Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

o barré dans l’o ouvert culbuté
   
Graphies
Bas de casse
Utilisation
Alphabets transcription de Bremer

(uniquement en minuscule), appelé o barré dans l’o ouvert culbuté, est une lettre additionnelle de l’alphabet latin utilisée dans la transcription phonétique d’Otto Bremer[1],[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Tableau présentant les symboles de certaines voyelles de 1893 et leurs équivalents de 1898.

Dans Deutsche Phonetik, publié en 1893, Otto Bremer recommande l’utilisation des symboles ø et y pour les voyelles ö et ü, et recommande l’utilisation de ligatures formées de a avec e, o ou ö pour les voyelles e, o ou ö teintées de a[3].

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Cette lettre peut être représenté avec les caractères Unicode (Latin étendu E) suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
minuscule U+AB44 U+AB44 lettre minuscule latine o ouvert culbuté o barré

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bremer 1893, p. 202.
  2. Bremer 1898, p. 13.
  3. « Sollte in einer Mundart noch eine weitere Stufe vorkommen, die als ein e-, o- oder ö-artig gefärbtes a empfunden wird, so gebrauche man die Ligaturen von a und e, o, ö. Statt ö un ü empfehlen sich einfache Buchstaben ohne diakritischen Zeichen: ø und y. Überweites ö = ø. »
    Deutsche Phonetik, p. 202.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Otto Bremer, Deutsche Phonetik, Leipzig, Breitkoff und Härtel, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 1), (lire en ligne)
  • (de) Otto Bremer, Zur Lautschrift, Leipzig, Breitkoff und Härtel, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 1 (annexe)), (lire en ligne)
  • (en) Michael Everson, Alois Dicklberger, Karl Pentzlin et Eveline Wandl-Vogt, Revised proposal to encode “Teuthonista” phonetic characters in the UCS (no N4081, L2/11-202), (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]