Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

N macron
 
 
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Alphabets hiw, dorig, kokota, marshallais, mwotlap, obolo, vurës
Phonèmes principaux /ŋ/

(minuscule : ), appelé N macron, est un graphème utilisé dans l’écriture du marshallais, du yoruba, du obolo dans plusieurs langues océaniennes comme le hiw, le dorig, le kokota, le mwotlap, ou le vurës, dans la romanisation ISO 233-1 de l’écriture arabe, la romanisation Pe̍h-ōe-jī ou dans certaines romanisations de l’alphabet kharoshthi. Il s’agit de la lettre N diacritée d’un macron.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le graphème ‹ n̄ › est utilisé dans l’orthographe de certaines langues océaniennes (mwotlap, vurës, hiw, dorig, kokota, …). Il représente le son /ŋ/.

En yoruba, lorsque le ton moyen est optionnellement indiqué avec le macron, ‹ n̄ › représente [ŋ̄].

En ancien breton et en obolo, quand le ‹ n̄ › est après une voyelle, cela produit une voyelle nasale.

Dans la romanisation ISO 233-1 de l’écriture arabe, ‹ n̄ › translittère le nūn šaddah ‹ نّ ›, le nūn et le šaddah étant translittéré avec le n et avec le macron suscrit[1].

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le N macron peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule NU+004E◌̄U+0304 U+004E
U+0304
lettre majuscule latine n
diacritique macron
minuscule nU+006E◌̄U+0304 U+006E
U+0304
lettre minuscule latine n
diacritique macron

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew Glass, Stefan Baums et Richard Salomon, Proposal to Encode Kharoṣṭhī Script in Plane 1 of ISO/IEC 10646 (no L2/02-203 R2), (lire en ligne)
  • (en) Thomas T. Pederson, Transliteration of Arabic, 2.2, (lire en ligne)


Voir aussi[modifier | modifier le code]