Ƣ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gha
Image illustrative de l’article Ƣ
Graphies
Capitale Ƣ
Bas de casse ƣ

Gha (majuscule Ƣ, minuscule ƣ) est une lettre additionnelle qui a été utilisée dans diverses orthographes latines de langues turques, comme l’ouïghour, le tatar, ou dans celle du tadjik[1]. Toutes ces orthographes sont désormais obsolètes. Elle peut toujours être aperçue sur les billets de banque émis par la République populaire de Chine avant 1983.

Dans l'ordre alphabétique, elle est placée entre le G et le H.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le Q et q de l’écriture Sütterlin allemande.

La forme du gha tient son origine dans la forme de la lettre Q de l’écriture Spitzschrift[2] ou Sütterlin allemande.

Ƣ représente généralement une consonne fricative vélaire voisée ([ɣ] dans l'alphabet phonétique international), mais est parfois utilisée pour une consonne fricative uvulaire voisée ([ʁ]).

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

Du fait de son obsolescence, les polices permettant d'afficher cette lettre sont rares. Elle possède cependant les représentations Unicode suivantes :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale Ƣ ƢU+01A2 U+01A2 lettre majuscule latine gha
minuscule ƣ ƣU+01A3 U+01A3 lettre minuscule latine gha

Cette lettre a par ailleurs été incorrectement labellée LATIN LETTER OI par l'ISO, bien que sa forme soit basée sur celle du Q.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Imart, « Le mouvement de « latinisation » en URSS », Cahiers du monde russe et soviétique, vol. 6, no 2,‎ , p. 223–239 (DOI 10.3406/cmr.1965.1619, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]