Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
M culbuté épigraphique
Graphies
Capitale

, appelé M culbuté épigraphique, est une lettre additionnelle de l’écriture latine utilisée dans des inscriptions épigraphiques comme abréviation de mulieris, comme le C réfléchi ‹ Ↄ ›, en Espagne et en Gaule narbonnaise[1]. Elle peut avoir la forme d’un M tourné à 180° ‹ M › ou d’un M tourné à 90° ‹ M ›.

Elle n’est pas à confondre avec le M culbuté ‹ Ɯ, ɯ › qui était utilisée dans l'écriture du zhuang de 1957 à 1986, avec une majuscule ressemblant à la minuscule, ou qui était utilisée dans certaines études des langues siouanes de James Owen Dorsey, avec une majuscule basée sur un M majuscule culbuté.

Graphie[modifier | modifier le code]

M culbuté (à 90°) dans une inscription (CIL VI 7107) reproduite dans Exempla scripturae epigraphicae latinae  : [...] Salariae ꟽ (mulieris) lib(ertae) Aphrodites [...].

La graphie de cette lettre est une altération de la forme majuscule de la lettre M ‹ M ›, tourné à 180° (ou inversée sur l’axe de symétrie horizontal) ou tournée à 90°[2],[3].

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

La M inversé épigraphique peut être représentée avec les caractères Unicode (Latin étendu D) suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule U+A7FD U+A7FD lettre majuscule latine m inversé épigraphique

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chase 1897, p. 178.
  2. Perry 2006.
  3. Cagnat 1898, p. 82.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Cagnat, Cours d’épigraphie latine, Paris, Fontemoing, , 3e éd. (lire en ligne)
  • (en) George Davis Chase, « The Origin of Roman Praenomina », Harvard Studies in Classical Philology, vol. 8,‎ , p. 103-184 (JSTOR 310491, lire en ligne)
  • (la) Emil Hübner, Exempla Scripturae Epigraphicae Latinae, Berlin, (lire en ligne)
  • (en) David J. Perry, Proposal to Add Additional Ancient Roman Characters to UCS (no L2/06-269), (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]