Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

A tilde souscrit
   
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Ordre mbelime, naténi, ngambay, zarma, ǃxóõ
Phonèmes principaux /ã, a̰/

(minuscule : , ou A tilde souscrit, est un graphème utilisé dans l’écriture du mbelime, du naténi, du ngambay, du zarma et du ǃxóõ. Il s’agit de la lettre A diacritée d’un tilde souscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En ngambay, le A tilde souscrit ‹ A̰ › représente un A nasalisé[1],[2].

En zarma, le A tilde souscrit ‹ A̰ › représente un A nasalisé[3].

Dans l’alphabet phonétique international, le tilde souscrit indique une laryngalisation, /a̰/ est donc la notation pour un /a/ laryngalisé.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le A tilde souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale AU+0041◌̰U+0330 U+0041
U+0330
lettre majuscule latine a
diacritique tilde souscrit
minuscule aU+0061◌̰U+0330 U+0061
U+0330
lettre minuscule latine a
diacritique tilde souscrit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LETAC 1983
  2. Vandame 1993
  3. République du Niger, Arrêté n°0215/MEN/SP-CNRE

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • République du Niger, Ministre de l’Éducation nationale, Arrêté n°0215/MEN/SP-CNRE du 19 octobre 1999 fixant l’orthographe de la langue soŋay-zarma (copie en ligne)
  • Lexiques thématiques de l’Afrique centrale (LETAC), Tchad, Sara-Ngambay : Activités économiques et sociales, 1983.
  • Charles Vandame, Manuel d’Initiation au Ngambay, 1993.