Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

A tilde souscrit
  
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Ordre mbelime, naténi, ngambay, zarma, ǃxóõ
Phonèmes principaux /ã, a̰/

(minuscule : , ou A tilde souscrit, est un graphème utilisé dans l’écriture du mbelime, du naténi, du ngambay, du zarma et du ǃxóõ. Il s’agit de la lettre A diacritée d’un tilde souscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En ngambay, le A tilde souscrit ‹ A̰ › représente un A nasalisé[1],[2].

En zarma, le A tilde souscrit ‹ A̰ › représente un A nasalisé[3].

Dans l’alphabet phonétique international, le tilde souscrit indique une laryngalisation, /a̰/ est donc la notation pour un /a/ laryngalisé.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le A tilde souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale AU+0041◌̰U+0330 U+0041
U+0330
lettre majuscule latine a
diacritique tilde souscrit
minuscule aU+0061◌̰U+0330 U+0061
U+0330
lettre minuscule latine a
diacritique tilde souscrit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LETAC 1983
  2. Vandame 1993
  3. République du Niger, Arrêté n°0215/MEN/SP-CNRE

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • République du Niger, Ministre de l’Éducation nationale, Arrêté n°0215/MEN/SP-CNRE du 19 octobre 1999 fixant l’orthographe de la langue soŋay-zarma (copie en ligne)
  • Lexiques thématiques de l’Afrique centrale (LETAC), Tchad, Sara-Ngambay : Activités économiques et sociales, 1983.
  • Charles Vandame, Manuel d’Initiation au Ngambay, 1993.