Ġ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
G point suscrit
Ġ ġ Ġ ġ
Graphies
Capitale Ġ
Bas-de-casse ġ
Utilisation
Alphabets arabe chypriote maronite, buang mapos, maltais, inupiak

Ġ (minuscule : ġ), appelé G point suscrit, est une lettre additionnelle latine, utilisée dans l’écriture de l’arabe chypriote maronite, du buang mapos, du maltais, de l'inupiak et dans certaines romanisations ALA-LC et Romanisation ISO. Il s’agit de la lettre G diacritée d’un point suscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En inupiak, ‹ ġ › représente une consonne fricative uvulaire voisée /ʁ/.

Le G point suscrit était anciennement utilisé dans l’écriture de l’irlandais, qui utilise maintenant le digramme ‹ gh ›.

En maltais, Ġ est la septième lettre de l’alphabet, située entre F et G. Elle a le son /d͡ʒ/.

Dans la romanisation ALA-LC ġ translittère :

Le g point suscrit est aussi utilisé pour transcrire le ġayn ‹ غ › de l’écriture arabe dans la romanisation DIN 31635 et la romanisation ISO 233.

Dans l’ISO 9:1995, ġ translittère le ghaïn ‹ ғ › de l’alphabet cyrillique. Dans l’ISO 9985:1996, celui-ci translittère le ղ ‹ ղ › de l’arménien.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le G point suscrit peut être représente avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule Ġ ĠU+0120 U+0120 lettre majuscule latine g point en chef
minuscule ġ ġU+0121 U+0121 lettre minuscule latine g point en chef
formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule GU+0047◌̇U+0307 U+0047
U+0307
lettre majuscule latine g
diacritique point en chef
minuscule gU+0067◌̇U+0307 U+0067
U+0307
lettre minuscule latine g
diacritique point en chef

Des anciens codages informatiques permettent aussi de représenter le G point suscrit :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bruce A. Hooley, Mapos Buang Dictionary, Ukarumpa, Summer Institute of Linguistics, (lire en ligne)
  • (en) Bruce A. Hooley, A Central Buang text, Summer Institute of Linguistics, (lire en ligne)
  • ISO, Information et documentation -- Translittération des caractères cyrilliques en caractères latins -- Langues slaves et non slaves (no ISO 9:1995), (présentation en ligne)
  • (en) Library of Congress, Azerbaijani Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Georgian Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Ottoman Turkish Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Romanian (in Cyrillic) Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Library of Congress, Tod-Oirat-Old Kalmyk Romanization Table, (lire en ligne)
  • (en) Thomas T. Pedersen, Transliteration of Armenian, (lire en ligne)
  • (en) Thomas T. Pedersen, Transliteration of Azerbaijani,

Voir aussi[modifier | modifier le code]