrestation se succèdent encore de décembre 1792 à avril 1793.

Le 3 juin 1793, il suspend volontairement son activité à la Convention puis doit prendre une retraite forcée en raison d'un nouvel accès d’une maladie inflammatoire sans doute héréditaire - sur l'acte de décès de son père figure la même maladie - dont il a déjà eu plusieurs attaques. “Le Publiciste de la République française“ n’en est d'ailleurs pas interrompu pour autant. Il ne le sera que par l’assassinat de Marat, le 13 juillet, par Charlotte Corday. Le dernier numéro du journal date donc du… 14 juillet 1793.

Lire l'article

Autres articles sélectionnés au sein du portail de la Révolution française

modifier ]

Sélection d'articles

Article de qualité Articles de qualité

Bon article Bons articles


Politique

Journée des Tuiles • Assemblée de Vizille • États généraux de 1789 • Serment du Jeu de paume • Assemblée constituante de 1789 • Administrations départementales de 1790 • Prise de la Bastille • Grande Peur • Nuit du 4 août • Journées des 5 et 6 octobre 1789 • Fête de la Fédération • Constitution civile du clergé • Fuite de Louis XVI et arrestation à Varennes • Fusillade du Champ-de-Mars • Décret contre les prêtres réfractaires • Assemblée législative • Journée du 10 août 1792 • Commune de Paris (1792) • Section Révolutionnaire • Massacres de Septembre • Convention nationale • Comité de salut public • Comité de sûreté générale • Convention girondine • Convention montagnarde • Convention thermidorienne • Décret sur la création du Tribunal révolutionnaire • Camps de Jalès •Tribunal révolutionnaire • Commission extraordinaire des Douze • Insurrections fédéralistes  Chouannerie • Virée de Galerne • Loi du maximum général • Déchristianisation (Révolution française) • Noyades de Nantes • Colonnes infernales • Culte de la Raison et de l'Être suprême • Loi de Prairial • Chute de Robespierre • Insurrection du 12 germinal an III • Insurrection du 1er prairial an III • Terreur blanche • Conseil des Anciens • Conseil des Cinq-Cents • Directoire • Coup d'État du 18 fructidor an V • Coup d'État du 30 prairial an VII (18 juin 1799) • Coup d'État du 18 brumaire • Consulat • Premier Empire • Cent-Jours •

Acteurs

Louis XVI • Marie-Antoinette • Jean-Pierre-André Amar • Pierre-Antoine Antonelle • le comte d'Antraigues • Gracchus Babeuf • Jean Sylvain Bailly • Charles Barbaroux • Bertrand Barère de Vieuzac • Antoine Barnave • Paul Barras • Claude Basire • Joséphine de Beauharnais • Jacques Nicolas Billaud-Varenne • François-Antoine de Boissy d'Anglas • Lucien Bonaparte • Napoléon Bonaparte • Pierre Bourbotte • Jacques Pierre Brissot • Philippe Buonarroti • François Buzot • Georges Cadoudal • Jean-Jacques-Régis de Cambacérès • Pierre Joseph Cambon • Lazare Carnot • Jean-Louis CarraJacques Cathelineau • François-Athanase de Charette de La Contrie • Pierre-Gaspard Chaumette • Pierre Choderlos de Laclos • Stanislas de Clermont-Tonnerre • Jean-Baptiste Cloots • Jean-Marie Collot d'Herbois • Benjamin Constant • Charlotte Corday • Nicolas de Condorcet • Joseph Cornudet des Chaumettes • Georges Couthon • Georges Danton • Augustin Darthé • Pierre Daunou • Jacques-Louis David • Camille Desmoulins • Roger Ducos • Adrien Duport • Fabre d'Églantine • Duc d'Enghien • Jean-Baptiste Fleuriot-Lescot • Joseph Fouché • Fouquier-Tinville • Nicolas-Louis François de Neufchâteau • Louis de Frotté • Armand Gensonné • Olympe de Gouges • Jean-Marie-Claude-Alexandre Goujon • Henri Grégoire • Élie Guadet • François Hanriot • Jacques-René Hébert • Marie-Jean Hérault de Séchelles • Jean-Guillaume Hyde de Neuville • André Jeanbon Saint André • Kervelegan • Claire Lacombe • La Fayette • Gérard de Lally-Tollendal • Alexandre de Lameth • Théodore de Lameth • Antoine-Adrien Lamourette • Louis-Marie de La Révellière-Lépeaux • Philippe Le Bas • Joseph Le Bon • Charles-François Lebrun • Jean-Théophile Leclerc • Félix Lepeletier • Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau • Louis Marie de Lescure • Étienne-François Le Tourneur • Jean-Baptiste Louvet de Couvray • Jean-Paul Marat • Sylvain Maréchal • Philippe-Antoine Merlin de Douai • Honoré-Gabriel Riquetti de Mirabeau • Jean-Joseph Mounier • Jacques Necker • Jean-Nicolas Pache • Pascal Paoli • Jean Joseph Pierre Pascalis • Jérôme Pétion de Villeneuve • Prieur de la Marne • Prieur de la Côte-d’Or • Jean-Paul Rabaut de Saint-Étienne • Jean-François Reubell • Maximilien de Robespierre • Pierre-Louis Roederer • Jean-Marie Roland de La Platière • Madame Roland • Charles-Gilbert Romme • Jean Antoine Rossignol • Jacques Roux • Louis Antoine de Saint-Just • Christophe Saliceti • Antoine Joseph Santerre • Emmanuel-Joseph Sieyès • Pierre-Amable de Soubrany • Madame de Staël • Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord • Jean-Lambert Tallien • Thérésa Tallien • Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt • Toussaint Louverture • Thomas de Treil de Pardailhan • Jean-Baptiste Treilhard • Marc Guillaume Alexis Vadier • Jean-François Varlet • Pierre Victurnien Vergniaud • Jean-Henri Voulland •

Œuvres

Acte additionnel aux constitutions de l'Empire de 1815 • Ah ! ça ira • Augustin Barruel • Edmund Burke • Carmagnole • Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort • Chant du départ • François-René de Chateaubriand • André Chénier • Marie-Joseph Chénier • Constitution de 1791 • Constitution de l'an I • Constitution de l'an III • Constitution de l'an VIII • Constitution de l'an X • Constitution de l'an XII • Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 • Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 • Déclaration des droits et des devoirs de l'homme et du citoyen de 1795 • L'Esprit de la Révolution et de la Constitution de France • Fabre d'Églantine • Jean-Pierre Claris de Florian • Les Fragments d'institutions républicaines • Génie du christianisme • Joseph Joubert • Justine ou les Malheurs de la vertu • Jean-Baptiste Louvet de Couvray • La Marseillaise • Louis-Sébastien Mercier • La Mère coupable • La Nouvelle Justine • Le Père Duchesne • La Philosophie dans le boudoir • Qu'est-ce que le tiers état ? • Réflexions sur la Révolution de France • Nicolas Edme Restif de La Bretonne • Antoine de Rivarol • Marquis de Sade • Gabriel Sénac de Meilhan • Le Vieux Cordelier •

Guerre

Bataille de Fleurus (1794) • Bataille de Jemappes • Bataille de Neerwinden (1793) • Bataille de Valmy • Bataille de Wattignies • Manifeste de Brunswick • Déclaration de Pillnitz • Bataille de Rivoli (1796) • Bataille du pont d'Arcole (1796) • Bataille de Marengo (1800) • Bataille d'Austerlitz (1805) • Bataille de Trafalgar (1805) • Bataille d'Iéna (1806) • Bataille de Friedland (1807) • Bataille de Wagram (1809) • Campagne de Russie (1812) • Bataille de Leipzig (1814) • Bataille de Waterloo (1815) •

Société

Assignat • Cahier de doléances • Champ-de-Mars (Paris) • Cimetière de Picpus • Cimetière de la Madeleine • Code Napoléon • Conciergerie • Concordat de 1801 • Constitution civile du clergé • Couvent des Cordeliers • Couvent des Jacobins (Paris) • Église constitutionnelle • Guillotine • Légion d'honneur • Noblesse d'Empire • Paysannerie dans la Révolution française • Salle du Jeu de paume •

Les historiens

Alphonse Aulard • Louis Blanc • Olivier Blanc • Jacques-Olivier Boudon • Philippe Buchez • Charles-Louis Chassin • Pierre Chaunu • Roger Dupuy • David Feuerwerker • François Furet • Émile Gabory • Pierre Gaxotte • Paul et Pierrette Girault de Coursac • Jacques Godechot • François Guizot • Jean Jaurès • Pierre Kropotkine; Ernest Labrousse • Alphonse de Lamartine • Albert Laponneraye • Georges Lefebvre • G. Lenotre • Jean-Clément Martin • Albert Mathiez • François-Auguste Mignet • Jules Michelet • Mona Ozouf • Claude Petitfrère • Edgar Quinet • Denis Richet • Reynald Secher • Albert Soboul • Timothy Tackett • Hippolyte Taine • Adolphe Thiers • Alexis de Tocqueville • Jean Tulard • Jean de Viguerie • Michel Vovelle • Claude Wanquet

Mémoire

Musée de la Révolution française


modifier ]

Image du mois

The Contrast 1792-Which Is Best.jpg

Gravure satirique anglaise comparant la prospérité et l'ordre britanniques à l'anarchie française en 1792. Publiée par l'association pour la préservation de la liberté et de la propriété contre les républicains et les égalisateurs. British Museum

Cette gravure illustre l'intense campagne anti-révolutionnaire ayant eu lieu en Grande-Bretagne pendant la Révolution française. Après les écrits de Edmund Burke, notamment Réflexions sur la Révolution de France, publié en 1790, l'opinion publique britannique est fermement opposée aux développements de la Révolution en France.

modifier ]

Le saviez-vous

Il faudra attendre 195 ans après les débuts de la Révolution pour voir l'inauguration d'un musée relatif à cette période de l'histoire de France.

C'est en effet le 13 juillet 1984 qu'est inauguré le musée de la Révolution française à Vizille en présence du président de l'Assemblée nationale, Louis Mermaz.

modifier ]

Les catégories

Catégorie principale


Les personnages



Les lieux de la Révolution

Géographie de la Révolution française


Les événements

Débuts de la Révolution
La monarchie constitutionnelle
La Première République




La Convention

Le Directoire








Événements militaires


Vie religieuse


Législation, administration


Vie économique


La société française pendant la Révolution


La Révolution en Europe


Les œuvres


La Contre-révolution

modifier ]

Le projet

IconeRevEmp.jpg

Pour participer au projet Révolution et Empire


modifier ]

Voir aussi

Portail du XVIIIe siècle Portail du
Premier Empire
Portail des
Années 1790
Le Tonnelier de Breteuil, Emilie.jpg Aigle Empire.svg IconeRev.jpg
Portail de la
Littérature
Portail de la
Musique Classique
Portail de la
France au XIXe siècle
Louis-Michel van Loo 001.jpg Musical notes.svg Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple.jpg