Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

r cursif
Image illustrative de l’article ꭋ
Graphies
Bas de casse

Le , appelé r cursif, est une lettre additionnelle latine utilisée dans certaines transcription phonétique dont notamment la transcription phonétique d’Otto Bremer, l’alphabet dialectal suédois, la transcription Dania et la transcription phonétique de l’Atlas linguistique italien. Il a la forme d’un r dans certains styles d’écriture cursive.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le r cursif tel que presenté par Sundevall en 1855.

Le r cursif est utilisé dans l’alphabet phonétique de Carl Jakob Sundevall en 1855.

Johan August Lundell reprend le symbol r cursif dans l’Alphabet dialectal suédois pour y représenter une consonne fricative uvulaire sourde [χ].

Description du r cursif dans la transcription phonétique d’Otto Bremer de 1898.

Otto Bremer[1],[2] utilise aussi le r cursif dans son alphabet phonétique, pour y représenter une consonne fricative uvulaire sourde [χ]. Une forme majuscule est utilisée dans certains ouvrages de la collection « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten ».

Dans la transcription Dania d’Otto Jespersen, le r cursif représente une consonne roulée uvulaire voisée [ʀ].

Le r cursif est utillisé dans l’Atlas linguistique italien pour représenter une consonne fricative alvéolodentale sourde[3], il y a la forme d’un petit chiffre 2 culbuté.

Variantes et formes[modifier | modifier le code]

Formes du ej
Majuscule Minuscule Description
Latin letter script R.svg Forme de la minuscule dans les tableaux Unicode.
Latin small letter script r (turned two form).svg Forme de la minuscule similaire à un petit deux culbuté.
Latin letter reversed R.svg Forme de la minuscule basée sur un r réfléchi
Latin letter script R (Sundevall form).svg Formes de la majuscule et de la minuscule tel que dessinées par Sundevall.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le r cursif peut être représenté avec les caractères Unicode (Latin étendu E) suivant :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
minuscule U+AB4B U+AB4B lettre minuscule latine r cursif

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) M.G. Bartoli, G. Vidossi, B.A. Terracini, G. Bonfante, C. Grassi, A. Genre et L. Massobrio, « Segni di trascrizione fonetica », dans Atlante linguistico italiano, vol. 2, Istitutopoligrafico e zecca dello stato, (lire en ligne)
  • (de) Otto Bremer, Deutsche Phonetik, Leipzig, Breitkopf und Härtel, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 1), (lire en ligne)
  • (de) Otto Bremer, Zur Lautschrift, Leipzig, Breitkopf und Härtel, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 1 (annexe)), (lire en ligne)
  • (en) Michael Everson, Alois Dicklberger, Karl Pentzlin et Eveline Wandl-Vogt, Revised proposal to encode “Teuthonista” phonetic characters in the UCS (no N4081, L2/11-202), (lire en ligne)
  • (de) Martin Heepe, Lautzeichen und ihre Anwendung in verschiedenen Sprachgebieten, Berlin, Reichsdruckerei,
  • (de) Otto Kürsten et Otto Bremer, Lautlehre der Mundart von Buttelstedt bei Weimar, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 9), (lire en ligne)
  • (de) Joseph Müller, Untersuchungen zur Lautlehre der Mundart von Aegidienberg, Bonn, P. Hauptmann, (lire en ligne)
  • (de) Ferdinand Münch, Grammatik der ripuarisch-fränkischen Mundart, Bonn, Cohen, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]