412e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

412e Régiment d'Infanterie
Création 1915
Pays Drapeau de la France France
Branche Terre
Type Régiment d'Infanterie
Garnison Limoges
Inscriptions
sur l’emblème
VERDUN 1916-1917
LE MATZ 1918
SOISSONNAIS 1918
L'OISE 1918
Guerres Première Guerre mondiale
Décorations Croix de guerre 1914-1918

Le 412e régiment d'infanterie (412e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1915 avec des blessés guéris et des éléments provenant des dépôts de la 12e région militaire (Limoges).

Les régiments dont le numéro est supérieur à 400 sont des régiments de marche.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Après la dissolution de la 305e brigade d'Infanterie le 14 mai 1917 à minuit, le 412e RI, passe le 15 mai 1917 à la toute nouvelle 153e Brigade d'Infanterie, qui se trouve dans le 15e CA.

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, brodées en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions[1]:

Il obtient la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918 le 23 novembre 1918.

Historique des garnisons, combats et batailles du 412e RI[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectations:

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

  • 21 décembre 1915 – 25 avril 1916 : Champagne : la butte du Mesnil :
    • boyau Kolossal
    • Boyau de Nancy et de Walkyries
    • 9 – 11 janvier : tranchées Barbe et Cornette (560 hommes hors de combat)
    • ravin de Marson
    • Verdun :
  • 23 mai – 30 octobre : cote 304, la Bataille de Verdun
    • 26 novembre 1916 – 12 janvier 1917 : Côte du Poivre

1917[modifier | modifier le code]

  • Verdun
    • Février - mai : Douaumont, Hardaumont, Vaux, bois des Chambrettes
    • Juin – juillet : Bezonvaux, bois Hassoule, Hardaumont
    • Août : cote 326, cote 344, Regen-Trapèze, tranchées de L’Arc, de Worms et de Trèves, ouvrage de l’Oursin (860 hommes hors de combat)
    • Septembre – décembre : Côte de L’Oie, bois des Caurettes et de Cumières, Côte de Talou

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Après la guerre, le régiment ne fut pas dissous, il partit en Syrie-Cilicie rejoindre l'Armée du Levant au sein de la 156e DI de mi-1919 à fin 1920 où il perdait encore 1200 hommes.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 412e RI[modifier | modifier le code]

  • Charles CHASSAGNE, lieutenant tué au combat le 20 août 1917 (Côte 344, Commune de Champneuville), né le à Chemilly (Allier).
  • Georges Journois, général de brigade, lieutenant pendant la guerre 1914-1918.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Service Historique de la Défense, Décision N° 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]