Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

N macron
 
 
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Alphabets marshallais
Phonèmes principaux /ŋ/

(minuscule : ), appelé N macron, est un graphème utilisé dans l’écriture du marshallais, du yoruba, ainsi que dans plusieurs langues océaniennes, dans la romanisation ISO 233-1 de l’écriture arabe, la romanisation Pe̍h-ōe-jī ou dans certaines romanisations de l’alphabet kharoshthi. Il s’agit de la lettre N diacritée d’un macron.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le graphème ‹ n̄ › est utilisé dans l’orthographe de certaines langues océaniennes (mwotlap, vurës, hiw, dorig, kokota…). Il représente le son /ŋ/.

En yoruba, lorsque le ton moyen est optionnellement indiqué avec le macron, ‹ n̄ › représente [ŋ̄].

En ancien breton, quand le ‹ n̄ › est après une voyelle, cela produit une voyelle nasale.

Dans la romanisation ISO 233-1 de l’écriture arabe, ‹ n̄ › translittère le nūn šaddah ‹ نّ ›, le nūn et le šaddah étant translittéré avec le n et avec le macron suscrit[1].

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le N macron peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule NU+004E◌̄U+0304 U+004E
U+0304
lettre majuscule latine n
diacritique macron
minuscule nU+006E◌̄U+0304 U+006E
U+0304
lettre minuscule latine n
diacritique macron

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew Glass, Stefan Baums et Richard Salomon, Proposal to Encode Kharoṣṭhī Script in Plane 1 of ISO/IEC 10646 (no L2/02-203 R2), (lire en ligne)
  • (en) Thomas T. Pederson, Transliteration of Arabic, 2.2, (lire en ligne)


Voir aussi[modifier | modifier le code]