205e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

205e régiment d'infanterie
Image illustrative de l’article 205e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 205e régiment d'infanterie

Création août 1914
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Fais ce que dois
Inscriptions
sur l’emblème
Artois 1915
Somme 1916
Le Matz 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Bataille de France

Le 205e régiment d'infanterie (205e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 205e demi-brigade de première formation, recréé en 1914 avec les bataillons de réserve du 5e régiment d'infanterie.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • août 1914 : 205e régiment d'infanterie

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • Mobilisation : lieutenant-colonel Masson
  • 5 septembre 1914 : lieutenant-colonel Garçon
  • 14 mars 1915 : lieutenant-colonel de Turenne
  • 1939 : colonel Furioux.
  • 1940 : lieutenant-colonel Montvignier-Monnet.
insigne de béret d'infanterie

Historique des garnisons, combats et batailles du 205e RI[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1914 casernement : Falaise, 105e brigade, 53e Division d'infanterie, 3e région, 4e groupe de réserve. Constitution de deux bataillons puis de trois en août 1916 adjonction d'un bataillon du 406e régiment d'infanterie.

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

  • décembre - juin : secteur de l'Oise.
  • juillet : Bataille de la Somme.
  • août - décembre : secteur de l'Oise.

1917[modifier | modifier le code]

  • janvier - mars : secteur de l'Oise.
  • août -décembre : secteur du Chemin des Dames.

1918[modifier | modifier le code]

  • janvier - juin : secteur de l'Oise.
  • secteur de l'Aisne.

En juillet 1918, des soldats du 236e régiment d'infanterie dissous, rejoignent le 205e.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Drôle de guerre[modifier | modifier le code]

Article connexe : drôle de guerre.

Formé le 12 septembre 1939 dans le secteur de Coulommiers sous les ordres du colonel Furioux, il appartient à la 71e division d'infanterie. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie ; réserve B RI type NE CMI 211 Coulommiers. La 71e DI est d'abord affectée au renforcement du 136e régiment d'infanterie de forteresse qui occupe le sous-secteur de Mouzon (secteur fortifié de Montmédy), elle est alors l'une des deux divisions du Xe corps d'armée (2e armée) dont elle constitue l'aile droite[1]. En avril 1940, la 71e DI est remplacée par la 3e division d'infanterie nord-africaine et se place alors en réserve de la 2e armée dans la région de MachaultSemide, derrière l'aile gauche de l'armée[1].

Bataille de France[modifier | modifier le code]

Articles connexes : bataille de France et percée de Sedan.

Le 14 mai 1940, le 205e régiment d'infanterie du Lieutenant-colonel Montvignier-Monnet est rattaché à la 55e division d'infanterie. La 55e division d'infanterie est submergée par le premier choc dans les Ardennes. Le 205e régiment d'infanterie est dissous le 22 mai 1940 pour être fondu dans d'autres régiments.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Inscriptions portées sur le drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2] :

205e régiment d'infanterie-drapeau.svg

décorations[modifier | modifier le code]

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Ecu surmonté de 3 tours 2 têtes de soldats dans médaillons devise sur bandeau 2 branches de laurier.

Devise[modifier | modifier le code]

Fais ce que dois

Personnages célèbres ayant servi au 205e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives militaires du Château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'historiques de l'Infanterie française (général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • Historique du 205e régiment d'infanterie. 1914-1918, Limoges, Impr.-libr.-éditeurs Charles-Lavauzelle et Cie, , 23 p., disponible sur Gallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Yves Mary, Le corridor des Panzers : Par delà la Meuse 10 - 15 mai 1940, t. I, Bayeux, Heimdal, , 462 p. (ISBN 2-84048-270-3), p. 25.
  2. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]