516e régiment du train

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
516e régiment du Train
Image illustrative de l'article 516e régiment du train
Insigne régimentaire du 516e régiment du train

Création 1er septembre 1944
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
Type régiment du train
Fait partie de Commandement de la logistique
Garnison Toul - Ecrouves
Surnom Le glorieux
Couleurs vert et blanc.
Devise Servir
Inscriptions
sur l’emblème
Indochine 1947-1954
Guerres Guerre d'Indochine et d'Afrique du Nord
Batailles RC4
Décorations Croix de guerre des théâtres d'opération extérieure, croix de la valeur militaire
Etendard du 516 RT

Le 516e régiment du train est une unité de l'armée de terre française stationnée à Écrouves, près de Toul.

Historique[modifier | modifier le code]

Un Renault TRM 700-100 porte-chars du 516e RT le 14 juillet 2017.

Créé le 1er septembre 1944 en Afrique française du nord, en même temps que le GT 515, le GT 516, originellement composé pour l'essentiel de tirailleurs algériens et marocains, participa à la Libération de la France, notamment au débarquement en Provence et à l’avancée des unités de la 1re armée du général de Lattre de Tassigny jusqu’en Allemagne. Installé à Marseille, il est dissous en 1945.

Lorsqu’éclate la guerre d'Indochine, le GT 516 est recréé à partir des troupes d'Afrique du Nord auxquelles on ajoute des volontaires de métropole et des Indochinois. Installés dans le nord Tonkin, les Tringlots du 516 s'illustrèrent tout particulièrement lors des combats meurtriers de la route coloniale 4 (RC4). La 3e compagnie fut même entièrement indochinoise puisque héritière d'une compagnie de Légion étrangère, elle en conservera la structure. Le GT 516 fut présent en Indochine de 1947 à 1955 et il y laissa plus de soixante soldats tombés pour la France.

À peine rentré d'Indochine, les Tringlots du GT 516 partirent au Maroc jusqu'en 1958, où, suite à l'indépendance, des accords permirent une transition. Pour la première fois, ce sont des conscrits qui y sont envoyés. Le GT 516 sera essentiellement épargné lors de la guerre d'Algérie, puisqu'il assurait principalement le transport des parachutistes, chasseurs et légionnaires sur les zones de combat dans le sud Algérois.

Le 516 quitta l'Algérie en 1964 et s'installa la même année dans la garnison de Toul où il y resta jusqu'à nos jours. En 1991, le 516e RT participa à la guerre du Golfe. Depuis, le régiment n’a cessé d’être engagé sur tous les théâtres d’opérations à travers le monde : Cambodge, Bosnie, Kosovo, République de Côte d'Ivoire, Liban, Tchad, Afghanistan, et plus récemment au Mali et en République de Centrafrique (RCA).

De 1998 au juin 2016, il faisait partie de la 1re brigade logistique. Depuis le 1er juillet 2016, le 516 est subordonné au Commandement de la logistique.

Étendard[modifier | modifier le code]

Remis le 17 mai 1980, l'étendard du 516e Régiment du Train porte dans ses plis l'inscription « Indochine 1947-1954"[1] » cousue en lettres d'or.

La cravate est décorée de la Croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieures avec deux palmes et deux étoiles d’argent, de la fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieures et de la Croix de la Valeur militaire avec étoile d'argent.

Il est décoré de la Croix de la valeur militaire avec étoile d'argent (11/07/2013) au titre des opérations conduites en Afghanistan

Ces décorations en font l'étendard du Train le plus décoré de l'arme en 2015.

Implantation[modifier | modifier le code]

Le 516e régiment du train (516e RT) est stationné à Écrouves, près de Toul, ville de 17 200 habitants à 20 km à l'ouest de Nancy.

Mission[modifier | modifier le code]

Insigne béret de l'Arme du Train

Le régiment est, par sa structure et ses moyens, l'un des deux régiments de l'armée de terre spécialement organisé pour participer à l'appui mobilité des grandes unités. Avec ses ensembles porte-engins blindés, il préserve le potentiel des régiments de mêlée en assurant le transport de leurs matériels lourds chenillés. Avec ses moyens de circulation, il facilite l'exécution des déplacements par voie routière des unités qu'il transporte. Enfin, à l'aide de ses véhicules de transport logistique, il assure des missions de transport de fret sur le territoire national.

Structures et composition[modifier | modifier le code]

Sur un effectif de plus de 1000 hommes et femmes, près de 750 EVAT (engagés volontaires de l'armée de Terre) servent au régiment. Le régiment est articulé en 7 escadrons :

  • 1 escadron de commandement et de logistique
  • 2 escadrons de transport de blindés
  • 1 escadron de ravitaillement
  • 1 escadron de circulation et d'escorte
  • 1 escadron de transport
  • 1 escadron de circulation et transport de réserve

Matériels[modifier | modifier le code]

Porteur polyvalent logistique avec dispositif de protection (cabine blindée)

Le 516e RT dispose[Quand ?] de 90 porte-engins blindés - 40 porteurs polyvalent logistiques (PPLOG) - 70 super poids lourds - véhicules légers tout terrain (P4) - 40 motos Yamaha 360 Ténéré – véhicules de l'avant blindé (VAB) et petits véhicules protégés (PVP).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]