Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
z wisigothique
   
Graphies
Capitale
Bas-de-casse
Utilisation
Écriture alphabet latin

Z wisigothique (capitale , minuscule ), est une lettre additionnelle de l’alphabet latin utilisée dans certains manuscrits carolingiens. Sa forme provient d’une forme de z de l’écriture wisigothique, où le trait supérieur remonte en se recourbant, utilisée moins fréquemment que le z où le trait supérieur s’incline à son extrémité gauche[1]. Plusieurs manuscrits mélangent cette lettre wisigothique aux lettres gothiques. Elle était utilisée comme lettre distincte de z dans des manuscrits en vieux portugais, vieux léonais et vieux castillan. Des scribes ignorants son origine ont interprété ce trait comme étant la partie principale de la lettre diminuant la partie inférieure du z, pour finalement donner le c cédille ‹ ç ›[1],[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Specimen de caractère étendu de Ludovico degli Arrighi et utilisé par Tolomeao Janiculo, circa 1522, avec le z wisigothique.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le z wisigothique peut être représenté avec les caractères Unicode (Latin étendu D) suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale U+A762 U+A762 lettre majuscule latine z wisigothique
minuscule U+A763 U+A763 lettre minuscule latine z wisigothique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Everson (éditeur), Peter Baker, António Emiliano, Florian Grammel, Odd Einar Haugen, Diana Luft, Susana Pedro, Gerd Schumacher, et Andreas Stötzner, Proposal to add medievalist characters to the UCS, (lire en ligne)
  • Henri Gavel, Essai sur l’évolution de la pronunciation du Castilian depuis le xivme siècle, d'après les théories des grammairiens et quelques autres sources, Paris, Champion, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]