Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
I macron souscrit
   
Graphies
Capitale
Bas-de-casse
Utilisation
Alphabets amarakaeri, bribri, chinanteco de Comaltepec, koasati, mazatèque, nuer, suédois de Noarootsi

(minuscule : ), appelé I macron souscrit, est un graphème utilisé dans l’écriture de l’amarakaeri, du bribri, du chinanteco de Comaltepec, du koasati, du mazatèque, du nuer et du suédois de Noarootsi, et dans la romanisation GENUNG de l’amharique et la romanisation ELOT 743 du grec. Il s'agit de la lettre I diacritée d'un macron souscrit. Il n’est pas à confondre avec le I trait souscrit ‹ I̲, i̲ ›.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Dans l’ELOT 743 de 1982, adopté par le GENUNG de l’ONU en 1987, ‹ I̱, i̱ › translittère la lettre eta ‹ Η, η ›[1] pour le différencié du ‹ I, i › qui peut transittérer à la fois le iota ‹ Ι, ι › et eta[2],[3].

En koasati, le i macron souscrit ‹ i̱ › représente le ‹ i › nasalisé.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le I macron souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale IU+0049◌̱U+0331 U+0049
U+0331
lettre majuscule latine i
diacritique macron souscrit
minuscule iU+0069◌̱U+0331 U+0069
U+0331
lettre minuscule latine i
diacritique macron souscrit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pedersen 2002
  2. Pedersen 2005
  3. GENUNG 2003

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas T. Pedersen, « Greek », Transliteration of Non-Roman Scripts, révision 1.1a, 2002. (copie en ligne)
  • Thomas T. Pedersen, « Greek », Transliteration of Non-Roman Scripts, révision 2a, 2005. (copie en ligne)
  • GENUNG, Report on the current status of United Nations Romanization Systems for geographical names, version 2.2, 2003. (copie en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]