414e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

414e Régiment d'Infanterie
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale

Le 414e régiment d'infanterie (414e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française constitué en 1915 avec des blessés guéris et des jeunes soldats de la classe 1915 provenant des dépôts des 7e, 14e et 21e régions militaires (Besançon, Lyon, Épinal).

Les régiments dont le numéro est supérieur à 400 sont des régiments de marche.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Création : [1].

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • Commandant le régiment : lieutenant-colonel Crétin
  • Adjoint : capitaine Donati

Drapeau[modifier | modifier le code]

Historique des garnisons, combats et batailles du 414e RI[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 414e RI est créé le en exécution d'une circulaire exigeant la création de nouvelles unités.
Il se compose de 3 bataillons et 12 compagnies formés par différents dépôts du 14e corps d'armée.


Affectations[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

Une fois formé, le régiment arrive à Creil le .

La gare de Genevreuille ou débarque le 414e RI le

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 414e RI[modifier | modifier le code]

  • René Dalize (1879-1917) - Écrivain, poète, ami de Guillaume Apollinaire ; il crée avec Jean Le Roy et François Bernouard un journal de tranchées, Les Imberbes, qui a pour sous-titre « paraissant de temps à autre et longtemps s'il plaît à M.M. les Allemands » ; il y publie sa Ballade du pauvre Macchabé mal enterré ; tué au Chemin des Dames en mai 1917
  • Pierre-Gabriel Martin (1882-1918), auteur du poème célèbre "Saint-Poilu", tué à Locre (Belgique) en .
  • Jean Le Roy (1894-1918) - Poète.
  • François Bernouard (1884-1949) - Poète, typographe, imprimeur, éditeur et dramaturge.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]