Extensions de l’alphabet phonétique international

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les extensions de l’alphabet phonétique international sont des symboles et diacritiques additionnels à l’API utilisés pour noter les troubles de la parole. Ces extensions sont maintenues par l’International Clinical Phonetics and Linguistics Association (en).

Description[modifier | modifier le code]

Fiche récapitulative des extensions de l’API (en anglais).

Lettres[modifier | modifier le code]

ʩ Consonne fricative vélopharyngale (ronflement; fréquent avec une fente labio-palatine)
ʪ Consonne fricative alvéolaire latérale et médiane sourde, [ɬ͡s] (sigmatisme latéral de /s/, avec passage d’air simultanée sur l’avant de la langue et sur ses côtés)
ʫ Consonne fricative alvéolaire latérale et médiane sonore, [ɮ͡z] (sigmatisme latéral de /z/)
ʬ Clic percussif bilabial (baiser audible)
ʭ Clic percussif bidental (grincement des dents audible)
¡ Clic percussif sous-alvéolaire sublaminal (claquement de la langue)
ʞ Articulation vélodorsale (le mouvement du voile du palais vers l’arrière de la langue) (symbole utilisé dans l’API jusqu’en 1989 pour le clic vélaire)

Diacritiques[modifier | modifier le code]

Notations prosodiques et sons indéterminés[modifier | modifier le code]

L'extension du API a adopté la notation entre crochet provenant de conventions transcrivant le discours. Les parenthèses sont utilisées pour indiquer la mise en bouche (articulation silencieuse), comme (ʃːː), un signe silencieux pour se taire. Les parenthèses sont aussi utilisées pour indiquer les pauses silencieuses, par exemple (...). Les doubles parenthèses indiquent un bruit externe, comme dans ((2 syll.)) ou ((2σ)) pour deux syllabes étrangères, bien que la convention commune en dehors de la pathologie du langage soit que cela indique des sons obscurcis ou non identifiables, comme lorsqu'une personne parle par-dessus une autre.

Dans l'extension de l'API, les sons non identifiables sont encerclés. Un cercle vide, ◯, est utilisé pour un segment indéterminé, ◯σ une syllabe indéterminée, Ⓒ un segment identifiable seulement en tant que consonne, etc. Les majuscules, telles que C dans Ⓒ, sont utilisées comme joker pour certaines catégories de sons, et peuvent être combinés avec les diacritiques API et extAPI. Par exemple, Ⓟ (un P majuscule entouré avec un diacritique sans voix) indique un plosif sans voix indéterminée. Les lettres API et extAPI régulières peuvent aussi être encerclé pour indiquer que leur identification est incertaine. Par exemple, ⓚ indique que le segment est probablement jugé en [k]. Au moins en écriture manuscrite, le cercle peut être étiré en ovale pour former de plus longues chaînes de symboles.

Des accolades avec des termes musicaux italiens sont utilisés pour la phonation et la notation prosodique, tels que [{falsetto hɛlp falsetto}] et des termes pour le tempo et la dynamique de la parole connectée. Celles-ci sont inscrites dans une notation {accolade} pour indiquer que ce sont des commentaires sur le texte intermédiaire. Les conventions VoQS[1] utilisent une notation similaire pour la qualité vocale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Voice Quality Symbols », dans Wikipedia, (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]