Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

G macron souscrit
 
 
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Alphabets atsam, haïda, kwak'wala, nisgha, nobonob, tagbanwa calamian, tlingit (orthographe dʼAlaska)

(minuscule : ), appelé G macron souscrit, est un graphème utilisé dans l’écriture du atsam, du haïda, du kwak'wala, du nisgha, du nobonob, du tagbanwa calamian, et du tlingit (orthographe dʼAlaska), ainsi que dans la transcription des langues sémitiques. Il s'agit de la lettre G diacritée d'un macron souscrit. Il n’est pas à confondre avec le G trait souscrit ‹ G̲, g̲ ›.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le kwak'wala, avec l’orthographe u'mista, utilise le macron souscrit sous le G ‹ g̱ ›. Il utilise aussi le digramme ‹ g̱w ›.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le G macron souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule GU+0047◌̱U+0331 U+0047
U+0331
lettre majuscule latine g
diacritique macron souscrit
minuscule gU+0067◌̱U+0331 U+0067
U+0331
lettre minuscule latine g
diacritique macron souscrit

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Hebrew Grammar », dans Encyclopaedia Judaica, Thomson Gale, (lire en ligne)
  • (en) Sebastian Fuhrmann et Frauke Uhlenbruch, EBR Transliteration Guidelines, de Gruyter, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]