Crochet (typographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir crochet.
Ne doit pas être confondu avec coche (typographie).
Crochets
[]
Graphies
Graphie []
Codage
Noms Crochet gauche
Crochet droit
Unicode U+005B
U+005D
Bloc Commandes C0 et latin de base

Un crochet est un signe de ponctuation. Il peut être ouvrant (« [ ») ou fermant (« ] »).

Typographie[modifier | modifier le code]

Le crochet indique en général une intervention extérieure au texte, alors que la parenthèse « appartient » à l'auteur. Ainsi, le lecteur peut distinguer ce qui est du fait de l'auteur, et ce qui ne l'est pas.

En typographie, des crochets indiquent qu'un mot a été remplacé ou ajouté dans une citation pour qu'elle reste compréhensible hors de son contexte : « Il [François] tourna la page du journal. » Ou bien : « Il se plaint de “devoir vivre avec toute [sa] famille”. » En effet, le membre de phrase original était « toute ma famille ».

Des points de suspension entre crochets […] signalent que l'on a raccourci une citation[1],[2].

En typographie française, le crochet ouvrant sert également en poésie où il signale la continuité d'un vers trop long pour tenir sur une seule ligne, comme ci-dessous.

De toute sa longueur
Sur de trop courtes lignes
Le vers s'étalait. Tant continuait
                          [ l'horreur
Qu'on usa du crochet pour signe.

Les crochets peuvent aussi servir de parenthèses imbriquées dans d'autres parenthèses, mais ce n'est pas obligatoire.

Un crochet ouvrant est précédé d'une espace, et un crochet fermant doit être suivi d'une espace.

Mathématiques[modifier | modifier le code]

En mathématiques, les crochets servent dans toutes les situations, par exemple à indiquer un intervalle. Un crochet tourné vers l'intérieur indique un intervalle fermé (par exemple ), et un crochet tourné vers l'extérieur indique un intervalle ouvert (par exemple ).

Les crochets servent aussi à désigner couramment des crochets de Lie. Ils sont parfois introduits sans faire une mention explicite à la structure d'algèbre de Lie.

Les crochets désignent aussi dans la théorie des groupes le commutateur de deux éléments. Si G est un groupe, [G,G] désigne parfois le groupe dérivé de G, sous-groupe engendré par les commutateurs. C'est le plus petit sous-groupe normal dont le quotient est commutatif. D'autres notations sont cependant utilisées pour le désigner.

Leur emploi a été introduit en 1629 par Albert Girard.

Informatique[modifier | modifier le code]

Dans certains langages de programmation, comme le C ou le PHP, les crochets indiquent un élément d'un tableau. Par exemple, en C, tab[1] indique que l’on veut accéder à l’élément 2 du tableau tab (la numérotation commence à 0, il s’agit donc du deuxième élément).

Dans le moteur de wiki MédiaWiki, le crochet sert à créer un lien externe et le double crochet un lien interne, vers les autres pages du wiki. À l'inverse, dans Wikicréole, le double crochet sers également à créer un lien externe.

Astrophysique[modifier | modifier le code]

Les crochets sont utilisés pour désigner les espèces atomiques, ou moléculaires, présentant des raies de transition interdites comme [O III].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Personnel de rédaction, « Code de rédaction interinstitutionnel — 10.1. Ponctuation », Office des publications, (consulté le 21 janvier 2010)
  2. Personnel de rédaction, « La citation : comment citer ? », InfoSphère, (consulté le 21 janvier 2010)