Brigade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Brigade, Brigade mobile et Brigade (cuisine).
Symbole standard APP-6A de l'OTAN pour une brigade d'infanterie allié.

Une brigade est une unité militaire. Elle est commandée par un brigadier ou brigadier général (Royaume-Uni, Suisse, Canada), par un colonel (Israël, Indonésie, États-Unis), par un général de brigade (France, Espagne, Turquie, Allemagne) ou par un major-général (Portugal, Brésil, Japon, Taiwan).

Le terme de brigade peut aussi désigner :

En France[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 1999, l'Armée de terre française se réorganise dans le cadre de la professionnalisation et de la réduction de ses effectifs. Les anciennes divisions deviennent des brigades.

Forte d'environ 7 000 à 8 000 hommes, la brigade est alors la plus grande unité de l'Armée de terre.

On distingue deux types de brigades : les brigades interarmes (comme la 1re brigade mécanisée) et les brigades spécialisées (exemples : brigade du génie, brigade d'artillerie, etc.).

Le 1er juillet 2016, le plan de réorganisation de l'Armée de terre, nommé Au contact, marque le retour du niveau divisionnaire. Deux grandes divisions (1re et 3e) sont recrées, elles encadrent chacune trois brigades (deux brigades blindées, deux brigades médianes et deux brigades légères) ainsi que les unités françaises de la brigade franco-allemande. Une brigade d'aérocombat est également reformée et placée sous la subordination du commandement de l'aviation légère de l'Armée de terre.

Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Unité de base de la gendarmerie nationale, les brigades de gendarmerie constituent un maillage sur l'ensemble du territoire français. Elles sont généralement situées à chaque chef-lieu de canton. On distingue les brigades territoriales autonomes et les communautés de brigades suivant leur importance. Elles relèvent de la compagnie (chef-lieu d'arrondissement).

Brigade, un terme marin[modifier | modifier le code]

Les dictionnaires de marine donnent à brigade le sens d'« instrument en usage au XIVe siècle, qui dénotait un instrument dont la forme ne nous est pas connue. Nous pensons qu’il avait quelque analogie avec la gaffe, et que c’était un croc d’une espèce particulière, emmanché à une hampe » (Auguste Jal, Glossaire nautique). Un texte de 1594, cité par Jal, atteste de cet usage. Le même auteur note qu’aucun dictionnaire général depuis le XVIe siècle ne propose cette acception.

Bonnefoux et Willaumez donnent brigade comme synonyme (peu usité) de gaffe. Brigade militaire et brigade marine sont peut-être en fait d’origine différente. Dans la marine, brigadier était à l’origine le « titre du premier des matelots d’une embarcation ; il est posté sur l’avant pour défendre les abordages avec la brigade, d’où il tire son nom » (Willaumez, Dictionnaire de la marine). Le Trésor de la langue française atteste de cet usage. Par ailleurs, brigadier désigne le bâton avec lequel le régisseur d’un théâtre frappe les trois coups. Cet usage renvoie de toute évidence à la marine, à qui le vocabulaire du théâtre a beaucoup emprunté[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphane Bellon, Gastronomie et hôtellerie, Éditions Eyrolles, , p. 47
  2. Dictionnaire des mots nés de la mer, de Pol Corvez, éditions du Chasse-marée, 2007.