A (lettre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

A
Image illustrative de l’article A (lettre)
Graphies
Capitale A
Bas de casse a
Lettre modificative ᵃ, ᴬ, ₐ
Diacritique suscrit ◌ͣ
Utilisation
Écriture alphabet latin
Ordre 1er
Phonèmes principaux /a/
/ɑ/
/æ/

A (capitale : A, minuscule : a) est la première lettre de l'alphabet latin ainsi que sa première voyelle.
Elle a été transmise depuis la lettre alpha de l'alphabet grec par l'intermédiaire de l'alphabet étrusque.
C'est une voyelle privative.

Histoire[modifier | modifier le code]

Egyptian hieroglyphic ox head
Hiéroglyphe égyptien
tête de bœuf
Proto-semitic ox head
protosinaïtique
tête de bœuf
Phoenician aleph
Aleph phénicien
Greek alpha
Alpha grec
Etruscan A
A étrusque
Roman A
A romain
Évolution de la lettre depuis l’alphabet linéaire protosinaïtique.

La lettre A tire probablement son origine de l'alphabet linéaire protosinaïtique, un alphabet utilisé dans le Sinaï il y a plus de 3 500 ans, lui-même dérivé des hiéroglyphes égyptiens ; le son, [ʔ] (coup de glotte), était alors représenté par une tête de bœuf stylisée.

La première lettre de l'alphabet phénicien, souvent nommée aleph (ʾālef) par analogie avec l'alphabet hébreu et/ou de la première lettre de l'alphabet arabe qui se prononce "alif" était une consonne correspondant non pas au son [a] mais au coup de glotte [ʔ]. Elle signifiait également « tête de bœuf » (rappelons d'ailleurs qu'un A à l'envers prend la forme d'une tête de bœuf) ; et son écriture provenait d'une stylisation du caractère protosinaïtique. Cette consonne, sous une autre forme, était également la première consonne de l'alphabet ougaritique, à qui l'on doit l'ordre levantin

L'alphabet grec fut créé sur le modèle de l'alphabet phénicien. Le grec n'utilisait pas le coup de glotte et son alphabet devait transcrire les voyelles ; la première lettre de l'alphabet phénicien fut donc utilisée par l'alphabet grec pour écrire le son [a]. La lettre ainsi créée fut nommée « alpha », écrite « Α », puis lorsque l'alphabet devint bicaméral, « α » en minuscule. En grec, alpha provient de la prononciation « aleph » en hébreu équivalente au « alif » arabe, représenté par une « tête de bœuf » dans les alphabets antiques, sa prononciation serait la dénomination du bœuf. De même que le « bêta » grec est tiré de la deuxième lettre de l'alphabet hébreu et/ou phénicien beth correspondant au « ba » arabe et représenté dans les alphabets antiques par une maison, sorte de carré avec au centre un espace qui fait office de "porte". Ainsi la dénomination d'une maison ou d'une chambre en hébreu est ; « beth », tout comme en arabe c'est ; « beyt, beit ». ((…) La dénomination des objets ne vient pas après la reconnaissance, elle est la reconnaissance même.(…), Merleau-Ponty dans son livre Phénoménologie de la Perception). On pourrait aussi prendre en exemple la lettre g qui découle du « gamma » grec, qui vient lui-même du "gimel" hébreu...et son équivalent arabe « jim ». À noter ici que « gimel » en hébreu veut dire « chameau », et en arabe on prononce « jmil ».

Pour en revenir à la lettre A, elle s'est transmise à l'alphabet latin par l'intermédiaire de l'alphabet étrusque, lui-même dérivé de l'alphabet grec « rouge » employé en Eubée (voir l'article Histoire de l'alphabet grec) — alphabet que les Étrusques avaient appris à Pithékuses (Ischia), près de Cumes. En passant dans l'alphabet latin, les lettres ayant perdu leur nom pour se réduire le plus souvent à leur son, l’alpha grec a été rebaptisé a.

Formes majuscules et minuscules manuscrites de la lettre A.
Formes de A dans le Dictionnaire des abréviations latines et française d’Alphonse Chassant.

Typographie[modifier | modifier le code]

La lettre a minuscule moderne dérive de l'écriture grecque, qui évolua depuis une graphie similaire à la capitale actuelle vers une forme circulaire avec une projection, aux environs du IVe siècle.

BlackletterA-01.svg UncialA-01.svg ModernRomanA-01.svg ModernItalicA-01.png ModernScriptA-01.png
Gothique Onciale Romaine moderne Italique moderne Script moderne
Quelques exemples de graphies de la lettre A

A diacrité[modifier | modifier le code]

La lettre A peut être munie de diacritiques dans l'écriture d'un certain nombre de langues utilisant l'alphabet latin :

Ligature a dans l’e[modifier | modifier le code]

Il existe également une ligature de la lettre A avec la lettre E : Æ/æ qui donne en français le digramme «é» comme dans « curriculum vitæ » et « ex æquo ». Celui-ci est utilisé en français, danois, féroïen, islandais et norvégien.

Variantes[modifier | modifier le code]

La graphie du A a donné lieu à plusieurs variantes :

  • ɐ : a minuscule retourné, utilisé par l’alphabet phonétique international
  • ɑ : alpha latin, utilisé par le nufi, et a cursif utilisé en l’alphabet phonétique international
  • ɒ : inverse du précédent, utilisé par l’alphabet phonétique international

Codage[modifier | modifier le code]

Informatique[modifier | modifier le code]

Lettre A a
Nom Unicode Lettre capitale latine A Lettre minuscule latine A
Encodage décimal hexadécimal décimal hexadécimal
ASCII, ISO 8859, Unicode 65 41 97 61
EBCDIC 193 C1 129 81
Caractères Unicode utilisant la lettre latine A sans diacritique
Caractère Code Bloc Unicode Nom Unicode
A U+0041 Latin basique Lettre capitale latine A
a U+0061 Latin basique Lettre minuscule latine A
U+24B6 Symboles alphanumériques bornés ou entourés Lettre majuscule latine A cerclée
U+FF21 Latin étendu additionnel Lettre capitale latine A pleine chasse
U+FF41 Latin étendu additionnel Lettre minuscule latine A pleine chasse
𝐀 U+1D400 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique grasse A
𝔸 U+1D538 Symboles mathématiques alphanumériques Majuscule mathématique ajourée A
🄐 U+1F110 Supplément de symboles alphanumériques bornés ou entourés Lettre majuscule latine A entre parenthèses
🄰 U+1F130 Supplément de symboles alphanumériques bornés ou entourés Lettre majuscule latine A encadrée
🇦 U+1F1E6 Supplément de symboles alphanumériques bornés ou entourés Symbole indicateur régional lettre A

Radio[modifier | modifier le code]

Fichier audio
A en code morse
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Autres[modifier | modifier le code]

Signalisation Langue des signes Écriture
Braille
Pavillon Sémaphore française québécoise
ICS Alpha.svg Semaphore Alpha.svg LSF LettreA.jpg LSQ a.jpg Braille A1.svg

Art et littérature[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • La voyelle A est associée à la couleur noire par Rimbaud dans son célèbre sonnet Voyelles :

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,
Golfes d'ombre ; […] »

  • A est le titre d'une œuvre du poète américain Louis Zukofsky (1904-1978).

Science-fiction[modifier | modifier le code]

Le cycle du Ā est une trilogie de l'auteur canadien A. E. van Vogt, composée des romans Le Monde des Ā (1945), Les Joueurs du Ā (1956) et La fin du Ā (1984). La traduction française du Monde des Ā en 1953 par Boris Vian a contribué à lancer ce genre littéraire en France. Le symbole Ā (lu non A) y signifie « non aristotélicien ».

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Dans l'œuvre du dessinateur Fred, le second A de l'inscription « OCÉAN ATLANTIQUE » est une île appartenant au « monde des lettres », où habite Barthélémy le puisatier ; île que visitera le héros Philémon.

Abréviations[modifier | modifier le code]

Dans les abréviations de noms propres, A. signifiait Aulus, et quelquefois Augustus[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Larissa Bonfante et autres, La Naissance des écritures - Du cunéiforme à l'alphabet, traduction de Christiane Zivie-Coche, Éditions du Seuil, 1994.
  • Anne Zali et Annie Berthier (dir.), L’Aventure des écritures - Naissance, Bibliothèque nationale de France, 1997.
  • Marc-Alain Ouaknine, Les Mystères de l’alphabet, Éditions Assouline, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :