Ġ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

G point suscrit
Ġ ġĠ ġ
Graphies
Capitale Ġ
Bas de casse ġ
Utilisation
Alphabets arabe chypriote maronite, buang mapos, maltais, inupiak

Ġ (minuscule : ġ), appelé G point suscrit, est une lettre additionnelle latine, utilisée dans l’écriture de l’arabe chypriote maronite, du buang mapos, du maltais, de l'inupiak et dans certaines romanisations ALA-LC et Romanisation ISO. Il s’agit de la lettre G diacritée d’un point suscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En inupiak, ‹ ġ › représente une consonne fricative uvulaire voisée /ʁ/.

Le G point suscrit était anciennement utilisé dans l’écriture de l’irlandais, qui utilise maintenant le digramme ‹ gh ›.

En maltais, Ġ est la septième lettre de l’alphabet, située entre F et G. Elle a le son /d͡ʒ/.

Dans la romanisation ALA-LC ġ translittère :

Le g point suscrit est aussi utilisé pour transcrire le ġayn ‹ غ › de l’écriture arabe dans la romanisation DIN 31635 et la romanisation ISO 233.

Dans l’ISO 9:1995, ġ translittère le ghaïn ‹ ғ › de l’alphabet cyrillique. Dans l’ISO 9985:1996, celui-ci translittère le ղ ‹ ղ › de l’arménien.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le G point suscrit peut être représente avec les caractères Unicode suivants :

forme représentation chaîne
de caractères
point de code description
majuscule Ġ ĠU+0120 U+0120 lettre majuscule latine g point en chef
minuscule ġ ġU+0121 U+0121 lettre minuscule latine g point en chef
forme représentation chaîne
de caractères
point de code description
majuscule GU+0047◌̇U+0307 U+0047
U+0307
lettre majuscule latine g
diacritique point en chef
minuscule gU+0067◌̇U+0307 U+0067
U+0307
lettre minuscule latine g
diacritique point en chef

Des anciens codages informatiques permettent aussi de représenter le G point suscrit :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bruce A. Hooley, Mapos Buang Dictionary, Ukarumpa, Summer Institute of Linguistics, (lire en ligne)
  • (en) Bruce A. Hooley, A Central Buang text, Summer Institute of Linguistics, (lire en ligne)
  • ISO, Information et documentation -- Translittération des caractères cyrilliques en caractères latins -- Langues slaves et non slaves (no ISO 9:1995), (présentation en ligne)
  • (en) Library of Congress, Azerbaijani Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Georgian Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Ottoman Turkish Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Romanian (in Cyrillic) Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Tod-Oirat-Old Kalmyk Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Thomas T. Pedersen, Transliteration of Armenian, (lire en ligne)
  • (en) Thomas T. Pedersen, Transliteration of Azerbaijani,

Voir aussi[modifier | modifier le code]